Marlène, blog LMEDML Inscrite depuis le 29 juillet 2015
Eprise
Badges obtenus par Marlène, blog LMEDML
Derniers badges obtenus
  • Critique littéraire
    Waouh vous avez noté au moins 15 romans Harlequin, merci !
  • Mega pipelette
    Vous êtes un vrai guide de lecture pour la communauté du Salon Harlequin !
  • Rédactrice en chef
    Vous devenez une professionnelle pour l’appréciation de nos romans !
  • Super pipelette
    Ah ! de plus en plus pipelette, bravo !
  • Chroniqueuse
    Merci d’avoir noté vos romans préférés !
  • Mini pipelette
    Merci, vous êtes pipelette et chez nous on aime ça !
  • Boite de Pandore
    Abonnée et fière de l’être !
  • Démasquée
    Votre profil n’a plus de secret pour nous !
  • A découvert
    Continuez à remplir votre profil pour nous aider à mieux vous connaitre !
  • Sous couverture
    Continuez à remplir votre profil pour nous aider à mieux vous connaitre !
  • Bienvenue
    Bienvenue dans la Salon Harlequin ! Un espace privilégié pour parler d’amour et échanger entre lectrices !
  • Incognito
    Continuez à remplir votre profil pour nous aider à mieux vous connaitre !
  • Liaisons dangereuses
    Nos newsletter vos informent sur les nouveautés et promotions pour toujours plus de romance !
Ses derniers avis
  • Son avis sur

    Note 2,5/5

    J’avais passé un très bon moment avec [Tout pour lui] que j’avais lu l’an dernier, j’étais donc plutôt enthousiaste à l’idée de découvrir [Tout pour elle], hélas ce second tome est pour moi une déception et je vais vous expliquer pourquoi sans pour autant vous dissuader de découvrir l’histoire de Steeve et Natacha qui plaira très certainement à d’autres lectrices.

    Je dois dire que j’avais été intriguée par le résumé, j’avais envie de découvrir la personnalité de Natacha et le fait qu’elle se laisse séduire par un inconnu avait attisé ma curiosité. Mais je n’ai pas été convaincue par l’histoire dans son ensemble.

    Les personnages sont comme dans le premier tome, très attachants, mais l’auteure reste en surface pendant une bonne partie de l’histoire et essaye d’étoffer leur personnalité  bien trop tard à mon goût, ce qui a eu pour effet de me surcharger d’informations qui n’ont pas pu être approfondies, surtout en ce qui concerne le personnage de Steeve. Je n’ai pas vraiment pu le cerner, je l’ai trouvé sympa, mais sans plus car je n’avais aucune matière pour me faire un réel avis sur lui. Pourtant il est vraiment déterminé après sa rencontre avec Natacha, cependant je l’ai trouvé trop maladroit et pas assez naturel pour que je tombe sous son charme. Natacha, quant à elle, est une jeune femme sur la défensive, après un échec sentimental cuisant, il n’y a plus de place pour l’amour dans sa vie, le sexe est la seule chose qu’elle accepte de partager avec un homme. Pas d’attache, donc pas de complication. Mais sa rencontre avec Steeve va quelque peu bouleverser ses convictions. Mais retrouvera-t-elle l’envie de faire confiance à un homme ?  Ai-je aimé le personnage de Natacha ? Il n’y a pas de doute, Natacha est une jeune femme qui mérite le bonheur, mais son attitude tout au long du roman m’a quelque peu dérangée, elle souffle le chaud et le froid et cela a eu pour effet de me détacher totalement d’elle. Je l’ai trouvée instable et elle change constamment d’avis, et à certains moments cela m’a lassée qu’elle succombe à l’appel de la chair alors que la situation ne s’y prêtait pas.

    Ce second tome est étroitement lié au premier, nous retrouvons donc Matt et Suzanne, qui resteront au second plan mais en ayant tout de même leur place au cœur du récit. Les personnages secondaires m’ont agacée au plus haut point… J’ai été scandalisée par l’attitude de la famille de Natacha, et je les ai tous trouvé sans intérêts tellement j’étais hors de moi. Que ce soit la mère, la cousine ou la tante, elles ont toutes été plus détestables les unes que les autres. Alors quand Natacha se réfugie chez sa mère pour trouver du réconfort…je n’ai absolument pas compris !

    Le scénario n’a pas su me séduire. J’ai adoré le début, la rencontre de Steeve et Natacha, la phase de séduction silencieuse et le contexte charnel entre deux inconnus mais le lieu où ils ont succomber à leur attirance a été la douche froide pour moi, hélas le soufflé est retombé instantanément. La suite de l’intrigue et les rebondissements s’enchaînent trop vite, il faut dire que le roman est très court, et j’ai trouvé que l’auteure insérait trop d’éléments dans l’histoire sans prendre le temps de développer chacun d’entre eux.

