LECTURE Parole d'auteur

Pourquoi la période de Noël vous inspire-t-elle ?

1 décembre 2017


Pourquoi Noël inspire-t-il tant les auteurs ? À l’occasion de la sortie de leurs romances de Noël, nous avons demandé à Emily Blaine, Lucie Castel, Juliette Bonte et Louisa Méonis ce que Noël représentait pour elles et pourquoi cette magnifique fête saupoudrée de neige les invitait à écrire de si belles histoires d’amour.

Emily Blaine
Auteur de Tout en haut de ma liste, parution en ebook le 29 novembre 2017

Noël est toujours une période de l’année à part, un moment où on fait une pause, où on se réunit en famille. Généralement, c'est aussi un moment où je fais le bilan de l'année : les bons côtés, comme les sujets à améliorer. J'essaye aussi de prendre du temps, d'oublier le travail et le timing très serré qu'on s’impose le reste de l'année.

C'est donc un moment que j'attends et que j'apprécie. Je passe du temps avec mes enfants, je prépare le réveillon en famille (soit dans la mienne, soit dans celle de mon conjoint) et surtout je fais plaisir à mes proches en écumant les magasins à la dernière minute.

C'est certainement pour ça que j'aime écrire sur cette période. C'est un moment de l’année où tout s'arrête, où on ne s'attache plus au quotidien, où on regarde les choses avec un œil différent : plus neuf et plus indulgent aussi. Du coup, on peut croire que toutes les histoires sont possibles. C'est comme ça que de vieux amis – Callum et Olivia – deviennent un peu plus que ça, que Mason met de côté son métier d'acteur, que Jefferson trouve un sens à sa vie avec Alana. C’est festif et heureux : à Noël, j'ai toujours la sensation qu'aucun drame ne peut arriver. Évidemment, c'est une vision romantique et romancée… mais en tant qu’auteur de romance, je me sens toute pardonnée !

 

Juliette Bonte
Auteur de Mon ex, sa copine, mon faux mec et moi, parution en poche le 2 novembre 2017

La période de Noël est l’une de celles que je préfère dans l’année. Il faut dire qu’elle me rappelle de nombreux souvenirs d’enfance : le père Noël qui baisse sa barbe pour parler à ma sœur (j’ai mis longtemps à m’en remettre), les menus Mc Do pour les enfants (le bonheur à l’état pur), les rollers que j’ai utilisés dans ma chambre pendant deux semaines avant de les remballer dans leur paquet cadeau, et de les remettre dans le placard de mes parents où ils étaient cachés (papa, maman, pardon : j’ai feint la surprise le 24 décembre. Je suis une enfant abominable). Noël est une fête qui m’évoque les rires, les bons moments, la joie et la légèreté. Je me suis servie de cette atmosphère positive pour écrire une romance autour du thème de Noël. Sans compter qu’il y a quelque chose de profondément magique à faire éclore un couple dans un décor enneigé : les guirlandes lumineuses, les sapins et les boissons chaudes apportent une dose supplémentaire de féerie à l’histoire. Petit plaisir personnel de l’auteur : les chants de Noël qu’on peut écouter en écrivant pour s’imprégner de l’ambiance. Le pied total !

 

Lucie Castel
Auteur de Pas si simple, parution au format poche le 2 novembre 2017

Je suis une obsessionnelle compulsive de Noël. À mon avis, cela vient de deux choses : tout d’abord, ç’a toujours été le rituel le plus important pour ma famille ; ensuite, à l’âge de treize ans, j’ai été profondément marquée par la lecture d’Un Chant de Noël de Charles Dickens. Dès le 20 novembre, je me transforme en une créature monomaniaque qui accumule tous les clichés liés à cette période. Quand j’ai fini de décorer ma maison et que je branche les innombrables guirlandes lumineuses que j’ai installées, j’ai toujours peur de faire sauter les plombs de toute la ville ! Et, bien entendu, à partir du 1er décembre tournent en boucle chez moi les chansons et les films les plus sirupeux sur le miracle de Noël.

Plus sérieusement, je crois qu’on peut faire du monde ce que l’on veut parce qu’il est en notre pouvoir de choisir la façon dont on le voit. Durant la période de Noël, je choisis de le voir à travers un prisme magique, plus encore que le reste de l’année. Il n’est donc pas étonnant que cette fête m’inspire l’amour, la gaieté et l’extraordinaire, toutes choses dont je me nourris en tant qu’auteur. Noël n’est qu’un outil – un formidable outil : il appartient à chacun d’en faire ce qu’il veut. Pour ma part, c’est un précieux moment où la beauté, la joie et l’émotion sont mes sources d’inspiration.

 

Louisa Méonis
Auteur de Qui a embrassé le père Noël ?, parution en ebook le 6 décembre 2017

Noël est ma fête préférée ! J’aime passer la journée en famille, recevoir des cadeaux et voir les yeux de mes enfants briller, me marrer comme une folle en faisant chanter le bonhomme de neige qui se dandine sur son traîneau, regarder mon chat qui tente à tous les coups de grimper jusqu’au sommet du sapin pour se rendre compte, en définitive, qu’il est trop gros pour passer entre les guirlandes. J’aime les histoires d’amour qui embaument le sapin et, surtout, j’adore faire la cuisine ! Noël pour moi, c’est un croisement entre MasterChef et Le Meilleur pâtissier : je fais des recherches plusieurs semaines, voire plusieurs mois à l’avance et je profite des fêtes de fin d’année pour faire des plats de dingues en forme d’étoile ou de sapin, j’use et abuse des emporte-pièce, des colorants alimentaires et – le must du must – des paillettes ! Je crois que ma plus belle récompense, c’est quand toute la famille finit par s’endormir devant En attendant Noël avec Mickey, le ventre bien rempli, au bord de l’explosion. C’est d’ailleurs cet esprit de Noël que j’ai voulu retranscrire dans ma nouvelle. Pas forcément les décorations ni la neige, mais l’esprit de famille car, au bout du compte, l’important est d’être ensemble. La magie de Noël tient à de nombreuses choses, mais surtout à l’amour.
Je vous souhaite un très joyeux Noël et de très bonnes fêtes à tous. N’oubliez pas de manger plein de chocolats et de faire le plein d’amour.