Lilie les miss Chocolatine Inscrite depuis le 16 mars 2016
Eprise
Badges obtenus par Lilie les miss Chocolatine
Derniers badges obtenus
  • Muguet
    Une agréable fleur pour vous en cette journée du 1er mai
  • Sous couverture
    Continuez à remplir votre profil pour nous aider à mieux vous connaitre !
  • Mega pipelette
    Vous êtes un vrai guide de lecture pour la communauté du Salon Harlequin !
  • Critique littéraire
    Waouh vous avez noté au moins 15 romans Harlequin, merci !
  • Geek
    Vous aimez la lecture en ebook, c’est tellement pratique !
  • Super pipelette
    Ah ! de plus en plus pipelette, bravo !
  • Rédactrice en chef
    Vous devenez une professionnelle pour l’appréciation de nos romans !
  • Hymne à l'amour
    Découvrez encore plus de romans d’amour, Harlequin c’est la romance sur tous les tons!
  • Mini pipelette
    Merci, vous êtes pipelette et chez nous on aime ça !
  • Chroniqueuse
    Merci d’avoir noté vos romans préférés !
  • Coquillages et crustacées
    Bonne lecture d’été !
  • Liaisons dangereuses
    Nos newsletters vous informent sur les nouveautés et promotions pour toujours plus de romance !
  • Coup de foudre
    D’autres comédies romantiques vous attendent dans notre catalogue !
  • Incognito
    Continuez à remplir votre profil pour nous aider à mieux vous connaitre !
Ses derniers avis
  • Son avis sur

    Quelle ambivalence avant de débuter la lecture de ce tome 3!! J’ai ressenti beaucoup de joie à l’idée de retrouver ces demoiselles qui m’ont, je le rappelle, fait succomber à la romance historique, genre que je n’avais, jusqu’alors, jamais lu ni découvert. Mais j’ai aussi éprouvé un petit pincement au cœur à l’idée de les laisser partir et de me dire que je ne les reverrai plus…. Néanmoins, l’autrice m’a, encore une fois, embarquée dans cette jolie romance remplie d’amour et d’émotions en tout genre.

    Nous retrouvons ici Urielle, qui repart à Keroual. En effet, Yaël, le frère cadet d’Anne, leur a appris que son épouse venait de mourir et Urielle retourne en Bretagne pour retrouver celui qu’elle aime. Mais ces retrouvailles ne se dérouleront pas du tout comme elle l’espérait. Yaël est-il prêt à aimer de nouveau ou lui faudra-t-il du temps pour faire son deuil ? Pourra-t-il voir Urielle autrement que comme un membre de sa famille ? Pourquoi sa belle-mère et sa belle-sœur sont-elles encore chez lui ?

    Nous avions découvert Urielle dans le tome 1. Amoureuse de Yaël, elle n’osait pas se dévoiler et la découverte qu’il avait mis une fille enceinte l’avait anéanti. Elle avait donc suivie sa sœur de lait, Anne, lors de sa fuite pour protéger son cœur et rester avec celle qui est sa meilleure amie. Néanmoins, elle n’hésite pas une seconde à revenir en France dès qu’elle apprend le décès de Liz. Pleine d’espoir, elle va vite être refroidie par la présence de Charlotte et Clarisse au manoir. De plus, Yaël ne semble pas être dans son assiette et sa proposition de la nommer gouvernante va quelque peu la déconcerter. Urielle est une jeune femme sérieuse, qui veut croire que la Révolution va permettre de changer les mentalités. Néanmoins, elle manque de confiance en elle et a parfois du mal à s’imposer. Yaël n’est plus le jeune homme fougueux et insouciant du tome 1. Père de famille, veuf, il a appris, en quelques mois, à devenir quelqu’un de responsable. Il est prêt à tout pour aider sa famille, en faisant tout ce qu’il peut pour obtenir l’amnistie pour sa sœur et son beau-frère, et en remettant le manoir sur de bons rails. Le retour d’Urielle va lui être bénéfique et il va, peu à peu, changer son regard sur celle qu’il a toujours considéré comme sa sœur. Enfin, Charlotte est une belle-mère très présente, tyrannique avec le personnel et qui semble décider à s’installer à Keroual. Mais pourquoi ? Est-ce seulement pour veiller sur son petit-fils ou a-t-elle des pensées un peu moins respectable ?

