Hate to Love

11 avis Donner votre avis
Ils étaient faits l’un pour l’autre… jusqu’au jour où ils se sont rencontrés

Depuis plus de sept ans, Misha et Ryen échangent des lettres. Des lettres dans lesquelles ils se racontent, se livrent, se soutiennent. Une seule règle : ne jamais chercher à se rencontrer. Un interdit qui a convenu à Misha pendant toutes ces années. Il n’a pas besoin de connaître le visage de Ryen pour qu’elle soit sa muse, son inspiration, celle pour qui il écrit ses chansons et, quelque part, son âme sœur. Mais, un soir, il croise une jeune fille dont les goûts excentriques se rapprochent un peu trop de ceux que Ryen lui a décrits dans ses lettres pour que ce soit une coïncidence… Et alors, face à cette jeune fille d’une beauté solaire, renversante, Misha n’a aucun doute : il sait que c’est elle. Maintenant, impossible de résister, il doit s’approcher. Quitte à ne jamais révéler à Ryen qui il est vraiment. Et quitte à découvrir une Ryen bien différente de l’idéal qu’il s’était imaginé…

« Plus qu’addictif ! Viscéral et tout en tension, Hate to love vous captivera dès la première page - et jusqu’à bien après avoir refermé le livre. Penelope Douglas a tout déchiré ! » – Katy Evans (auteur de la série Fight for love)
« Je n’ai pas dormi de la nuit pour terminer Hate to love ! J’ai adoré. Les romances sexy de Penelope Douglas sont ma drogue préférée… addictive et un véritable shot d’émotion ! » – Jay Crownover [suite]

Format ebook - Genre : New Adult - Collection &H - 2 novembre 2017 - &H N°81 - 468 pages - EAN 9782280378987

Format broché - Genre : New Adult - Collection &H - 2 novembre 2017 - &H N°81 - 468 pages - EAN 9782280387286

Lire un extrait

L'auteur

Après avoir passé son adolescence à essayer de faire plaisir à tout le monde, Penelope Douglas a un jour décidé de faire  ce qu’elle voulait, elle. Elle a traversé le Japon en train, sauté du haut d’une cascade et commencé à écrire des romances intenses et passionnées, à son image. Comme elle, ses héros brisent les règles, affrontent leurs peurs et leur part d’ombre. Et c’est sous le soleil de Las Vegas, entourée de son mari et de sa fille, qu’elle travaille tous les jours à trouver l’équilibre parfait entre émotion et drame, sexe et danger, amour et haine. Une révélation new adult. [suite]
En savoir plus

Les coups de coeur des lectrices Découvrez les avis des lectrices sur ce livre

  • A propos de Hate to Love
    Posté par Fabienne C le 26/11/2017 à 08:38
    [ + ]
  • A propos de Hate to Love
    Posté par Marlène, blog LMEDML le 13/12/2017 à 22:27

    Note 4,5/5 ! 

    La collection &H des éditions Harlequin nous propose vraiment des romances addictives et hors du commun. J’avais hâte de retrouver la plume de Penelope Douglas qui peut se féliciter de nous offrir des romances passionnées et originales. Ici j’ai passé un excellent moment avec [Hate to love] qui m’a embarquée dans une histoire aux émotions multiple. Je peux dire que je suis passée par toutes les phases, l’histoire de Misha et Ryen m’a autant plu qu’elle m’a déstabilisée et j’ai terminé le roman totalement convaincue de la puissance de cette romance. Evidemment, il y a certains aspects qui sont mieux gérés que d’autres et je vais vous expliquer tout ce que j’ai ressenti avec ce roman.

    En lisant le résumé, je m’étais fait une petite idée de ce que serait cette romance, et bien j’étais carrément à côté de la plaque, rien ne me préparait à l’histoire de Misha et Ryen. Premier point, je pensais que la relation épistolaire serait plus présente, qu’elle serait en quelque sorte le centre de l’histoire, hélas ce ne fut pas le cas, et c’est peut-être ce qui m’a fait passer à côté du coup de cœur, mais attention de pas grand chose, car le contenu de ce récit est tellement intense et porteur d’un message de sensibilisation au sujet du harcèlement scolaire, que cela n’a pas atténué le plaisir que j’ai pris avec ce roman.

