Lilie les miss Chocolatine Inscrite depuis le 16 mars 2016
Eprise
Badges obtenus par Lilie les miss Chocolatine
Derniers badges obtenus
  • Muguet
    Une agréable fleur pour vous en cette journée du 1er mai
  • Sous couverture
    Continuez à remplir votre profil pour nous aider à mieux vous connaitre !
  • Mega pipelette
    Vous êtes un vrai guide de lecture pour la communauté du Salon Harlequin !
  • Critique littéraire
    Waouh vous avez noté au moins 15 romans Harlequin, merci !
  • Geek
    Vous aimez la lecture en ebook, c’est tellement pratique !
  • Super pipelette
    Ah ! de plus en plus pipelette, bravo !
  • Rédactrice en chef
    Vous devenez une professionnelle pour l’appréciation de nos romans !
  • Hymne à l'amour
    Découvrez encore plus de romans d’amour, Harlequin c’est la romance sur tous les tons!
  • Mini pipelette
    Merci, vous êtes pipelette et chez nous on aime ça !
  • Chroniqueuse
    Merci d’avoir noté vos romans préférés !
  • Coquillages et crustacées
    Bonne lecture d’été !
  • Liaisons dangereuses
    Nos newsletters vous informent sur les nouveautés et promotions pour toujours plus de romance !
  • Coup de foudre
    D’autres comédies romantiques vous attendent dans notre catalogue !
  • Incognito
    Continuez à remplir votre profil pour nous aider à mieux vous connaitre !
Ses derniers avis
  • Son avis sur

    La romance historique, est, je crois, une véritable révélation pour moi. Un peu hésitante au départ, je me suis lancée depuis un an dans la lecture de ces romances et je suis rarement déçue. Dans celle-ci, nous partons en Écosse et j’ai pu constater que les écossais ont un sacré caractère….. mais cachent aussi un grand cœur.

    Nous faisons ici connaissance avec Zane Mac Fergall qui, à la suite d’une entourloupe de son beau père, doit se marier avec la fille d’un homme qu’il n’estime pas du tout. Pourtant, la cohabitation avec son épouse va se révéler pleine de surprises et cette dernière semble bien différente de la réputation qui lui colle à la peau…. Pourtant, les apparences peuvent parfois être trompeuses… Zane va-t-il succomber à son épouse ? Prudence va-t-elle se faire à la vie en Écosse ? Entre les deux protagonistes, un amour sincère va-t-il naître?

    Prudence est une jeune femme qui a été abandonnée à sa tante quand elle était encore enfant. Elle a grandi dans un foyer simple et a appris à apprécier les choses de la vie. Quand elle se retrouve obligée d’épouser Zane, elle n’hésite pas longtemps car elle sait qu’elle pourra, ainsi, aider sa tante à améliorer son quotidien. Ce qu’elle n’a pas anticipé, c’est le charisme de son futur époux. Froid en apparence, tendre et chaleureux dans l’intimité, il est un personnage complexe qui ne se livrera pas facilement. Échaudé par la fin tragique de son premier mariage, il s’est forgé une carapace ne souhaite laisser personne atteindre son intimité et son cœur.

    Cette romance historique m’a fait passer un bon moment. Tout d’abord, le cadre historique semble fidèle et l’autrice arrive à nous plonger dans l’ambiance du 18ème siècle, une période où les femmes n’avaient pas leurs mots à dire. L’intrigue est prenante et même si j’ai trouvé certains passages un peu « tirés par les cheveux », je ne me suis pas ennuyée une seconde tant les rebondissements sont nombreux. La romance prend toute sa place dans l’histoire et quelques scènes érotiques viennent faire monter la température. Émotionnellement, on passe par plusieurs phases car on espère, on est touché, on est désespéré et on retient, assez souvent, notre souffle. La narration est à la 3ème personne mais le narrateur suit tantôt Zane, tantôt Prudence, ce qui permet de mieux les comprendre et d’appréhender la situation, complexe, dans son intégralité. Dans l’ensemble, l’histoire est très agréable mais certains rebondissements m’ont fait lever les yeux au ciel. Malgré tout, c’est une jolie découverte et je compte bien lire les autres écrits de l’autrice sortis, ou à sortir, dans cette collection.