    Ce tome 3 offre une jolie conclusion à cette trilogie. J’ai trouvé l’aspect historique un peu moins présent ici mais il est vrai que c’est une période un peu creuse, entre la fin de la Révolution et avant les remous qui amèneront le Premier Empire. Néanmoins, l’autrice met l’accent sur les changements qui s’opèrent au sein de la société française et la manière dont les citoyens les acceptent, ou non. On sent que les idées révolutionnaires ne sont pas unanimement acceptées et qu’une certaine nostalgie de l’ancien régime existe chez certains. J’ai beaucoup aimé Urielle, qui m’a touchée par sa sensibilité et son envie de bien faire. Yaël a bien évolué et même si parfois, il a des œillères, il a su me convaincre et se montrer à la hauteur de ses ainés. Ce tome est émotionnellement fort et l’intrigue connaît peu de temps morts. En bref, une jolie fin pour une jolie trilogie.

    Pour conclure, c’est avec un petit pincement au cœur que j’ai refermé ce tome 3 des Demoiselles du Cap Frehel. Cette trilogie historique est une réussite qui nous plonge au cœur des tourments de la société française en pleine Révolution et nous fait découvrir deux frères et une sœur aux tempéraments bien marqués et qui vont, tous les trois, nous offrir de belles histoires d’amour !

    La note des lectrices
    Sa note
  • Son avis sur

    Je lis Alana Scott depuis son premier roman publié aux Éditions Harlequin. Ses romances sont, pour moi, l’occasion de lire de jolies histoires où les sentiments ont une place centrale et où les protagonistes ne sont pas lisses. Encore une fois, la magie a opéré et j’ai passé un bon moment.

    Nous faisons ici connaissance avec Camille, une jeune architecte lyonnaise, originaire d’Avignon. Elle vit avec son petit ami Benoît et ensemble, ils semblent former le couple parfait. Pourtant, quand un beau plombier débarque pour déboucher sa baignoire, Camille est troublée…. et elle l’est d’autant plus quand elle le recroise quelques semaines plus tard, sous une nouvelle identité et avec un nouveau prénom, au bras de sa grande sœur au cours d’une grande réunion familiale. Entre eux, le courant passe mais leur rapprochement ne semble pas possible. Camille est-elle prête à quitter son petit ami pour un homme qu’elle connaît à peine ? Et lui, qui est-il vraiment ? Une histoire serait-elle possible entre eux ?

    Camille est une jeune femme qui, de l’extérieur, a tout pour être heureuse : le boulot dont elle rêvait, le petit ami parfait, une vie de couple idéale. Néanmoins, elle ne se sent pas vraiment épanouie car délaissée par Benoît, qui passe beaucoup de temps au travail, et elle ne ressent plus les palpitations du début à son contact. Un peu complexée par son physique, elle doute d’elle-même et de sa capacité à plaire. La rencontre avec Léo va lui faire prendre conscience que la flamme est peut-être éteinte mais est-elle prête à fermer ce chapitre de sa vie ? Concernant Léo, c’est un homme qui, ayant connu des remous dans sa vie, a choisi de devenir escort afin d’aider des femmes à se sentir mieux et valoriser. Pour lui, c’est un travail comme un autre même s’il reconnaît que ce n’est pas un métier facile à faire accepter. Attentionné, fougueux, taquin, il est aussi très beau et essaie toujours de faire au mieux pour ceux qu’il aime. C’est un héros gentil comme on les aime et il m’a beaucoup plu.

