Kristan Higgins

Depuis la publication de son premier livre, Kristan Higgins a vu ses romans classés sur les listes de best-sellers de USA Today et du New York Times. De grands magazines américains l’ont élue « meilleur roman de l’année » à plusieurs reprises. Auteur de comédies romantiques piquantes et pleines de charme, elle possède le don de savoir faire (vraiment) rire autant que d’émouvoir (aux larmes).

[suite]

Tous les titres de l'auteur Découvrez tous les livres de Kristan Higgins

Toi et moi Kristan Higgins
  • Précommande EPub 6,99 €
  • Précommande Poche 7,90 €
Le temps d'un été Kristan Higgins
  • EPub 9,99 €
  • Poche 13,00 €
Maintenant que tu le dis Kristan Higgins
  • EPub 6,99 €
  • Poche 7,90 €
  • Broché 19,90 €
Toutes ces choses qu'on n'a jamais faites Kristan Higgins
  • EPub 6,99 €
  • Broché 19,90 €
Ton âme soeur (ou presque) Kristan Higgins
  • EPub 6,99 €
  • Poche 7,90 €
  • Broché 19,90 €
La vérité sur l'amour (et autres petits mensonges) Kristan Higgins
  • EPub 6,99 €
  • Poche 7,90 €
  • Broché 19,90 €
N'y pense même pas Kristan Higgins
  • EPub 6,99 €
  • Poche 7,90 €
  • Broché 19,90 €
Repartis pour un tour Kristan Higgins
  • EPub 6,99 €
  • Poche 7,90 €
Sans plus attendre Kristan Higgins
  • EPub 6,99 €
  • Poche 7,90 €
A un détail près Kristan Higgins
  • EPub 6,99 €
  • Poche 7,90 €
Amis et RIEN de plus Kristan Higgins
  • EPub 6,99 €
  • Poche 7,20 €
L'amour et tout ce qui va avec Kristan Higgins
  • EPub 7,49 €
  • Poche 7,90 €
L'homme idéal... ou presque Kristan Higgins
  • EPub 6,99 €
  • Poche 7,20 €
Tout sauf le grand amour Kristan Higgins
  • EPub 7,49 €
  • Poche 7,90 €
Trop beau pour être vrai Kristan Higgins
  • EPub 6,99 €
  • Poche 7,20 €
Si seulement... la vie s'apprenait dans les romans d'amour Kristan Higgins
  • EPub 13,99 €
  • Broché 19,90 €
Un grand amour peut en cacher un autre Kristan Higgins
  • EPub 7,49 €
  • Poche 7,90 €
Le meilleur de la comédie - 3 romans Kristan Higgins
  • EPub 29,99 €
Kristan Higgins : la nouvelle star de la comédie romantique Kristan Higgins
  • EPub 14,99 €

Les avis des lectrices sur ses livres

  • A propos de Trop beau pour être vrai
    Posté par EMILIE O le 22/05/2020 à 10:42
    [ + ]
  • A propos de Trop beau pour être vrai
    Posté par Mary003 le 17/02/2017 à 20:28
    [ + ]
  • A propos de L'homme idéal... ou presque
    Posté par Gardes S le 13/02/2020 à 10:23
    [ + ]
  • A propos de A un détail près
    Posté par Ananas le 07/06/2020 à 02:26
    Belle romance qui met néanmoins du temps à se mettre en place. [ + ]
  • A propos de L'homme idéal... ou presque
    Posté par Marie B le 26/02/2020 à 01:08
    [ + ]
  • A propos de La vérité sur l'amour (et autres petits mensonges)
    Posté par carohem le 25/10/2017 à 09:41

    Un très bon roman Feel Good comme sait si bien les écrire Kristan HIGGINS. 

    [ + ]
  • A propos de A un détail près
    Posté par Michel A le 16/05/2020 à 01:55
    [ + ]
  • A propos de Trop beau pour être vrai
    Posté par Caro777 le 17/02/2017 à 20:28
    C'est mon premier livre de Kristan Higgins et je n'ai pas été déçu du voyage ! J'ai tout de suite accrochée au résumé, qui sortait un peu de l'ordinaire. Dès la lecture de la première page, on ne lâche plus le livre. Les personnages et les intrigues (loin des récits superficiels et bling bling) apportent un vent de fraîcheur et redonnent ses lettres de noblesse au roman sentimental. Entre rires, pleurs, colères, compassions et amours, on passe un très bon moment en s'attachant à cet univers et à la plume de l'auteur. Le seul bémol de ce livre étant que certains passages sont un peu longs. À lire et à relire ! [ + ]
  • A propos de A un détail près
    Posté par catherine s le 13/04/2020 à 12:45
    [ + ]
  • A propos de Toutes ces choses qu'on n'a jamais faites
    Posté par Mlle Alice le 27/05/2019 à 15:01