    Pour conclure, « Des noces à l’écossaise » est une jolie romance historique avec des personnages passionnés, une intrigue surprenante et une plume addictive. Une lecture parfaitement dépaysante !

    La note des lectrices
    Sa note
  • Son avis sur

    Sarah Morgan fait partie des valeurs sûres de la romance contemporaine. Avec elle, pas de mauvaise surprise et on est quasiment sûrs de passer un bon moment de lecture. Son dernier roman ne fait pas exception même si l'autrice fait de plus en plus le pari d'aborder des thèmes difficiles dans ses histoires. Néanmoins, cela ne m'a pas empêché de me régaler.

    Nous faisons ici connaissance avec Flora, une fleuriste qui a des rêves plein la tête mais qui a appris à se contenter du minimum. Un jour, Jack pousse la porte du magasin où elle travaille et entre eux, une connexion se crée immédiatement. Veuf, papa de deux filles, il a parfois du mal à garder le cap et veut absolument impliquer Flora dans sa vie. Mais sera-t-elle acceptée par les filles ? Pourra-t-elle trouver sa place dans cette famille ? Un avenir commun est-il envisageable ?

    Flora est une jeune femme qui a perdu sa mère quand elle était enfant et elle a été élevée par sa tante, qui ne lui a pas donné beaucoup d'amour. Ne voulant pas faire de vagues, elle a très tôt appris à éviter les conflits en faisant de son mieux pour aller dans le sens de son interlocuteur. Sa rencontre avec Jack va tout bouleverser car leur attraction est évidente mais elle a bien du mal à percer la carapace de ses filles. La plus petite, Molly, est encore affectée par la mort de sa maman mais Flora va essayer de trouver des astuces pour se rapprocher d'elle. Vive, émotive, la fillette est pleine de ressources et très attachante. La tâche va s'avérer plus compliqué avec Izy, qui est déjà ado et qui semble intérioriser beaucoup de choses. Entre les deux femmes se joue le rôle de maitresse de maison et ni l'une ni l'autre ne semble prête à lâcher prise. Jack, qui est le seul homme au milieu de toutes ces femmes, a parfois du mal à se rendre compte de tout ce qui se joue sous son toit. Ayant la tête dans le guidon, il ne se rend pas compte du mal-être de sa fille ainée et il garde pour lui de nombreuses choses, de peur de faire fuir Flora. Trouveront-ils la bonne partition pour pouvoir avancer ?

    Comme je le disais en introduction, les romans de Sarah Morgan se lisent tous seuls et ils sont l'assurance de passer un bon moment. Néanmoins, je remarque depuis quelques parutions qu'elle aborde de plus en plus des thèmes sombres, difficiles. Ici, elle nous parle de la difficulté de faire le deuil, de perdre un membre de sa famille et du poids du silence dans les familles. L'ambiance générale du livre est donc loin d'être légère mais il n'empêche que la plume de l'autrice nous embarque de New-York à l'Angleterre et on ne se sent pas oppressé au cours de la lecture. Au contraire, c'est une histoire pleine d'optimisme, peut-être un peu naïve, mais qui fait du bien et qui nous fait croire que rien n'est jamais perdu. Flora est une héroïne que j'ai beaucoup aimé car elle n'hésite pas à se donner corps et âmes pour faire fonctionner son couple et essayer de se faire accepter. Nous suivons alternativement Flora, Izy et Clare, la marraine d'Izy, ce qui nous permet de mieux les comprendre. Je regrette de ne pas avoir eu les pensées de Jack car je dois avouer que j'ai parfois eu du mal à le cerner.

    Pour conclure, "Embrassons-nous sous les étoiles" est une parfaite lecture d'été avec des personnages attachants et une jolie histoire qui vous entrainera des rues encombrées de New-York aux berges d'un lac anglais, en pleine nature.

    La note des lectrices
    Sa note
  • Son avis sur

    Juliette Bonte est une autrice que j’aime beaucoup lire. Son dernier roman a fait beaucoup de bruits et a été assez unanimement accueilli par les lecteurs donc même si le résumé ne m’inspirait pas trop, j’ai décidé de me laisser tenter. Mes attentes étaient-elles trop hautes ou cette histoire n’était-elle pas faite pour moi ? Je ne sais pas trop mais toujours est-il que je n’ai pas été pleinement satisfaite par ma lecture.