    Cette romance m’a fait passer un bon moment. La plume de l’autrice est fluide et l’alternance de narration entre Camille et Léo permet de les suivre leurs pensées. L’intrigue tient le lecteur en haleine jusqu’au bout car il y a de nombreux rebondissements et retournements de situation. L’autrice fait le choix de parler du poids et de l’impact du regard que la famille porte sur nous. En effet, inconsciemment ou pas, nos parents, nos oncles et tantes ou même nos frères et sœurs peuvent avoir des paroles qui blessent ou qui mettent « la pression », dès l’instant que l’on ne rentre pas dans les cases. C’est un thème d’actualité car malgré l’évolution de la société, la pression familiale existe toujours et peut, dans certains cas, mettre mal à l’aise la personne concernée. Le petit bémol dans cette histoire est dans la fulgurance des sentiments entre les deux héros. Certes, le coup de foudre existe mais même s’ils mettent du temps à se trouver, après, ça va très vite entre eux et cela m’a semblé un poil trop lisse.

    Pour conclure, « I will be your Romeo » est une jolie romance entre deux personnages qui sont à un tournant de leurs vies. Encore une fois, Alana Scott m’a fait passer un excellent moment de lecture et si vous ne connaissez pas sa plume, je ne peux que vous recommander de foncer !!

    La note des lectrices
    Sa note
  • Son avis sur

    Voilà une romance qui m’a fait envie dès la lecture du quatrième de couverture. Un beau bûcheron, des obstacles qui empêchent les héros de se mettre ensemble, une héroïne avec du caractère, il n’en fallait pas plus pour me décider ! Et croyez-moi, cette lecture a été un véritable coup de cœur pour moi !

    Nous faisons ici connaissance avec Ange, un bûcheron travaillant dans le parc national de Corse. Passionné par son travail, il est contrarié quand sa patronne lui demande de participer à l’élaboration d’un guide touristique vantant les mérites du parc. Pour elle, ses talents de photographe sont un atout incroyable pour cet ouvrage. C’est sans compter sur Inès, l’éditrice des éditions « Voyage » qui ne voit pas d’un bon œil qu’on lui change ses méthodes de travail…. d’autant plus que cet homme semble rustre et peu intéressé par le projet. Pourtant, dès le premier coup d’œil, une connexion va s’établir entre eux. Ange pourra-t-il aller au-delà de ses préjugés ? Et Inès, est-elle prête à faire de nouveaux confiance ? Est-elle prête à aller de l’avant ? Et cette impression d’être surveillée, est-ce seulement dans sa tête ? Qui pourrait lui vouloir du mal ?

    Inès est une jeune femme qui souffre de son handicap. Paraplégique suite à un accident de moto, elle ne se remet ni de la perte de ses jambes, ni de la perte de sa mère. Elle s’enfonce dans la tristesse et la morosité, ayant bien du mal à accepter ce nouveau corps qui ne lui permet plus de faire tout ce qu’elle aimait. Car oui, avant, Inès était dynamique, sportive, elle croquait la vie à pleine dents et n’avait peur de rien. Maintenant, elle se sent comme prisonnière de ce corps meurtri et elle ne veut laisser personne pénétrer dans son intimité. Pourtant, sa rencontre avec Ange va, tout de suite, réveiller des sensations qu’elle pensait avoir perdu. Le grand, mystérieux et ténébreux bûcheron sait qu’il est bel homme et n’a aucun mal à séduire. Sportif, amoureux de sa montagne, il ne se voit pas du tout vivre une histoire avec une femme en fauteuil. Néanmoins, le foutu caractère d’Inès et le charme qu’elle dégage vont, peu à peu, faire tomber ses barrières et lui laisser entrevoir un futur auquel il n’avait jamais pensé.

    Soyons clairs, j’ai été totalement conquise par cette romance. Émotionnellement, j’ai été touchée en plein cœur par ce couple explosif. Tantôt tendres, tantôt hésitants, tantôts liés, tantôts distants, leur relation volcanique m’a emportée avec eux même si, par moments, j’aurais aimé secouer un petit peu Inès tant elle est bornée. Néanmoins, c’est une femme fière, et blessée, qui essaie, du mieux qu’elle peut, de se protéger. Le handicap est largement abordé, que ce soit à travers les difficultés de l’héroïne ou les préjugés auxquels leur couple va devoir faire face. L’originalité de l’histoire réside dans la petite pointe de suspense qui est insérée. En effet, Inés semble surveillée, voire menacée mais elle ne voit pas qui pourrait lui en vouloir. Cela va beaucoup inquiéter Ange, qui va prendre à cœur d’aider et de protéger sa bien-aimée. Le dénouement, même s’il est prévisible, selon moi, a néanmoins fait monter mon palpitant tant la tension était grande. Enfin, je signale que les scènes de sexe sont assez explicites et présentes du moment que notre duo s’est trouvé. Cela n’enlève en rien la beauté de l’histoire mais il est vrai que l’autrice a fait le choix d’utiliser un langage cru et de nous entraîner dans l’intimité du couple. Ainsi, on connaît nos deux héros sous toutes les coutures !