    La plume de l’auteure est toujours aussi agréable, mais cela n’aura pas suffit à me faire passer un bon moment durant ma lecture. La sensation de déjà vu ne m’a pas quittée du début à la fin, et j’ai été gênée par les nombreux clichés qui ont ternis le récit.

    Malgré le fait que ce roman n’ait pas fonctionné avec moi, je reste persuadée qu’il trouvera son public. Je lis beaucoup de romance, et il est évident que l’on ne peut pas tout aimer. [Tout pour elle] reste une romance contemporaine légère qui saura toucher un public féminin adepte de la littérature romanesque.

    La note des lectrices
    Sa note
  • Son avis sur

    Tout d’abord je dois vous dire que je comprends totalement le coup de cœur éditorial pour ce roman qui est sans nul doute l’un des plus drôle et des plus vivant que j’ai pu lire dernièrement.


    J’ai trouvé le choix de couverture très fun et audacieux, j’avoue qu’elle représente assez bien le roman, tout en nuances et en originalité.


    Avec son roman [Pas si simple], Lucie Castel aborde des sujets qui sauront toucher tous les lecteurs, elle traite certains thèmes avec beaucoup d’autodérision, d’autres avec plus de gravité mais malgré tout ce qui prédomine dans ce roman c’est l’humour avec cet enchaînement de scènes toutes plus cocasses les unes que les autres…Et pourtant ces scènes dénotent chacune d’un sujet important. Mais qu’en est-il de la romance dans tout cela ? Car oui, il y a bel et bien une histoire d’amour dans ce récit, et une histoire tellement belle et réelle que j’ai pu rêver le temps de cette lecture. Rêver à quoi vous me direz… Et bien rêver que dans la vie tout n’est pas tout blanc ou tout noir, rêver aux secondes chances et au bonheur, rêver à un avenir radieux même si l’on doit traverser des tempêtes pour y arriver. En sommes, ce roman soulève bien des propos qui pousseront les lecteurs à se remettre en question, à s’interroger sur leur propre vie et leur propre relation avec leur famille.


    Ce roman c’est aussi une exploration des valeurs qui sont chères à mon cœur, l’importance de l’amitié, de l’amour mais aussi beaucoup de sujets qui touchent de près et de loin à la famille. Lucie Castel nous plonge dans un récit drôle et pertinent. 


    Scarlett est notre narratrice, et je peux vous dire que vous n’allez pas vous ennuyer avec elle. Et encore moins avec sa sœur Mélie, qui est un sacré phénomène. Pour resituer un peu le contexte de l’histoire, tout débute à l’aéroport, une tempête de neige empêche les avions de décoller et ce, pour une durée indéterminée. Nos deux héroïnes n’ont plus qu’à attendre que la situation s’arrange. Après une maladresse de Scarlett, qui entre par mégarde dans les toilettes des hommes, elle va faire la connaissance de William, un Britannique pur souche qui ne manque pas de charme. Cette rencontre marque un tournant dans l’histoire et tout va réellement commencer à ce moment là.


    Une chose en entraînant une autre, Scarlett et Mélie se retrouve à passer le réveillon avec William. Et elles étaient loin de se douter de la tournure des événements.


    Les personnages de Lucie Castel sont juste excellents. Elle représente avec chacun de ses protagonistes des personnes qui nous touchent tellement ils sont vrais et vivants. Vous pourrez vous retrouver en eux, certains vous interpellerons plus que d’autres. Scarlett, est une femme douce mais on sent qu’elle est un peu désabusée. Son cynisme m’a beaucoup fait rire, tout autant que son intelligence dont elle n’hésite pas à user pour se démarquer, elle exerce un métier créatif et on le sent dans sa personnalité débordante d’imagination. J’ai adoré son personnage, je me suis sentie proche d’elle vis à vis de sa façon de gérer certains événements dans sa vie, elle a ce petit grain de folie qui la rend très accessible, et c’est aussi une femme qui a les pieds sur terre, elle analyse beaucoup les choses qui lui arrive et j’avoue que j’ai adoré la façon dont elle a réussi à lâcher prise. Passons à Mélie, qui est un sacré personnage, mon dieu qu’elle m’a fait rire. Mélie n’a aucun filtre, elle parle de tout et de rien sans aucune gêne, il faut dire qu’elle est sexologue, donc vous imaginez un peu le phénomène, cette nana est à mourir de rire. Je l’ai adoré bien évidemment, de par sa personnalité hors du commun, décomplexée et bienveillante. Elle connaît la nature humaine et elle a un œil avisé sur tout ce qu’il se passe. Elle exprime différemment ses sentiments, gère les choses à sa façon. C’est juste un rayon de soleil, un personnage loufoque et solaire qui distille sa bonne humeur autour d’elle. William, notre héros est un homme sacrément charismatique. J’avoue que je suis tombée directement sous le charme ! Comment ça je suis faible ??? Et bien oui, franchement dès sa première entrée en scène je savais que j’allais craquer. Sa répartie, ses provocations et son flegme ont eu raison de moi. Grâce à son personnage, l’auteure nous fait ressentir tout un panel d’émotions. Son histoire est touchante et sa personnalité très intéressante. Dans son milieu familial j’avoue que je l’ai trouvé encore plus captivant, la façon dont il gère son lot d’épreuve dans la vie est poignante.