    Ce livre de Kristan Higgins et, et restera pour moi, différent de ses autres ouvrages. D'abord, elle a choisi un sujet courageux, le fait d'être gros, et elle le traite sans faux-semblants et sans condescendance. Elle ne nous épargne pas, il y a même des passages assez difficiles à lire. Personnellement, ça me touche énormément ayant moi-même, pourquoi s'en cacher, une relation très compliquée avec la nourriture et avec mon corps. Du coup, je me demande comment est perçu le livre par ceux qui n'ont pas ces problèmes et j'espère qu'il parvient à les toucher malgré tout. D'un autre côté, j'ai eu l'impression que certains éléments de ses précédents ouvrages m'ont un peu manqués et pourtant, quand j'y réfléchis, ils étaient pourtant bien là mais sûrement que le sujet principal prenait trop de place dans mon esprit pour que j'y sois franchement attentive. Du coup, j'ai l'impression d'avoir peut-être moins aimé le roman en lui-même, tout en étant plus marquée par son propos. Je ne sais pas si je suis très claire...

    On rit, on pleure pas mal aussi. C'est encore une fois une jolie réussite même si devant la "happy end", je ne peux cette fois-ci m'empêcher de penser que c'est tout de même un peu facile...

    [ + ]
  • A propos de Amis et RIEN de plus
    Posté par carohem le 10/03/2017 à 15:05

    C'est avec ce livre que j'ai découvert Kristan HIGGINS et depuis je n'ai plus arreté de la lire. money-mouth

    [ + ]
  • A propos de Tout sauf le grand amour
    Posté par elisabeth004 le 17/02/2017 à 20:27
    génial, j'avais auparavant lu cette auteure et son humour décapant m'avait déjà laissé un bon souvenir. ses personnages sont haut en couleurs, on ne s'ennuie pas et on n'arrive pas à poser son livre. il y beaucoup de moments hi-la-rants, en bref on peut dire qu'elle a le sens de la formule. c'est presque dommage qu'elle n'utilise pas le style du double récit (une narration de l'heroine et une narration du héros) car le pauvre : elle le fait sacrément tourner en bourrique. bonne lecture ! [ + ]
  • A propos de Ton âme soeur (ou presque)
    Posté par Mlle Alice le 30/07/2018 à 11:35

    Dans ce tome-ci, on s'éloigne un petit peu de la famille Holland que l'on a suivi jusqu'à présent et même si on les croise régulièrement, ils m'ont un petit peu manqué. Il y a d'autres petites choses qui pour moi placent cet opus légèrement derrière les autres et cela tient essentiellement aux héros. S'ils se tournent autour depuis aussi longtemps, on a du mal à comprendre que Connor ait attendu plus de dix ans pour imposer son point de vue ou faire un pas vers le frère de sa bien-aimée. Quant à Jessica, on a beau comprendre son traumatisme, son obstination à croire qu'elle sait tout mieux que les autres et qu'elle est la seule à pouvoir s'occuper de son frère ont fini par m'agacer. Même si elle n'est pas responsable de tout ce qu'elle a subi, elle l'est de son malheur actuel et j'ai moins accroché à son personnage et par répercussion, à son histoire d'amour. Enfin, le petit détail qui tue, et ça, il me semble l'avoir déjà relevé précédemment, c'est que de nouveau tous ces personnages sont incroyablement beaux !! À croire qu'il s'agit d'une ville composée intégralement de mannequins. Mais malgré ces défauts, ne vous méprenez pas, lire un Kristan Higgins nous emporte dans un univers doux et chaleureux, d'entraide et de bienveillance qui font chaud au coeur et cela reste toujours un plaisir même si je vous conseille plus volontiers À un Détail Près ou l'Amour et Tout ce qui va Avec.

    Le happy end est vraiment à l'américaine, la jolie maison et les bébés en route. Pas forcément ce qui me fait le plus rêver mais chacun son truc.

    [ + ]
  • A propos de Tout sauf le grand amour
    Posté par Mlle Alice le 16/08/2017 à 16:31

      J'aime beaucoup les personnages de Kristan Higgins, ainsi que sa façon d'écrire. On ne s'ennuie pas, on rigole même. En revanche, j'ai moins aimé l'histoire ici. Dès la page 40, on sait avec certitude comment cela va se terminer et le livre ne compte pas moins de 443 pages. Cela fait donc un peu long à attendre l'inévitable, à s'impatienter que l'héroïne ouvre enfin les yeux! On a donc bien envie de la secouer mais comme l'environnement est chaleureux et que l'on aime séjourner dans cette petite ville au bord de l'eau en compagnie des désopilantes veuves noires, on passe malgré tout un agréable moment.