    Pour reprendre un peu l’histoire, Misha et Ryen, c’est une histoire qui dure depuis sept longues années. Ils s’écrivent depuis tout ce temps, à la suite d’un échange de correspondants scolaires… une chose en entraînant une autre, ils ont continués de s’écrire ! Ils partagent une relation particulière, étant donné qu’ils ne se sont jamais vu, Ryen est la muse de Misha quand lui est son confident, son âme sœur… Au détour d’une soirée, Misha se retrouve face à une fille qui a tout pour être sa Ryen, sa personnalité singulières et ses goûts excentriques lui mettent la puce à l’oreille, il sait qu’il a Ryen devant lui… Mais étaient-ils faits pour se rencontrer ? La tentation est trop grande pour Misha, il ne peut plus reculer quitte à découvrir uneRyen bien différente de la fille qu’il croit connaître !

    On entre très vite dans le récit, la rencontre de Misha et Ryen survient très rapidement, et c’est à ce moment là que j’ai été déstabilisée, je me suis dis, mais mince alors, que nous réserve l’auteure ??? C’était en même temps excitant et angoissant, et au fil des pages je me suis rendue compte de l’importance de cette histoire. Les thèmes abordés par l’auteure vous glaceront le sang, c’est abordé d’une manière très vive et rentre dedans. Penelope Douglas a fait des choix audacieux pour nous narrer l’histoire de Misha et Ryen. Tout d’abord, elle nous propose une héroïne que l’on ne peut pas aimer au premier abord, mes sentiments ont été très mitigés envers Ryen, mais je n’ai pas pu me résoudre à la détester, car la vie n’est pas un long fleuve tranquille, on fait des erreurs, on ne réfléchit parfois pas assez aux conséquences de nos actes, et en ce qui concerne notre héroïne on est vraiment dans un cercle vicieux. Vous découvrirez toutes ses facettes, vous apprendrez à l’aimer au fil des pages. J’ai ressenti beaucoup de colère envers elle, mais aussi beaucoup de compréhension. Penelope Douglas a mis en scène une héroïne au antipodes de ce que l’on peut trouver dans les romances actuelles. Ryen n’est pas docile, douce et gentille. Ryen ne sait finalement pas vraiment qui elle est… Elle est a un segment de sa vie où elle a fait de mauvais choix… J’ai trouvé cela intéressant d’avoir une héroïne difficile à cerner et à aimer, car cela a rendu mon ressenti plus vif. Le côté psychologique de sa personnalité et de son attitude est vraiment bien retranscrit et cela m’a plu. C’est un personnage qu’il faut apprivoiser et apprécier en découvrant l’histoire.  Avec Misha nous avons aussi droit à un personnage énigmatique et changeant, et le pire c’est que l’on ne comprend pas tout de suite tous les changements qui s’opèrent en lui. Misha est très attirant, il est chanteur dans un groupe, il semble avoir la tête sur les épaules et il écrit des lettres quoi… Misha est un héros qui m’a perturbée au fil des pages, j’étais au aguets, prête à avoir des indices quant à son changement de comportement, je voulais savoir quel était son but en se rapprochant de RyenMisha est un fin stratège qui pousse parfois le vice très loin, j’ai été étonnée par cette facette de lui… C’est un personnage captivant, cette dualité entre ses émotions et ses envies. Entre la haine et l’amour, il n’y a qu’un pas n’est-ce pas ? 

    Les personnages secondaires sont nombreux, ils enrichissent le récit en mettant en scène les thèmes traités par l’auteure. Certains personnages sont détestables, honnêtement certains m’ont donné la nausée, et c’était exactement ce que l’auteure voulait, nous montrer que la nature humaine peut être vile et malsaine. L’ambiance dans le milieu scolaire est limite anxiogène, j’ai souvent ressenti un gros malaise lorsque nos personnages se retrouvent dans l’enceinte de leur école. On a l’impression que ce qui se joue sous nos yeux n’est pas possible, et pourtant… de nos jours le harcèlement scolaire est le pire fléau qui existe pour les adolescents… A notre époque, une fois rentrés à la maison, on retrouvait un peu de sérénité mais actuellement avec les réseaux sociaux, le harcèlement vous suit jusqu’à chez vous. L’auteure a mis l’accent sur les émotions avec des scènes écœurantes et scandaleuses. Mais sachez que cela se passe réellement, on a tendance à vouloir faire l’autruche et fermer les yeux, mais non !