    Les personnages secondaires sont assez nombreux. Thomas, le frère de William, a un rôle très important et le thème qui se rapporte à son histoire est aussi d’actualité. Lucie Castel nous démontre que les mentalités sont encore très fermés en matière de sexualité et ici dans la famille de Thomas, si l’on ne rentre pas dans le moule c’est une véritable catastrophe. Le personnage de Lana, la mère de William, vous fera forcément réagir, cette femme totalement réac malmène son entourage, mais cela reste une femme attachante, malgré ses nombreux défauts j’ai perçu ses failles et compris son attitude, même si clairement je ne sais pas si je pourrais m’entendre avec une femme comme elle. Lizzie, la grand-mère est excellente et elle met aussi bien les pieds dans le plat que Mélie, fous rires assurés avec ces deux personnages.


    Lucie Castel entraîne ses lecteurs dans une comédie romantique de haut vol. Un moment qui parlera à chacun d’entre vous. Forcément on a tous des anecdotes de famille, des repas de fête complètement apocalyptiques, car qui dit famille dit souvent conflit, remise en question, règlement de compte mais au milieu de tout cela il y a bien aussi l’amour et la convivialité.


    J’ai vraiment adoré la plume et le style narratif de Lucie Castel. Quelle belle découverte, je dois dire que sa façon d’écrire est unique, elle a une écriture entraînante, joyeuse et intelligente. Elle capte l’attention de ses lecteurs avec un récit drôle et sensible. Une manière d’aborder certain thèmes de façon détournée, elle fait rire son lectorat tout en transmettant des messages forts et universels.


    C’est une charmante découverte. Laissez-vous embarquer dans cette comédie « Pas si simple » que ça ! Lucie Castel a su me divertir grâce a son humour détonnant et sa romance pleine de bons sentiments.


    Devez-vous foncer en librairie pour vous offrir cette petite mignonnerie livresque ? Mais oui sans plus attendre ! 

    La note des lectrices
    Sa note
  • Son avis sur

    Je poursuis sur ma lancée avec un second coup de cœur pour cette suite et fin. Monica Murphy nous bouleverse avec un épilogue très riche en émotions et en rebondissements. Je ne ferais pas la comparaison entre les deux tomes car ils sont vraiment très différents tout en étant totalement complémentaires.

    [Never Forget] m’avait surprise, entièrement possédé et j’étais ressortie de ma lecture vraiment sous le choc de ce que j’avais découvert dans ce récit sombre et pourtant plein d’espoir. On retrouve Katie et Ethan/Will pour le pire et pour le meilleur.

    Katie avait retrouvé un semblant de vie en normale en tombant amoureuse d’Ethan, la révélation de sa véritable identité lui fera l’effet d’une gifle monumentale, pire encore, Katie se sent trahie, humiliée et perdue, elle ne comprend comment Will a pu la tromper de cette façon. Lui qui représentait tout à ses yeux, celui qui l’avait sortie des griffes de son ravisseur. Mais malgré les émotions contradictoires qu’elle ressent, Katie ne peut se résoudre à écarter Will de sa vie. Le lien particulier qui les unissait est toujours aussi intense et même si cela sera semble incompréhensible, étrange et sombre, elle a besoin de Will, tout comme il a besoin d’elle. Mais comment vont-ils réussir à surmonter toutes les épreuves qui vont se dresser sur leur chemin ? 

    Cet épilogue est à la hauteur de mes attentes, et bien plus encore. Dans une ambiance totalement différente, j’ai retrouver l’engouement que j’avais ressenti avec le début de l’histoire de Katie et Will. Avec cette petite pointe d’angoisse quant à l’issue de leur si belle histoire d’amour.