      Une petite déception donc en comparaison du précédent (l'amour et tout ce qui va avec) mais une bonne lecture malgré tout! J'ai regretté également que, suivant uniquement l'héroïne, on rate certaines scènes essentielles, comme l'explication entre le héros et ses parents qui m'a manquée.

    [ + ]
  • A propos de Tout sauf le grand amour
    Posté par everalice le 17/02/2017 à 20:27
    http://leslecturesdeveralice.blogspot.com/ Luce, issue d'une famille de veuves hongroises dont les réparties et les interactions valent largement le détour, elle-même veuve encore amoureuse de son défunt mari après 5 ans, devra réapprendre à se faire confiance, à se donner la parole, sans angoisse ni culpabilité : se réconcilier avec son soi si farouchement nié par peur panique de ne pas survivre à la souffrance de l'inexorable.
    Elle a mis sous le boisseau tout ce qui peut la rendre un tant soit peu à la vie, comme si elle avait tondu ses cheveux et s'était couverte la tête de cendres : tourner le dos à sa vocation de chef-pâtissière, alors que son âme d'artiste la conduit tout au long du roman à magnifier ses élans dans de magiques créations sucrées ; travestir son goût des douceurs sensuelles, puisqu'elle ne peut plus avaler que des cochonneries industrielles bourrées de sucre et de fausses matières grasses ; ignorer sa garde-robe, qui contient des centaines de dollars de tenues toutes plus élégantes les unes que les autre, en se contentant de la contempler et de soupirer, affublée d'un éternel pantalon de jogging, ou de son jean élimé, dans le meilleur des cas ; et vivre une histoire de sexe sans engagement avec cet Ethan, son beau-frère, le plus-que-parfait-ami, qui ne reste dans son esprit que cela, l'indispensable pourtant, mais celui qui ne fera sûrement pas souffrir son cœur déjà rassasié de douleur.
    Lucy a tout pour être heureuse, tout à portée de main, mais elle passe sa vie, meurtrie et désolée, à côté du bonheur.
    Heureusement, le déclic se fait dans son esprit : à trente ans, elle décide d'essayer de tourner la page, mais hors de question pour elle de mettre son cœur dans la balance.
    Son futur compagnon devra correspondre à une batterie d'items anti-douleur, en tête de liste desquels figure le "Faible risque de décès prématuré", mais aussi "pas trop séduisant", "élans paternels", "job stable", "gentil avec sa famille",...
    On mesure combien cette jeune femme est profondément marquée par la disparition de son incomparable Jimmy, un être plus-que-parfait, dont elle apprendra toutefois à accepter les failles au fil du roman. Et son cheminement, zébré d'allers et retours, de larmes, de coups au cœur, de tendresse, et de nostalgie, sera long et éprouvant, mais combien gratifiant !
    Ethan Mirabelli, ah, Ethan, oui, on ne peut que tomber sous le charme de son sourire solaire, espiègle et tendre à la fois. Il cumule, aux yeux de Luce, de trop nombreux handicaps : charmant et beau, drôle, super sexy, mais sans en avoir l'air, accompli dans tous les sens du terme, il est celui qui a toujours été là, à ses côtés, dans l'ombre, toujours de ce grand frère encensé de tous : la seconde roue du carrosse.
    Je suis complètement tombée amoureuse de lui, de sa vulnérabilité, de sa patience, de son entêtement aussi et de son incomparable fidélité. J'aurais voulu secouer Lucy comme un prunier, ce qu'il ne manque pas de faire d'ailleurs, et lui dire : "allez, on y va, maintenant, le temps des larmes est fini, ouvre donc un peu les yeux, nom d'un chien !!". On ne peut s'empêcher de souffrir pour lui... A ce titre, les dernières pages sont une bénédiction tant Kristan Higgins a réussi à créer un fort sentiment d'attente et de frustration !