    La narration est très addictive, on a davantage le point de vue de Ryen, mais nous obtenons beaucoup de réponses avec les chapitres du point de vue de Misha. La plume de Penelope Douglas se veut assassine et percutante, c’est un peu sa marque de fabrique, elle provoque des émotions vives et intenses chez ses lecteurs. J’aimerais revenir sur le côté érotique/charnel de l’histoire qui contribue à augmenter la contradiction des émotions suscitées par ce roman. Le sexe est un élément assez troublant par moment, car oui nos héros sont jeunes, et c’est vrai que l’on a l’impression que le vocabulaire utilisé serait plus crédible avec des personnages plus mâtures, maintenant cela s’inscrit tout à fait dans l’intrigue qui surfe avec l’interdit d’une relation malsaine. Misha et Ryen forment un couple déchirant, vous verrez que cette histoire est très émouvante et que l’auteure a réussi à brouiller les pistes jusqu’au bout. L’intrigue est très intéressante, imprévisible honnêtement, j’ai été jusqu’à la fin. Jusqu’au twist final qui m’a laissé sans voix… J’étais loin, très loin du compte… Cette romance est rythmée, entre fiction et réalité, je me suis retrouvée prise au piège de mes émotions, complètement subjuguée par le dénouement de l’histoire. Les émotions suscitées par ce récit sont nombreuses, j’ai ressenti de la colère, de la tristesse, de l’incompréhension mais aussi beaucoup de compassion et de compréhension envers nos personnages. J’ai aussi été assaillie par des sentiments contradictoires qui m’ont mis en colère, en percevant précisément les émotions de nos héros, l’attirance indéfectible, le lien qui unit Ryen et Misha malgré tous les rebondissements et les révélations…

    En bref, Penelope Douglas signe là un roman coup de poing. Une romance orchestrée d’une main de maître grâce à des personnages singuliers qui ne sont pas parfaits, l’auteure a fait des choix audacieux sur tous les aspect de cette histoire. Elle aborde des thèmes qui avaient besoin d’être mis en lumière de cette manière, avec un petit côté poussif et troublant, qui reflète la complexité des émotions éprouvées par nos héros. L’intrigue est imprévisible, originale et très addictive. Tout y est, amitié, amour, passion, manipulation et mensonge. Penelope Douglas nous prouve qu’il est parfois difficile de trouver sa place et d’exister tout simplement. Mais aussi que dans la vie il nous arrive de faire des erreurs et des mauvais choix. J’ai terminé ce roman en ayant l’impression d’avoir pris une bonne claque, j’ai compris tous les messages que l’auteure souhaitait nous transmettre. C’est le genre de lecture que j’apprécie particulièrement car au-delà du divertissement il y a une véritable part de réflexion… J’ai envie de dire que ce roman c’est un peu un incontournable dans le genre new adult et je ne peux que vous conseiller de le lire !

    [ + ]
  • A propos de Hate to Love
    Posté par Moll L le 28/12/2017 à 18:04
    [ + ]
  • A propos de Hate to Love
    Posté par Virginie W le 05/12/2017 à 17:11

    http://thereadinglistofninie.com/penelope-douglas-hate-to-love

    C’est le second roman de Penelope Douglas que je lis et je dois dire que son style est plus qu’addictif. Commencer et aussitôt dévoré en l’espace de quelques heures, « Hate to Love » prends aux tripes, parce qu’on est tous passé par une période où on se sentait à part vis à vis des autres, qu’on aurait aimé s’intégrer mais que ça n’a pas été le cas. « Hate to Love » c’est un peu comme faire partie de l’histoire de Penelope Douglas, en vivant notre vie.

    Ryen Trevarrows et Misha Lare se sont toujours échangés des lettres depuis qu’un jour de CM2, leurs professeurs respectifs ont procédés à une correspondance entre leurs deux classes. Se racontant leurs vies, se livrant, se soutenant l’un l’autre, développant un lien fort et unique, une amitié à toute épreuve. Ils vivent à seulement quelques kilomètres l’un de l’autre mais ils se sont promis de jamais se rencontrer et de se chercher sur les réseaux sociaux de peur de perdre ce lien et cette amitié qui les lient.