    Le récit s’oriente sur les sentiments de nos personnages, que ce soit ceux de Katie et Will, mais aussi les sentiments et réactions de leur entourage. La mère et la sœur de Katie ont un rôle important, elles gravitent autour de Katie tels des remparts de protection. Sont-elles de bons conseils ? Sont-elles assez objectives pour épauler Katie ?  L’auteure prend le temps de développer la partie de l’histoire qui se concentre sur la famille de Katie, les révélations sont surprenantes et s’insèrent dans le récit pour nous éclairer sur l’attitude de ces personnages. Lisa Swanson, la journaliste, reprend son rôle à merveille, son personnage est encore plus travaillé, elle occupe une place clé dans l’intrigue, elle tire certaines ficelles qui ont un impact énorme sur le présent de nos héros. L’ai-je aimé ? Et bien je ne l’ai pas détesté mais j’avoue qu’elle m’a pas mal énervée, et pourtant sa présence est indispensable dans la crédibilité de l’histoire. L’auteure a su gérer avec brio l’aspect médiatique d’une telle histoire en ajoutant un côté vendeur à cette dramatique affaire d’enlèvement/viol.

    Nous retrouvons la narration à la première avec les points de vue de Katie, Will et Aaron.. Et oui dans ce tome nous avons des chapitres dédié à ce monstre qu’est Aaron Monroe. Et j’avoue que cela m’a donné des frissons de me retrouver dans sa tête, de voir la véritable nature de ce diable personnifié. Cela a renforcé le côté sombre de l’histoire en mettant en lumière ce personnage malveillant. Vous remarquerez que cela rend ce que Katie a vécu encore plus violent et percutant.

    En terme d’émotions, cela a été très intense. Je dois dire que je suis restée suspendue au bord d’un précipice, page après page, en rongeant mon frein et en priant pour le bonheur de nos héros.

    J’ai vraiment été bluffée par le parallèle que l’auteure fait entre Will et Ethan, la distinction qu’elle fait entre celui qu’il était dans le passé et celui qu’il a décidé de devenir. Devenir Ethan, cela a été une libération pour lui, comme s’il arrivait à effacer toutes ces années de malheur qu’il a vécues sous le prénom que son père avait choisi pour lui. Will est la preuve concrète que l’on ne devient pas une personne définie par les faits et gestes de nos parents, on devient la personne que l’on a envie d’être, du moment que l’on s’en donne les moyens. Kate m’a époustouflée, cette jeune femme sort enfin de sa coquille, elle prend ses propres décisions quitte à en assumer les conséquences. Terminé la petite fille apeurée qui se cache et qui survit dans la peur, ses retrouvailles avec Will lui ont donner la force d’affronter ses vieux démons. Je reste admirative de la façon dont l’auteure a exploité la merveilleuse histoire d’amour, les ténèbres ont laissés la place à la lumière et l’espoir.

    En bref, cette suite ne pouvait pas être plus intense et plus émouvante. J’ai ressenti toutes les émotions contradictoires qui ont assailli Katie. En ayant toujours cette certitude qu’elle était faite pour Will. A travers ce récit, sombre et envoûtant, Monica Murphy m’a captivée, elle mène son scénario d’une main de maître en distillant l’angoisse, la peur et l’amour. [Never Forgive] apporte la conclusion rêvée à cette histoire hors du commun, aucunes minutes de répit pour nos personnages, ni pour nous lecteurs. Un rythme soutenu et addictif qui m’a tenu en haleine du début à la fin. Monica Murphy peut être fière de cette série qui aborde des thèmes difficiles qu’elle a su traiter avec beaucoup de justesse.

    Une saga coup de cœur qui restera longtemps dans ma mémoire. 

    La note des lectrices
    Sa note
  • Son avis sur

    https://lmedml.com/2017/02/26/never-forget-monica-murphy/


    À la lecture du résumé, je m’étais préparée psychologiquement avant de débuter ce roman. Et encore plus en lisant l’introduction de l’auteure qui met des mots justes sur les intentions qu’elle avait en écrivant ce roman.


    [Never Forget] c’est une histoire sombre forte en émotions, une histoire qui prend aux tripes dès les premières pages. L’histoire d’un drame où la violence physique et psychologique auront d’énormes impacts sur la vie de notre héroïne mais aussi une histoire pleine d’espoir qui donne envie de se relever et d’avancer vers le bonheur.