    Pour conclure, « Give us a chance » est une jolie romance torride, qui vous entraînera en Corse, dans ses belles montagnes et forêts. J’ai été totalement conquise par cette jolie histoire qui a su me faire passer par un panel émotionnel élargi, le temps de sa lecture.

    La note des lectrices
    Sa note
  • Son avis sur

    J’adore les parutions de la collection Aliénor. Jusqu’à présent, toutes mes lectures se déroulaient au moment de la révolution française. J’étais donc contente de changer d’époque avec celle-ci et je n’ai pas été déçue !

    Nous faisons ici connaissance avec Adelaïde, une dame qui a la charge de son domaine après la mort de son père et de son fiancé. Célibataire, le roi décide de la marier avec un seigneur sans domaine. Ne voulant pas se laisser dicter sa conduite, elle tente de contourner la demande royale en faisant appel au frère de son défunt fiancé prénommé Arnault. Néanmoins, rien ne se passera comme elle l’attendait…. Arnault va-t-il accepter la proposition d’Adelaïde ? Que va-t-il se passer quand le prétendant officiel va arriver ? Arnault et Adelaïde sont-ils capables de jouer la comédie et de duper leurs cœurs ?

    Adelaïde est une jeune femme forte, fière, indépendante, qui n’a pas l’habitude de se laisser dicter sa conduite. La demande royale va la mortifier tant elle était loin de s’imaginer qu’on la forcerait à se marier. En se tournant vers Arnault, elle choisit de renouer avec son passé mais elle va aussi s’aventurer dans un jeu dangereux à plus d’un titre. Tout d’abord, elle doit le convaincre de l’épouser, mais juste pour un temps. Ensuite, elle va devoir accepter de partager la gestion de son domaine, elle qui a pris l’habitude de tout gérer seule. Enfin, elle va se rendre compte que le cœur a des raisons que la raison ignore. En effet, même si sur le papier, son idée paraissait séduisante, il y a des choses que l’on ne contrôle pas…. Arnault, quand à lui, s’est retiré dans un monastère après la mort de son frère. On comprend rapidement qu’il est rongé par un évènement de son passé et la venue d’Adelaïde va le chambouler et remettre en question toutes ses certitudes. Prévenant, galant, il est un mari parfait même s’il doit se contenir pour ne pas effrayer sa dulcinée. La relation entre les deux protagonistes évolue sur courant alternatif et j’ai trouvé ça bien car ils avancent pas à pas, en apprenant à se connaître, à s’apprivoiser et à se découvrir.

    J’ai passé un excellent moment de lecture avec ce roman. Tout d’abord, le cadre historique est très bien posé et j’ai littéralement été transportée au Moyen-Age. J’ai vu le château, les chevaliers, les dames avec leurs grandes coiffes, bref, l’autrice a réussi à m’entraîner dans cette époque que l’on imagine sombre. Sa plume est donc très visuelle et elle joue avec le lecteur en nous faisant passer de l’espoir au désespoir en l’espace de quelques paragraphes. Les points de vue des protagonistes sont alternés, ce que j’adore car cela permet de suivre leurs réflexions et l’évolution de leurs sentiments. J’ai lu qu’une suite était prévue. Si c’est bien le cas, j’en suis ravie car je me suis beaucoup attachée aux personnages et j’ai bien envie de savoir ce qui peut encore leur arriver.

    Pour conclure, « l’insoumise d’Aquitaine » est une jolie romance historique qui tient toutes ses promesses grâce à des protagonistes qui ont du caractère, une intrigue qui tient le lecteur en haleine et un cadre historique parfaitement décrit. Vivement la suite !