    Mon sentiment
    N'ayant aucun point de comparaison, puisque c'est ma première lecture de Kristan Higgins, que dis-je, un vrai festin, j'ai eu un mal fou à le lâcher au gré de mes pérégriations quotidiennes.
    Tour à tour tendre, drôle, triste, émouvant, troublant, ce roman est une précieuse pépite, un rien nostalgique et profond.
    Le style, à lui seul, est une petite merveille : incisif, naturel, sans temps mort, ironique et mordant, il rend très vivants les multiples personnages de cette galerie, avec tendresse et élégance. Certaines scènes sont vraiment à croquer : la première scène d'amour entre Ethan et Luce m'a beaucoup fait rire, de même que les talents hautement barrés du cousin Stevie avec son record de franchissement de vaches, ou la description de l'enfilage d'une gaine récalcitrante.
    J'ai ri, j'ai pleuré, j'ai frémi, et j'ai palpité de bonheur. Une vraie marmite du bonheur. Ne vous attendez pas à de grandes scènes sensuelles, par contre, il n'y en a pas, tout est suggéré, ce qui ne m'a pas du tout dérangée. Que demander de plus? Rien. Voilà une lectrice comblée ! [ + ]
  • A propos de Trop beau pour être vrai
    Posté par karline le 17/02/2017 à 20:28
    Dans ce récit ,loin des vétérinaires et autres pâtisseries évoquées dans les deux autres livres, c'est l'histoire de Grace , professeur et passionnée d'histoire et célibataire qui nous est contée. Toutes les situations burlesques sont dûes à la présence de sa famille , il faut dire qu'entre sa soeur avocate qui manque de frivolités dans son mariage , son autre soeur fiancée à l'ex-fiancé de Grace et sa mère sculptrice d'organes féminins....il y a vraiment de quoi faire. J'ai failli oublié cette affreuse grand-mère totalement exécrable qui a le don de faire remarquer les petites choses que l'on voudrait camoufler... Des personnages féminins haut en couleur qui amène vraiment des scènes pleines de fraîcheur et d'humour. Nous plongeons dans une romance , le mâle irrésistible est donc de la partie : Calahan est à croquer ... Pas tout à fait un coup de coeur mais un très bon moment de lecture . Je me suis régalée. Même si elle reste dans le même registre que les deux récits précédents que j'avais découvert, l'auteure parvient à se renouveler et à entretenir l'attention du lecteur. Grace est une jeune femme dynamique qui tâche de prendre les obstacles à bras le corps et qui serait prête à tout sacrifier pour sa famille pourtant rocambolesque ... Une jolie romance légère pleine de fraîcheur et d'éclats de rire . A découvrir surtout si votre moral n'est pas au beau fixe , ce récit va rendra le sourire .... Ma chronique entière sur Un brin de lecture http://karline05.blog4ever.com/blog/lire-article-392594-10074941-trop_beau_pour_etre_vrai_de_kristan_higgins.html [ + ]
  • A propos de Amis et RIEN de plus
    Posté par Audrey N le 09/08/2020 à 23:03
    [ + ]
  • A propos de L'amour et tout ce qui va avec
    Posté par Mlle Alice le 16/08/2017 à 16:30

      Callie est très attachante et m'a rappelée Bridget Jones par ses côtés maladroits, sans parler du fait qu'elle discute dans sa tête avec Betty Boop et Michelle Obama! Plein de choses m'ont séduites dans ce livre. D'un côté les éléments essentiels et donc peu surprenants d'une romance sont bien là, d'un autre côté, il y a tellement plus. Là où la plupart de ces histoires de trentenaires célibataires se déroulent dans des grandes villes avec une bande de copines, nous sommes ici à Georgebury, dans le Vermont, avec tout ce que suppose une petite ville de personnages attachants. La famille  de Callie est complètement farfelue et chacun d'entre eux à une vraie place dans l'histoire! Enfin, j'ai eu l'impression que le lecteur évolue en même temps que Callie. Pour une fois, on ne se dit pas "mais quelle idiote de s'accrocher à ce crétin", mais on se demande vraiment qui pourra remplacer le parfait Mark!

      En bref, si vous aimez ce genre de livre, vous allez adorer celui-ci!

    [ + ]
  • A propos de A un détail près
    Posté par myriam g le 17/04/2020 à 23:02
    [ + ]
  • A propos de Trop beau pour être vrai
    Posté par anne-lise c le 17/02/2017 à 20:28
    C'est le premier livre de l'auteur que je lis et j'ai vraiment adoré.... J'ai trouvé le début bien long mais une fois dans l'histoire je n'ai pas pû lacher le livre... Bref je l'ai fini en 3 jours [ + ]
  • A propos de Trop beau pour être vrai
    Posté par ziad s le 17/02/2017 à 20:28
    Salut a celles qui ont lues ce livre j'aimerai bien trouvé une personne qui voudrai bien me le prêté merci d'avance (yaminasedira31@gmail.com) [ + ]
  • A propos de A un détail près
    Posté par Syl78 le 22/08/2020 à 11:36
    [ + ]
  • A propos de N'y pense même pas
    Posté par Audrey N le 10/05/2020 à 17:14
    [ + ]
  • A propos de Trop beau pour être vrai
    Posté par Alméria le 17/02/2017 à 20:28

    Le premier roman de cette auteur et aussi celui qui m'a rendu accro à ses bouquin.