    Katie a vécu l’impensable, kidnappée à douze ans, elle sortira des griffes de son bourreau grâce à Will, le fils de celui-ci. Leur rencontre sera comme une évidence, Will est le sauveur de Katie, son ange gardien. Un lien s’est crée entre eux. Ils étaient les seuls à se comprendre parce qu’ils avaient vécu cela de l’intérieur.


    Les années ont passées, huit années exactement, et Katherine n’est plus qu’une coquille vide, elle survit. Elle n’a jamais oublié, comment le pourrait-elle ? Sa vie est triste et sans saveur, elle se renferme sur elle-même, essayant d’aller de l’avant mais ses démons rôdent autour d’elle et ne la laissent pas tranquille. Ce qu’elle a subit dans son enfance, ce que son bourreau lui a volé, son innocence, Katie ne la retrouvera jamais.


    Will, qui a changé de nom et qui se prénomme maintenant Ethan, ne devrait pas replonger dans ses souvenirs, dans les souvenirs qu’il a de cette enfant douce et pure, de sa Katie qu’il a sauvé il y a huit ans. Pourtant la revoir à l’écran de sa télévision va être comme un détonateur dans sa tête, et l’obsession de savoir qu’elle va bien le hante nuit et jour. Il sait qu’il n’a pas le droit de faire irruption dans sa vie, il n’y a pas de place pour lui dans sa vie, mais une chose en entraînant une autre il va se rapprocher de Katie, sous sa nouvelle identité elle ne peut rien deviner, mais plus il s’enfonce dans le mensonge et plus cela devient difficile à gérer pour lui.


    Mais comment taire un amour si puissant ? Une attraction si vitale ? Il est son sauveur, elle est sa raison de vivre. En amour, le bien et le mal n’existe pas. 


    Ce roman m’a fait l’effet d’une claque dans la figure, un vertige émotionnel grandissant au fil des pages. Le thème central est bien sûr très poignant, ce qui en fait un roman d’exception, cependant en le débutant j’ai eu tout de même des craintes, j’avais peur que l’auteure aille trop loin, traiter le viol d’une adolescente c’est carrément un challenge à part entière. Et Monica Murphy n’a fait aucune fausse note à ce niveau. Tout est suffisamment éloquent pour que l’on soit touché par l’histoire de Katie, et l’auteure ne tombe pas dans le morbide en nous faisant part de détails qui auraient pu créer un malaise durant la lecture.


    Les forces de ce roman sont multiples. Tout d’abord un scénario cohérent avec des thèmes difficiles et bien traités, ensuite des personnages criant de vérité. Et enfin une plume addictive, émouvante et poignante.


    Le scénario m’a vraiment convaincue, les choix de l’auteure ont été convaincants tant sur le choix de la narration, à double voix entre passé et présent que sur ses choix quant au déroulement de l’histoire. On se retrouve dans la tête de nos personnages, au moment des faits, donc à l’adolescence et dans le présent huit ans plus tard. Les retours en arrière nous permettent de comprendre les événements mais aussi le lien qui a uni nos deux héros. Les chapitres qui nous narrent le présent sont tout aussi intenses.


    Parlons des personnages. Katie, notre héroïne est vraiment réelle aux yeux des lecteurs, elle nous apparaît comme une jeune femme qui aurait arrêté de vivre à l’âge de 12 ans. Le traumatisme est profond, on la découvre pleine de contradiction. Entre les choses qu’elle voudrait vivre et celles qu’elle s’autorise à vivre. La peur fait partie de son quotidien, et malgré son envie d’avancer, elle ne peut oublier. Jusqu’à ce qu’elle croise la route d’Ethan…Entre eux le lien est toujours présent, même si Katie ne sait pas qu’il est en réalité « son Will ». Mais aux côtés d’Ethan, elle se met à rêver d’un futur plus heureux, avec lui elle se sent bien et apaisée sans trop savoir pourquoi. J’ai développé un sentiments d’empathie pour Katie, vraiment, mais je n’ai pas eu envie de ressentir de la pitié pour elle, non, je voulais la voir comme Ethan la voit. L’accompagner vers une vie meilleure, avancer étape par étape avec elle pour qu’elle trouve la confiance de reprendre sa vie en main. Non pas d’oublier son passé, mais bien de vivre avec le plus sereinement possible.


    Ethan, est un personnage très important et Monica Murphy a fait en sorte qu’on le perçoive aussi torturé que Katie. Différemment bien sûr, mais tout aussi marqué par la vie. Son personnage m’a fait ressentir énormément d’émotions, page après page on le découvre dans le passé et le présent et cela a renforcé mon attachement pour lui.