    La note des lectrices
    Sa note
  • Son avis sur

    Voilà un petit moment que je n’avais pas lu une romance se passant au lycée. Le quatrième de couverture était prometteur, donc je me suis lancée…..et je n’ai pas regretté ! En effet, malgré les 500 pages à lire, il y a peu de temps morts et énormément de rebondissements dans cette histoire qui mêle secrets, passion et tension.

    Nous faisons ici connaissance avec Haïvy. Elle a dû tout quitter à cause de l’assassinat de son père par un cartel de la drogue. Placée dans le programme de protection des témoins, elle arrive à Hawaï avec sa mère et sa sœur. Très rapidement, elle s’intègre dans son nouveau lycée et remarque tout de suite Zack, un surfeur réputé mais aussi le stéréotype du bad-boy. Pourtant, un fil invisible semble les relier. Comment expliquer leur attraction évidente ? Pourquoi Zack se comporte-t-il toujours comme un connard ? Haïvy peut-elle réellement lui faire confiance ? Doit-elle se confier à lui ou se méfier de son tempérament de feu ?

    Haïvy est une jeune fille qui a tout à reconstruire. Après la mort de son père, elle a dû épauler sa mère et sa sœur et se faire à l’idée que sa vie ne serait plus jamais la même. Avec sa nouvelle identité, elle a aussi, désormais, une nouvelle histoire et ne pourra jamais révéler son passé à quiconque. Quand elle arrive au lycée, elle fait de suite forte impression, que ce soit à cause de son physique avantageux ou son tempérament de feu. En effet, hors de question de passer pour une fille facile ni de tout accepter sous prétexte de s’intégrer ! C’est comme ça qu’elle tape dans l’œil de Zack, le garçon qui fait tourner toutes les têtes mais qui ne tient pas à s’attacher à qui que ce soit. Avec lui, on ne sait jamais sur quel pied danser tant il peut souffler le chaud et le froid en l’espace de quelques secondes. Pourtant, avec Haïvy, une connexion s’établit et il se pourrait qu’il laisse tomber la carapace qu’il a mis tant d’années à se forger. De nombreux personnages gravitent autour d’eux, notamment James, le meilleur ami de Zack, qu’on découvre au fil des chapitres, Tracy, l’ex envahissante, ou Kate et Mia, les deux amies d’Haïvy qui seront très présentes pour elle.

    On n’est pas passé loin du coup de cœur. En effet, je ressors de ma lecture totalement chamboulée car les cent dernières pages du roman m’ont vraiment secouée. Au départ, même s’il y a le passif d’Haïvy, on est dans un schéma assez classique de romance lycéenne. Certaines réactions sont parfois puériles mais à cet âge-là, avions-nous du recul sur les relations amoureuses ou sur la manière d’accorder notre confiance ? En cela, j’ai trouvé l’histoire très convaincante car je me suis sentie en totale immersion avec cette bande de lycéens qui ont des peines de cœur, qui s’inquiètent pour leur avenir ou s’interrogent sur le prochain devoir à faire. La plume de l’autrice est prenante et les courts chapitres incitent à tourner les pages. L’action tourne principalement autour des deux protagonistes dont la relation met du temps à se construire et sera, en permanence, sur courant alternatif. A un moment donné, j’ai eu peur de tomber dans une routine ennuyeuse et que le récit se mette à tourner en rond mais croyez-moi, l’autrice a plus d’un tour dans son sac et elle saura vous surprendre au moment où vous vous y attendrez le moins. En bref, j’ai passé un excellent moment de lecture avec cette romance qui est à la limite entre le young-adult et le new-adult. Je referme ma liseuse avec, en même temps, une nuée de papillons dans le ventre et des larmes plein les yeux.

    Pour conclure, « The secrets between us » est une jolie découverte. C’est une romance avec des personnages jeunes mais passionnés, passionnants et avec des caractères bien trempés.

    La note des lectrices
    Sa note
Sa sélection de livres
Ses derniers messages sur le forum
Derniers sujets Messages Derniers messages