    L'histoire commence très fort et est plaine d'humour =)

    [ + ]
  • A propos de A un détail près
    Posté par Christine D le 24/04/2020 à 22:05
    [ + ]
  • A propos de A un détail près
    Posté par Florence P le 01/12/2019 à 18:14
    [ + ]
  • A propos de Un grand amour peut en cacher un autre
    Posté par Audrey N le 06/09/2020 à 17:43
    [ + ]
  • A propos de Tout sauf le grand amour
    Posté par Lune & Plume le 17/02/2017 à 20:27
    Ou comment résumer ce bouquin en un mot : Déception. Voilà tout est dit maintenant je peux retourner sous ma couette. Quatre jours que je suis malade à cracher mes poumons, incapable de lire. Hier soir, après cure de cortisone et d’antibiotique je me suis dit « tiens et si je bouquinais un peu ? ». Après une intense réflexion sur le choix du livre (La Belle et la Bête ou Tout sauf le grand amour ), j’ai choisi le Higgins (je veux pouvoir déguster pleinement La belle et la bête). Kristin Higgins est une auteur qui ne m’avait jusqu’alors jamais déçue, toujours de l’amour (le vrai, qui clignote en rose fuchsia), des fous rires (les vrais, qui nous feraient presque pleurer). Bref tout ce que j’aime dans une romance. Et pourtant… Tristesse… Ce livre est ma première véritable déception de l’année (vous allez me dire que j’avais déjà été déçue par Par la Grâce de Sa Majesté, et je vous répondrais alors que c’était une « bébé » déception due au manque de romance dans le bouquin qui sinon aurait été parfait alors que Higgins c’est vraiment une déception sous tous les points !). Attention risque de gros spoilers dans la suite. D’abord l’histoire. Lucy a perdu son mari il y a cinq après seulement huit mois de mariage. A maintenant trente ans et après la naissance de sa nièce, elle décide qu’il est grand temps qu’elle prenne sa vie en main, se trouve un bon mari, père de ses futurs enfants mais dont elle ne tombera pas amoureuse. Oui car une malédiction touche les femmes de la famille, malédiction qui en ferait des veuves noires à un âge très jeune. Et Lucy ne veut plus souffrir. Jusque-là, je me dis pourquoi pas. Pour se lancer à la recherche de son futur « non grand amour », Lucy va d’abord devoir se séparer de son « sex friend » l’adorable Ethan (qui se révèle être le seul point positif du bouquin). Ethan qui n’est autre que le jeune frère de Jimmy le mari de Lucy (alors là premier grincement de dent, le coup du petit frère je trouve ça moyen, mais quand en plus on apprend ensuite qu’Ethan est amoureux de Lucy depuis le début, que Jimmy était au courant quand il a fait la connaissance de Lucy et que cela ne la absolument pas arrêté deuxième grincement de dents, puis qu’on découvre que Jimmy était fiancé avec une autre femme à ce moment-là troisième énorme grincement de dents !). Et ça commence à faire beaucoup de grincement de dents ! Autre gros point noir : Lucy ! Je lui aurais filé des claques tout au long du livre (et je vous parle même pas de sa sœur complètement paranoïaque qui a besoin de voir un bon psy). Lucy qui m’a tapé sur les nerfs, j’avais qu’une envie : lui crier d’arrêter de nous emm*rder, de vite se rendre compte qu’elle est amoureuse d’Ethan et qu’elle nous fiche la paix avec ses états d’âmes. Avec Lucy, Kristan Higgins a voulu nous montrer toutes les étapes du deuil (sauf que 5 ans après, de suite ça rend moins bien…). Et puis, si je vous explique qu’un de mes romans phares est PS : I Love You vous comprendrez que la barre est très haute pour tout ce qui est romans dont le thème est le deuil après la perte d’un mari. Pour le coup, Higgins n’arrive même au niveau du petit orteil de Cecelia Ahern. En gros, un échec de plus dans ce bouquin. Le livre est en plus rempli de longueurs (à plusieurs reprises, l’envie m’a démangée de sauter des lignes tellement je m’ennuyais), pas de gros fou rire (à peine quelques petits sourires par ci par là), et pas d’amour avec un grand A, juste une jolie (et encore…) petite romance. Et je vous épargne l’histoire de l’ex-fiancée cruelle, de la vieille tante revenue d’entre les morts qui finit par mourir, de la belle-famille, de la sœur parano, des veuves noires épuisantes,… et je pense que j’en oublie. Bon je viens de relire ma critique et je m’aperçois qu’elle est vraiment assassine et j’aime pas trop ça mais c’est vraiment ce je ressens après lecture (même ma tablette de milka m’apporte zéro réconfort après cette déception …). Peut-être que ce livre va plaire à certaines (et je l’espère car c’est vraiment une auteur que j’aime habituellement) et qu’un jour je le relirais et me dirais que j’avais vraiment été nulle d’écrire cette critique (par contre je sais pas si j’aurais la motivation pour le relire un jour). http://lune-et-plume.fr/tout-sauf-le-grand-amour-de-kristan-higgins/ [ + ]
  • A propos de Ton âme soeur (ou presque)
    Posté par Gisèle N le 16/06/2020 à 14:16
    [ + ]
  • A propos de Toutes ces choses qu'on n'a jamais faites
    Posté par Gisèle N le 11/03/2020 à 17:20
    Belle histoire poignante de vérité. Vive les rondes et si belle [ + ]
  • A propos de Trop beau pour être vrai
    Posté par Unpeudelecture le 17/02/2017 à 20:28
    Voici le lien vers mon avis : http://unpeudelecture.blogspot.fr/2015/03/trop-beau-pour-etre-vrai-de-kristan.html [ + ]
  • A propos de N'y pense même pas
    Posté par carohem le 08/06/2017 à 17:06