    Lorsque lors d’une soirée, Misha croise Ryen il est de suite sous le charme, mais il ne souhaite pas qu’elle sache que c’est lui. Lorsque plusieurs mois plus tard, pour une raison que lui seul connait, il intègre le lycée où étudie Ryen il est loin de s’attendre à ce qu’il voit. Ryen est tellement différente de ce qu’elle lui a toujours fait croire et Misha ne peut se figurer que la reine des abeilles qu’il a en face de lui et SA Ryen soient une seule et même personne.

    Ryen Trevarrows est un personnage totalement exécrable, j’ai vraiment eu du mal à l’apprécier au début de ma lecture. Populaire et totalement insensible aux autres, elle prend les gens de haut et ne se prend pas pour de la merde.  Alors qu’intérieurement, elle bouillonne et ne supporte plus d’être cette personne qu’elle méprise. Mais elle a besoin d’être entourée afin de ne plus se sentir seule comme elle l’a toujours été. Elle est prête à tout, même des moyens condamnables, sans scrupule, voire au dépens d’autrui, pour réussir à atteindre son but. Elle est la pompom girl que tout le monde adule mais déteste également. Elle sort avec Trey le beau-fils de la directrice du lycée et on obtient une fille populaire mais stupide. Pas d’excuse pour elle, si elle préfère être fausse et entourer de personnes méprisantes et inintéressantes, ça ne me donne pas envie de la connaître mieux. Heureusement, on finit par découvrir en elle une personne bien différente de ce qu’elle montre et ça rattrape un peu l’aversion qu’on peut ressentir au début de la lecture.

    Misha Lare est un personnage très intéressant à découvrir, lui aussi se sent à part, incompris, il fait tâche dans sa propre famille, son seul soutien à toujours été Ryen qu’il a mis sur un piédestal. La musique est son univers, Ryen sa muse, son inspiration. Il va faire tout son possible pour que la carapace épaisse autour de Ryen se brise et qu’elle offre enfin son vrai visage aux gens qui l’entoure comme elle a pu lui offrir à lui.

    Comme lors de ma lecture de son précédent roman, j’ai téléchargé la playlist que l’auteur propose, ça vous plonge directement dans l’ambiance du roman. Encore une fois, Penelope Douglas aborde une histoire difficile et sombre, mais bizarrement ça fonctionne parfaitement avec moi et je me retrouve à dévorer le roman très rapidement. Ajouter à cela, le petit passage de Michael Crist, Erika, Kay et Will, et j’avais encore plus envie de découvrir le prochain roman de l’auteur.

    Alors si comme moi, vous aimez les livres durs et réalistes, si vous avez aimez à la folie Dark Romance, vous ne pourrez qu’apprécier Hate to love. Moi je rajoute la série « Evanescence » à ma PAL et je pense que je vais me plonger très bientôt dans cette série que je ne connais pas, en attendant d’avoir la traduction de « Hideaway » le tome deux de « Devil’s Night » consacré à Kai 
                    <span class=[ + ]

  • A propos de Hate to Love
    Posté par le 01/12/2017 à 20:21
    [ + ]
  • A propos de Hate to Love
    Posté par Malou L le 05/11/2017 à 11:00
    [ + ]
  • A propos de Hate to Love
    Posté par Sandrine M le 04/11/2017 à 11:41
    [ + ]
  • A propos de Hate to Love
    Posté par LilouM27 le 04/12/2017 à 09:41
    [ + ]
  • A propos de Hate to Love
    Posté par sev62330 le 15/11/2017 à 11:19
    Depuis plus de sept ans, Ryen et Misha s'écrivent des lettres dans lesquelles, ils se dévoilent l'un à l'autre avec qu'une seule règle, ne jamais se voir. Pourtant, un soir, ce dernier fait la connaissance d'une jeune femme dont les goûts se rapprochent de ceux que Ryen, lui a décrit dans ses lettres. Aucun doute possible, c'est elle, impossible pour lui de résister et de se tenir éloigner d'elle, quitte à ne jamais lui dire qui il est vraiment.
     