    Les personnages secondaires sont nombreux, la famille de Katie et sa psy sont omniprésents dans sa vie. Et les situations que l’auteure nous expose sont captivantes. Les médias sont aussi assez présents dans cette histoire. Monica Murphy a choisi de nous parler du côté médiatique d’un tel drame et les répercussions que cela peut avoir dans la vie des « survivants ».


    La plume de l’auteure m’a baladé dans tous les sens. Un grand huit émotionnel. Je suis passé par tous les stades. J’ai été horrifiée par ce qui est arrivé à Katie, cela m’a profondément touché parce que l’auteure  a donné à son récit un ton juste, sans en faire des tonnes. J’ai été affectée de découvrir son quotidien. Mais comme les chapitres entre passé et présent s’alternent et bien je ne suis jamais restée sur la même émotion très longtemps car l’espoir s’entremêle dans les passages les plus durs.


    En bref, cette histoire est vraiment magnifique malgré le côté sombre. J’ai eu un vrai coup de cœur pour la plume de Monica Murphy et pour ce qu’elle nous a livré dans son histoire. Le destin de nos personnages s’est lié dans un moment de noirceur intense et pourtant ce lien est pur et sincère. Entre passé et présent on vit chaque page de ce récit, ce qui a rendu ma lecture vraiment très poignante. L’auteure distille l’espoir tout au long de ce premier tome, j’ai été émerveillée par l’évolution de Katie malgré l’énorme épée de Damoclès qui flottait au dessus de sa tête avec les mensonges d’Ethan. Je termine ce premier opus à bout de souffle et la frustration est grande, très grande.


    [Never Forget] c’est donc une histoire sombre et pourtant lumineuse avec sa part d’espoir. C’est la lumière au milieu des ténèbres. Un amour qui ne connait ni le bien ni le mal. Un récit bouleversant tellement les émotions sont vraies et sincères. Un genre sombre et addictif qui ravira tous les amateurs de romances hors normes. Un de mes plus gros coup de cœur de ce début d’année 2017.

    La note des lectrices
    Sa note
  • Son avis sur

    Avec sa saga [Coup de foudre à Manhattan], Sarah Morgan nous plonge dans une ambiance où le romantisme et le sentimentalisme sont à l’honneur. Sa saga [Snow Crystal] avait été pour moi une fabuleuse découverte qui m’avait fait rêver dans l’ambiance de la magie de Noël. Ici, direction New York, la ville qui ne dort jamais.

    Je ne vais pas vous faire attendre, et je peux affirmer de suite qu’avec ce premier opus la magie a plus qu’opérée. J’ai passé un excellent moment de lecture hors du temps dans une ambiance où les sentiments virevoltent et vous éblouissent telles des étoiles dorées dans un ciel dégagé au milieu de l’effervescence New Yorkaise. Je dois dire que j’avais été séduite avec le préquel sur Mathilda et Chase que nous avons le plaisir de retrouver dans l’histoire de Paige et Jake.

    Lire un roman de Sarah Morgan c’est d’abord faire connaissance avec l’auteure grâce aux mots qu’elle dédie à ses lecteurs. Elle partage avec nous sa passion pour l’écriture mais aussi son amour pour New York, et vous le découvrirez tout au long du récit. Son amour pour cette ville transparaît dans chaque descriptions, dans chaque émotions qu’elle arrive à transmettre à ses lecteurs et j’ai été séduite par tous les aspects de ce premier tome.

    Paige Walker est à un tournant de sa vie, s’attendant à recevoir une promotion, elle va prendre la claque de sa vie, elle se retrouve sans emploi, mais n’est-il pas temps pour elle qu’elle prenne des risques ? Paige n’est pas seule, accompagnée des ses deux meilleures amies, Eva et Frankie, elles vont se lancer dans une aventure aussi effrayante qu’excitante. Leur entreprise d’événementiel va voir le jour, et même si les débuts sont difficiles, nos trois amies sont bien décidées à saisir la chance qui leur est offerte. Elles ont toutes les trois le potentiel pour que leur société fonctionne, la peur et le danger ne seront plus un obstacle à leur réussite professionnelle, mais quand il s’agit de sentiment, Paige se sent tout de suite moins en sécurité, sauf si elle arrive à se tenir loin de Jake Romano, qui éveille en elle des sentiments qu’elle doit taire à jamais. Mais comment faire, alors que Jake se trouve toujours dans son sillage ? Et oui, Jake n’est autre que le meilleur ami de Matt, le frère de Paige.