    Ce n'est pas le livre que je note mais la traduction qui est tout simplement épouvantable. La dédicace est lamentable : Robyn CARR est une femme (auteure de nombreuses romances dont les célèbres Chroniques de Virgin River) !!!!! Certaines tournures de phrases sont à peine compréhensibles. Les prénoms de certains personnages ont été modifiés.

    Quel manque de respect pour l'auteure les lectrices. yell

    [ + ]
  • A propos de Tout sauf le grand amour
    Posté par Unpeudelecture le 17/02/2017 à 20:27
    Voici le lien vers mon avis : http://unpeudelecture.blogspot.fr/2014/02/tout-sauf-le-grand-amour-kristan-higgins.html [ + ]
  • A propos de Tout sauf le grand amour
    Posté par louve002 le 17/02/2017 à 20:27
    Tout sauf le grand amour est un roman qui se dévore, qui est mature et bien écrit et me donne très envie de découvrir autre chose de l'auteur, car je ne suis pour le moment absolument pas déçue de ses écrits ! Une occasion pour me mettre enfin à la romance, genre que j'ai rejeté pendant très longtemps ! [ + ]
  • A propos de Sans plus attendre
    Posté par Paulie le 18/05/2020 à 22:56
    Superbe comme toute la saga Holland ! [ + ]
  • A propos de Tout sauf le grand amour
    Posté par TessaG le 17/02/2017 à 20:27
    Tout comme pour L’amour et tout ce qui va avec, j’ai beaucoup aimé le style de l’auteure. L’histoire se lit bien et facilement tout en parlant de l’amour avec ses hauts et ses bas. Le petit plus? L’auteure n’oublie pas d’y amener une touche de fraicheur! [ + ]
  • A propos de Repartis pour un tour
    Posté par Paulie le 12/01/2020 à 22:14
    Excellent ! [ + ]
  • A propos de A un détail près
    Posté par coeurine n le 14/04/2020 à 16:49

    c'est un bon roman, très drole et j'ai eu un grand le plaisir de lire

    [ + ]
  • A propos de Sans plus attendre
    Posté par carohem le 21/02/2016 à 11:30
    J'ai adoré les 2 premiers tomes de Heron Blue. J'ai hate de lire les 3 tomes suivants ! [ + ]
  • A propos de A un détail près
    Posté par Isabelle C le 19/04/2020 à 22:59
    Roman très plaisant [ + ]
  • A propos de A un détail près
    Posté par Mlle Alice le 16/08/2017 à 16:06

      Le premier talent de Kristan Higgins est de planter le décor. On plonge avec elle dans ces petites villes chaleureuses de l'Amérique, dans leurs coutumes et leurs traditions. On a envie d'y être, on a l'impression d'y être! Ici, la nature et les grands espaces tiennent une place importante et on se sent déjà en vacances. Elle a également le talent, sous ses airs de lecture légère, de nous faire traverser toutes une palette d'émotions, de nous remuer et de nous émouvoir, sans céder à la faciliter. Comme Debbie Macomber, autre reine du genre selon moi, elle écrit des livres qui sont bien plus que ce qu'ils paraissent être. Alors bien sûr, on se doute de la façon dont cela va finir, mais les chemins parcourus pour y arriver sont tous enrichissants et prennent parfois des détours auxquels on ne s'attendait pas. Le secret se trouve certainement dans les nombreuses intrigues secondaires qui donnent corps aux personnages, à leur personnalité et à leur passé. On ne peut pas s'ennuyer, je vous dis.