    Nous faisons ici connaissance avec quatre personnages très différents. Tout d’abord, il y a Janhvi, une jeune femme passionnée de vie marine et qui enchaine les échecs amoureux. Il y a ensuite Peter, son meilleur ami, amoureux d’elle depuis des années, qui ne sait plus trop où il en est. Il y a ensuite Graham, le guitariste taiseux, dont les parents n’acceptent pas l’homosexualité. Et il y a enfin Leandro, le mari de Graham, un homme au grand cœur et aux nombreuses angoisses. Ils sont tous à un tournant de leurs vies et pourtant, leur amitié pourra-t-elle résister aux épreuves qui les attendent ? Janhvi trouvera-t-elle chaussure à son pied ? Peter arrivera-t-il à faire un choix ? Est-ce que Graham saura trouver la force de parler avec ses parents ? Et Leandro, pourra-t-il réaliser son rêve, avec Graham, de fonder une famille ?

    Janhvi est une femme pleine de vie, passionnée et passionnante. Venant juste de se faire larguer, elle en est à un point où elle s’interroge sur sa vie amoureuse. D’ailleurs, elle se pose aussi beaucoup de questions concernant son travail car sa patronne et elle n’ont pas du tout la même vision de l’exposition qui lui a été confiée. C’est un personnage à double facette, qui peut se montrer expansive et en même temps très renfermée, aimant peu les conflits. On sent qu’elle a besoin d’amour et de confiance pour avancer et pour ça, ses amis sont très importants. Peter, lui, est un peu perdu. Ami de longue date de Janhvi, il est tombé quasi tout de suite amoureux d’elle. Malheureusement, il n’ose pas se déclarer de peur de perdre le lien qui les unit. Il tente donc de rencontrer d’autres femmes mais on sent bien qu’elles n’ont, finalement, pas beaucoup de chance de conquérir son cœur. C’est un homme solide, sur qui on peut compter et qui est passionné par son travail de vétérinaire. Graham est un taiseux, tout l’opposé de son mari Leandro qui est expansif, organisé et qui a toujours des plans incroyables en tête. Ils vont tous les deux traverser des épreuves qui vont mettre leur couple à l’épreuve et qui seront, peut-être, un moyen de démontrer qu’ils sont faits l’un pour l’autre

    Ce roman est une jolie comédie romantique. Les personnages ont tous des personnalités marquées et on alterne entre des moments teintés d’humour et des moments un peu plus sérieux. L’autrice fait le choix d’aborder de nombreux thèmes tels que la difficulté pour les homosexuels d’être acceptés, par leurs proches ou par la société, les amours refoulés mais aussi la destruction des océans. J’ai eu un peu de mal à rentrer dans l’histoire et à m’attacher aux protagonistes. Janhvi et Peter m’ont fait lever les yeux au ciel. J’ai préféré Graham et Leandro qui ont su me toucher. Cette histoire à quatre voix est très originale et différente de ce qu’elle a pu écrire auparavant. En effet, il y a peu de place pour la romance et l’amitié est clairement placée au premier plan. Néanmoins, même si tous les ingrédients étaient réunis, il m’a manqué un petit quelque chose, un « je ne sais quoi » qui fait que je referme ce livre avec un sentiment un peu mitigé.

    Pour conclure, « Promis, on reste amis! » est une comédie romantique qui a su trouver son public mais qui n’a pas réussi à me convaincre totalement. Néanmoins, je reste fidèle à l’autrice et attendrai avec impatience son prochain roman.

    La note des lectrices
    Sa note
  • Son avis sur

    Quelle ambivalence avant de débuter la lecture de ce tome 3!! J’ai ressenti beaucoup de joie à l’idée de retrouver ces demoiselles qui m’ont, je le rappelle, fait succomber à la romance historique, genre que je n’avais, jusqu’alors, jamais lu ni découvert. Mais j’ai aussi éprouvé un petit pincement au cœur à l’idée de les laisser partir et de me dire que je ne les reverrai plus…. Néanmoins, l’autrice m’a, encore une fois, embarquée dans cette jolie romance remplie d’amour et d’émotions en tout genre.