    Entre pression professionnelle et désillusions sentimentales, Sarah Morgan nous livre là un récit de grande envergure, à l’image même de ce que représente New York. Elle ne lésine pas sur les moyens pour faire fondre son lectorat, et encore moins pour le faire rire, car l’humour est une constante dans cette histoire.

    Tous les ingrédients sont là pour que l’expérience de lecture soit parfaite. Les personnages sont charismatiques et plein de charme. New York est un personnage à part entière, on vivre grâce à cette ville pleine d’énergie. L’authenticité des lieux que l’auteure nous décrit est époustouflante, je me suis imaginée sur leur toit terrasse pendant leurs moments entre amis, j’ai contemplé des vues à couper le souffle en rêvant à travers les yeux de nos personnages. Je crois que j’ai rarement été aussi séduite par un environnement dans un roman. Les descriptions de l’auteure sont tellement précises, et ce sans alourdir le récit, que j’ai pu me transposer totalement dans le décor.

    Notre trio féminin est tout simplement magique. PaigeEva et Frankie sont amies depuis l’enfance, d’une amitié indéfectible. Elles sont toutes trois très différentes, et j’ai adoré les personnalités d’Eva et Frankie, j’ai hâte d’en découvrir un peu plus à leur sujet dans les histoires qui leur seront consacré. Eva, est une romantique née, elle croit en l’amour véritable et ne peut s’empêcher de tout romancer dans sa vie, sa douceur et son humour la rende attachante, elle est celle qui arrive à mettre tout le monde de bonne humeur. Frankie est une fille plus sur la réserve, l’amour ce n’est clairement pas pour elle, et elle ne subit pas cet état. C’est un choix personnel, la gent masculine ne l’intéresse pas et l’amour encore moins. J’ai trouvé son personnage énigmatique et j’avoue que même si l’on a déjà quelques pistes pour la comprendre, je me suis posé beaucoup de question à son sujet. Paige, quant à elle, et bien Paige est une femme forte, aux yeux des autres elle reste l’adolescente fragile qu’elle était, mais ce temps est révolu. J’ai bien aimé le caractère de Paige, elle sait ce qu’elle veut, tout en doutant de ses capacités. Elle est têtue et déterminée. Elle n’aime pas qu’on la protège car elle s’associe cela à de la faiblesse, à cause de son passé elle a du mal à analyser certaines données. C’est un personnage féminin que j’ai trouvé très agréable, elle m’a fait rire. J’ai fini par adoré ce petit bout de femme qui n’a plus peur de se mettre en danger pour obtenir ce qu’elle veut.

    En ce qui concerne les personnages masculins, je n’ai pas été déçue. Chase Adams fait quelques apparitions, petit clin d’œil au préquel. Je vais commencer par vous parler de Matt, le frère de PaigeMatt est un homme très protecteur envers sa soeur, mais ses intentions sont louables, vraiment bienveillantes. C’est un homme charmant, ce que j’ai aperçu de lui a attiser ma curiosité, je suis d’autant plus impatience de le découvrir plus intimement dans le second tome. Jack, notre héros. Notre bad boy doté d’un sex-appeal à faire fondre n’importe quel iceberg , non parce que Jake est torride, c’est un fait. Son personnage m’a fait ressentir énormément d’émotions parce que Sarah Morgan lui a vraiment donné beaucoup de poids dans l’histoire. On ne le découvre pas que comme un beau gosse qui a réussi à se construire un empire qu’il gère avec beaucoup d’originalité d’ailleurs, et j’ai adoré ça. L’histoire de Jake est émouvante, j’ai éprouvé beaucoup de compassion pour lui, et j’ai compris que le moindre de ses faits et gestes sont lié à son passé. Jake sait faire réagir les femmes, que ce soit grâce à son physique ou grâce à son attitude provocante. Jack est honnête et loyal, que ce soit en amitié ou dans ses relations avec les femmes, et même si il est contre l’engagement il n’est pas pour autant un connard avec les femmes qu’il met dans son lit. Son personnage est captivant et il plaira énormément aux lectrices car ce n’est pas une coquille vide, j’ai aimé l’homme qu’il est et la façon dont il a évolué aux côtés de Paige.