    Ce genre de livre peut facilement être gâché par une fin en demi-teintes, mais ici j'ai également adoré le dénouement autour des vendanges de glace et qui confirme que nous avons affaire à un véritable "feea-good book" dont il serait idiot de se passer.

    [ + ]
  • A propos de Toutes ces choses qu'on n'a jamais faites
    Posté par BibHLM le 05/01/2020 à 18:25
    Kristan Higgins c’est ma déesse. Elle siège en haut lieu dans le Panthéon de mes auteurs de romance favoris. C’est simple, à la lecture de chacun de ses livres, je change de roman préféré. Elle et moi sommes dans un grand chelem de lectures appréciées et plus encore. Et son dernier roman ne fait pas exception ! Il m’a épaté : il est lumineux d’intelligence et transpire la bienveillance et la sincérité. L’auteur se mouille clairement avec une thématique épineuse que peu d’auteurs ont eu le courage d’aborder. Évidemment, elle le fait avec finesse et subtilité. Ne se laisse pas tenter par les raccourcis, bien au contraire elle nous propose un roman riche, dense et profond. Un roman engagé avec une portée puissante qui ne laissera personne indifférent !
    [ + ]
  • A propos de Trop beau pour être vrai
    Posté par TessaG le 17/02/2017 à 20:28
    Encore une très belle romance pour Kristan Higgins. Elle réussi toujours aussi bien a donner un côté réaliste à ses histoires et à retranscrire les malheurs et les bonheurs que peuvent apporter l’amour… [ + ]
  • A propos de Tout sauf le grand amour
    Posté par Lolzp82 le 17/02/2017 à 20:27
    Comment dire que j'ai tout simplement adoré!!! Si j'avais eu le temps de lire d'une seule traite je l'aurai fait!! Je l'ai complètement dévoré!! Les personnages sont attachants. Une belle histoire qui émeut grâce à la belle plume de K.Higgins qui a su allier amour, tragédie, suspense et humour que du bonheur dans notre lecture ;-) Au très plaisir de la lire encore ;-) merci [ + ]
  • A propos de Un grand amour peut en cacher un autre
    Posté par Marion F le 09/05/2020 à 09:13

    Encore un très bon Higgins. Drôle, surprenant et tendre. 

    [ + ]
  • A propos de Ton âme soeur (ou presque)
    Posté par BibHLM le 05/01/2020 à 18:26

    Et voilà, "Blue Heron" tire à son tour Sa Révérence !
    Et quoi de plus intelligent, quoi de plus vif, de la part de l’auteur que de boucler sa série en mettant à l’honneur le personnage qu’elle nous a livré en pâture depuis le tout premier tome : Jessica Dune, Aka Jessica-couche-toi-là.

    Enfin, enfin, enfin l’histoire de la très belle, très tourmentée, très mystérieuse Jessica Dune ! Sa réputation sulfureuse s’est étoffée à chacune de ses apparitions de tome en tome. Pour finalement retomber comme un soufflé quand on apprend dans les premières pages du roman qu’elle s’est acoquinée avec le très sympathique Connor O’Rourke de façon monogame, exclusive et secrète depuis à peu près toute sa vie. Rien ne laissait présager cette chasteté, n’est-ce pas ? L’auteur nous a laissé nous enliser dans un très, très, très moche slut-shaming ! J’ai pris une belle leçon, et depuis je pense sérieusement à relire certains tomes de la série pour tenter de repérer des indices sur leur liaison !

    Liaison, un terme un brin péjoratif, mais qui décrit de façon assez juste leur relation clandestine en pointillé. Une relation faite de haut et de bas. De secrets, de non-dits, de malentendus. Une relation à laquelle Connor croit dure comme fer, pendant que Jessica s’autosaborde à tout va. Quand ils font une brasse en avant, la minute d’après, ils ne font pas que reculer : ils se prennent le ressac dans la figure et sont à deux doigts de finir noyer. Aucune exagération. Une danse difficile pour les nerfs, MAIS les tergiversations de Jessica sont sensées. Ses doutes comptent doubles, parce que justement, son quotidien va de pair avec un être qui lui est cher.