    Ryen est une jeune femme qui m'a intrigué, en effet dans les lettres qu'elle échange avec Misha, on a une image d'elle qui semble regretté certaines phases de sa vie, car il m'a semblé avoir à une jeune femme pour qui la popularité a plus d'importance que tous, mais en fait, c'est tout le contraire bien au contraire oui elle regrette certains aspects de sa vie et fait tous pour y remédier, et pour ça, j'ai eu envie de lui dire bravo pour ta prise de conscience, de plus mal grès qu'elle et Misha ne se sont jamais vu, on ressent tout de suite les sentiments qu'elle ressent pour lui. Les sentiments de notre héros sont-ils les mêmes que ceux de notre héroïne ? ? 
     
    Misha est un jeune homme assez complexe que je n'ai pas cerné tout de suite, il m'a semblé qu'il caché certaines choses dont il avait honte et surtout, je me suis demandé pourquoi se refus de voir Ryen, puis pourquoi ne révèle pas à Ryen qui il est vraiment lorsqu'il l' rencontre? Puis au fils des pages, on le voit sur le point de craquer et me suis demandé si oui ou non, il allait lâcher prise ? 
     
    Une très belle histoire qui m'a ému, stupéfaite, embarque, qui m'a fait poser beaucoup de question, m'a paru assez sombre par moment, mais tellement magnifique que je n'ai pu qu'être happé par l'histoire de Ryen et Misha qui ont su me toucher et fait de ma lecture un très très bon moment de lecture.
    [ + ]
  • A propos de Hate to Love
    Posté par Queenofreading1605 le 14/12/2017 à 14:51

    https://thesmallworldofbelly.wordpress.com/2017/12/07/hate-to-love-de-penelope-douglas

    ---

    Je ne sais encore que dire de cette lecture que j'ai trouvé tantôt bien, tantôt longue.  Les personnages étaient vraiment intéressants, même si j'ai pris du plaisir à suivre leur petit jeu de passe-passe, j'ai trouvé que vers le cœur de l'histoire tout cela commençait fortement à s'étirer et je craignais vraiment de continuer ma lecture d'un oeil.  Mais forte de ma volonté et de ma curiosité j'ai continué à suivre les échanges entre Misha et Ryen.

    Les personnages.  Même s'il y avait un peu de lourdeurs dans les agissements des héros, ensemble il formait un bon duo, séparément j'ai eu un peu de mal avec Ryen.  Je l'ai trouvé un peu snob et j'avais du mal associer la personne décrite dans la correspondance et la vraie Ryen.  Misha, bon personnage, il ne m'a pas fait frémir de la pointe des cheveux à mon ongle incarné mais toujours est-il qu'il était dépourvu d'un certaine attraction - lié à ses agissements -.  

    Pour ce qui est de l'histoire, celle-ci avait bien commencé.  Ryen et Misha deux collégiens qui vont débuter une correspondance vont au fil des années devenir des amis, mais qui bizarrement ne vont jamais chercher à se rencontrer jusqu'au jour au Misha reconnait Ryen lors d'une soirée étudiante.  Quelques mois après cette rencontre Misha va prendre ses quartiers dans le même établissement scolaire que Ryen et il va tout faire pour l'approcher, sans être "vu".  Très bon sujet de base, mais comme dis précédemment au milieu de ma lecture j'ai trouvé que cette partie de l'histoire devait rebondir, qu'on avait besoin d'un sursaut car on stagnait.  Heureusement celui-ci s'est fait jour et m'a permis de retrouver ma dynamique de départ.

    Penelope que j'ai eu la chance de découvrir dans un univers vraiment dark - rien que d'y penser -, nous offre un "volte-face" avec ce petit NA bien mais un rien trop long.

    Enfin, petit instant break.

    [ + ]
  • A propos de Hate to Love
    Posté par pouliquen c le 04/11/2017 à 15:17
    Long mais ... de vrais personnages très fouillés. A lire . Il faut parfois s accrocher mais on ne s attend vraiment pas a tous les rebondissements [ + ]
  • Du même auteur
  • Dans la collection
  • Du même genre
Dark romance Penelope Douglas
  • EPub 9,99 €
  • Broché 14,90 €
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous offrir le meilleur service. En savoir plus...