    Les personnages secondaires apportent un charme supplémentaire à l’histoire. J’ai adoré Maria, la mère de Jake. Miss Tigresse m’a beaucoup fait rire, si si je vous assure ^^ Mathilda a aussi une petite place dans ce premier tome 
                                        </div>
                                    </div>
                                
                                <div class= La note des lectrices

    Sa note
Sa sélection de livres
Ses derniers messages sur le forum
Derniers sujets Messages Derniers messages
Le Challenge lecture 2016 ! Pour la toute première fois dans Le Salon, Harlequin vous propose un challenge de lecture !Le principe : - Lire au moins un livre dans chacune des 10 catégories que nous vous proposons ci-dessous avant la fin de l’année 2016. - Nous avons sélectionné trois à quatre livres pour chaque rubrique mais vous pouvez tout à fait choisir un livre de votre bibliothèque qui correspond au thème ! - Pour les dévoreuses de livres, vous pouvez également lire plusieurs livres par catégories.- Vous n'avez qu'à cliquer sur le titre proposé pour accéder à sa fiche livre !Tous les mois, nous attendrons avec impatiente vos commentaires dans ce sujet pour suivre votre avancée dans le challenge. 1. Midnight in ParisQu’il y a-t-il de plus romantique qu’une intrigue dans la ville lumière ? Retrouvez : - Coup de foudre à Paris, de Dani Collins - Azur- Paris avec toi, de Louise Manet - HQN- Hot Love disaster, de Cécile Chomin – &H- Troublantes retrouvailles, de Léane Coste – HQN2. Sous le charme britanniqueC’est bien connu, l’humour britannique est une véritable arme de séduction. Retrouvez : - Pas celle que tu crois, de Mhairi McFarlane - &H (parution 5 octobre)- La perle rare, de Laura Lee Guhrke - Victoria- Veux-tu m’épouser 100 fois, de Holly Martin - &H- Ma vie commence demain, de Annie Lyons3. Voyage au bout du mondeQuoi de mieux qu’une idylle à l’autre bout du monde pour nous sortir de notre quotidien ?Retrouvez : - Nouvelles do Brasil, recueil de nouvelles - HQN- Une parenthèse enchantée, de Julia James - Azur- Fiancée à un cheikh – de Barbara McMahon – Ispahan- Passions des îles – 3 romans – Hors Série 4. La musique dans la peauLaissez-vous aller au rythme d’une intrigue rock’n’roll. Retrouvez : - Série Neon Dreams, de Caisey Quinn - &H- Série Ensemble, d’Anne Rossi – HQN- Un pianiste ou rien ! de Kat French 5. Passion gourmandeLa gourmandise, un péché ? Oui, mais un péché exquis ! Retrouvez : - Le goût de la vie, de Anouska Knight - &H - Délices & Séduction, de Susan Mallery- Le goût de l’interdit de Maggie Cox – Azur- Colocs (et plus) d’Emily Blaine – &H6. Tatoue-moiSaurez-vous percez les secrets décelés dans les tatouages qui ondulent sur sa peau ? Retrouvez : - BAD : Amour interdit, de Jay Crownover - &H- Leaving Amarillo, de Caisey Quinn - &H- Be Mine, de N.C. Bastian – HQN 7. Plume française HQNEt si vous choisissiez un auteur français ? Notre collection HQN 100% numérique vous propose une large variété de genre et de format ! Retrouvez : - Suis-moi… je te fuis, de Louise Manet - Le cœur de l’Arkansas, l’intégrale, de Penny Watson Webb- Passion ou Raison, de Camélia Niven- Pas assez de toi, de Valéry K. Baran8. Plongée au cœur des siècles et de l’Histoire Et si l’homme idéal vivait dans un autre siècle ? Laissez-vous emporter dans un étourdissant voyage à travers le temps ! Retrouvez : - Sous le sceau du scandale, d’Elizabeth Boyle - Victoria- La libertine et le prisonnier, de Gilles Milo-Vacéri - HQN- Le prince oublié – Série Guerriers d’Irlande, de Michelle Willingham – Les Historiques- La vengeance du Highlander, d’Anna Lyra - HQN9. Passion estivaleL’été, c’est la saison des amours. Tous les rêves y sont permis. Retrouvez : - L’amour est dans le foin, d’Angela Morelli - &H- Le cadeau du hasard, de Sherryl Woods – Sagas- Le désir de A à Z – Recueil de nouvelles – Sexy- Retour à Wildfire, de Meredith Webber - Blanche10. Accrochez-vous (un livre de + de 500 pages) Parfois, même 500 pages ne sauraient être assez pour apaiser notre soif de romance ! Retrouvez : - Audacieuse Heather, de Stephanie Laurens - Victoria- Trilogie Le secret des diamants, de Nora Roberts- Intégrale L’héritier des Castaldini, d’Olivia Gates – Sagas- Toi. Moi. Maintenant ou Jamais, d’Emily Blaine - &HSaurez-vous relever le challenge ? 5 messages 5 Dernier message par Par Miss Hadie Le 03/08/16 13:03
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous offrir le meilleur service. En savoir plus...