    Avec ce héros éperdument pétri d’amour qui ne cache pas ses sentiments, et cette héroïne qui, bien malgré elle, le fait tourner en bourrique, l’auteur inverse la tendance et c’est rafraîchissant.

    Une fois encore l’auteur ne se contente pas de nous conter une belle romance, parce qu’évidemment l’histoire de Jessica et Connor est très belle. Elle ancre son histoire dans des problématiques sociétales majeures qu’elle aborde avec beaucoup d’intelligence et de finesse, notamment le déterminisme social, la confiance accordée et surtout, surtout le poids qui pèse sur les épaules des aidants.

    [ + ]
  • A propos de Sans plus attendre
    Posté par MAGALIE P le 16/08/2018 à 16:31
    5 ans, l'horloge biologique d'Honor tourne et  cette dernière est bien décidé à avoir des enfants avant qu'il ne soit trop tard. Mais pour cela faut-il encore dénicher le futur père.
    Lorsque son amour de toujours, Brogan, lui annonce ses fiançailles avec sa meilleure amie, Honor est dévastée. Mais son désir d'enfant étant le plus fort, elle repart en chasse et croise le chemin de Tom Barlow, un jeune professeur anglais, en recherche de solution pour rester sur le sol américain.
    De là à proposer le mariage à Tom en échange d'un bébé, il n'y a qu'un pas qu'Honor décide de franchir...
     
    Voilà une comédie romantique pleine de pep's comme sait si bien les écrire Kristian Higgins.
     
    Honor est la soeur de Faith, découverte dans "A un détail près". Elle aussi travaille à Blue Heron, le domaine familial viticole. Il s'agit de la plus sérieuse des trois soeurs et si sa vie professionnelle est une réussite, il n'en va pas de même avec sa vie amoureuse.
    Tom Barlow est un jeune anglais dont la carte verte arrive à expiration. Il veut à tout prix rester à Manningsport pour s'occuper du fils de sa défunte fiancée pour lequel il s'est pris d'affection.
    La première rencontre entre nos deux célibataires est loin d'être romantique, mais ils vont finir par s'apprivoiser et d'un commun accord décide de faire un mariage arrangé. Mais cela étant illégal, il va falloir qu'ils filent le parfait amour pour l'entourage et les services de l'immigration.
     
    J'ai passé un très agréable moment en compagnie d'Honor et de Tom. Et j'ai été ravie de retrouver les personnages rencontrés dans "A un détail près" et de voir que Faith et Levi sont toujours aussi amoureux. Et puis bien sûr, mention spéciale à Goggy et Pops, les grands-parents déjantés qui aiment se détester.
     
    Un excellent roman détente qui redonne le sourire.
    [ + ]
  • A propos de N'y pense même pas
    Posté par Mlle Alice le 04/02/2018 à 20:37

    L'histoire se déroule dans le même cadre qu'À un Détail Près, que j'avais adoré, et nous croisons à la fois des nouveaux et des anciens personnages. Il y a eu d'ailleurs un ou deux autres livres entre temps je crois, mais cela n'a pas gêné ma lecture, vous pouvez même lire celui-ci indépendamment des autres sans problème. Pour le reste, tous les ingrédients qui font le succès de l'auteur sont toujours bien présents : Emmaline se débat avec ses histoires de famille, de boulot et d'ex et chaque chose s'équilibre permettant de ne pas basculer dans une romance à l'eau de rose. Il y a aussi des souffrances et des éléments dramatiques, de l'humour et de l'optimisme, tout est parfaitement dosé pour passer un moment agréable et émouvant. La seule chose qui m'a gênée ici, c'est l'insistance de l'auteur sur la beauté du personnage masculin principal qui installe une distance qui n'est pas présente habituellement il me semble et que j'ai un peu regretté.

    J'ai passé un excellent moment malgré une fin un peu too much, il faut l'avouer mais un plaid, un chocolat chaud et un fauteuil douillet et vous obtenez le combo parfait !

     

    [ + ]
  • A propos de A un détail près
    Posté par Marie B le 04/11/2019 à 01:00
    [ + ]
  • A propos de Trop beau pour être vrai
    Posté par Lectures en B le 17/02/2017 à 20:28
    Un roman coup de coeur que je recommande pour tous les amateurs de Kristan Higgins et ceux qui s'ignorent. Grace a une famille étonnante et un meilleur ami qui l'aident à remonter la pente et prend patience face à ses petits mensonges. Mais la vérité est à portée de main, il lui faut ouvrir les yeux et son esprit. [ + ]