    Nous retrouvons ici Urielle, qui repart à Keroual. En effet, Yaël, le frère cadet d’Anne, leur a appris que son épouse venait de mourir et Urielle retourne en Bretagne pour retrouver celui qu’elle aime. Mais ces retrouvailles ne se dérouleront pas du tout comme elle l’espérait. Yaël est-il prêt à aimer de nouveau ou lui faudra-t-il du temps pour faire son deuil ? Pourra-t-il voir Urielle autrement que comme un membre de sa famille ? Pourquoi sa belle-mère et sa belle-sœur sont-elles encore chez lui ?

    Nous avions découvert Urielle dans le tome 1. Amoureuse de Yaël, elle n’osait pas se dévoiler et la découverte qu’il avait mis une fille enceinte l’avait anéanti. Elle avait donc suivie sa sœur de lait, Anne, lors de sa fuite pour protéger son cœur et rester avec celle qui est sa meilleure amie. Néanmoins, elle n’hésite pas une seconde à revenir en France dès qu’elle apprend le décès de Liz. Pleine d’espoir, elle va vite être refroidie par la présence de Charlotte et Clarisse au manoir. De plus, Yaël ne semble pas être dans son assiette et sa proposition de la nommer gouvernante va quelque peu la déconcerter. Urielle est une jeune femme sérieuse, qui veut croire que la Révolution va permettre de changer les mentalités. Néanmoins, elle manque de confiance en elle et a parfois du mal à s’imposer. Yaël n’est plus le jeune homme fougueux et insouciant du tome 1. Père de famille, veuf, il a appris, en quelques mois, à devenir quelqu’un de responsable. Il est prêt à tout pour aider sa famille, en faisant tout ce qu’il peut pour obtenir l’amnistie pour sa sœur et son beau-frère, et en remettant le manoir sur de bons rails. Le retour d’Urielle va lui être bénéfique et il va, peu à peu, changer son regard sur celle qu’il a toujours considéré comme sa sœur. Enfin, Charlotte est une belle-mère très présente, tyrannique avec le personnel et qui semble décider à s’installer à Keroual. Mais pourquoi ? Est-ce seulement pour veiller sur son petit-fils ou a-t-elle des pensées un peu moins respectable ?

    Ce tome 3 offre une jolie conclusion à cette trilogie. J’ai trouvé l’aspect historique un peu moins présent ici mais il est vrai que c’est une période un peu creuse, entre la fin de la Révolution et avant les remous qui amèneront le Premier Empire. Néanmoins, l’autrice met l’accent sur les changements qui s’opèrent au sein de la société française et la manière dont les citoyens les acceptent, ou non. On sent que les idées révolutionnaires ne sont pas unanimement acceptées et qu’une certaine nostalgie de l’ancien régime existe chez certains. J’ai beaucoup aimé Urielle, qui m’a touchée par sa sensibilité et son envie de bien faire. Yaël a bien évolué et même si parfois, il a des œillères, il a su me convaincre et se montrer à la hauteur de ses ainés. Ce tome est émotionnellement fort et l’intrigue connaît peu de temps morts. En bref, une jolie fin pour une jolie trilogie.

    Pour conclure, c’est avec un petit pincement au cœur que j’ai refermé ce tome 3 des Demoiselles du Cap Frehel. Cette trilogie historique est une réussite qui nous plonge au cœur des tourments de la société française en pleine Révolution et nous fait découvrir deux frères et une sœur aux tempéraments bien marqués et qui vont, tous les trois, nous offrir de belles histoires d’amour !

    La note des lectrices
    Sa note
  • Son avis sur

    Je lis Alana Scott depuis son premier roman publié aux Éditions Harlequin. Ses romances sont, pour moi, l’occasion de lire de jolies histoires où les sentiments ont une place centrale et où les protagonistes ne sont pas lisses. Encore une fois, la magie a opéré et j’ai passé un bon moment.

    Nous faisons ici connaissance avec Camille, une jeune architecte lyonnaise, originaire d’Avignon. Elle vit avec son petit ami Benoît et ensemble, ils semblent former le couple parfait. Pourtant, quand un beau plombier débarque pour déboucher sa baignoire, Camille est troublée…. et elle l’est d’autant plus quand elle le recroise quelques semaines plus tard, sous une nouvelle identité et avec un nouveau prénom, au bras de sa grande sœur au cours d’une grande réunion familiale. Entre eux, le courant passe mais leur rapprochement ne semble pas possible. Camille est-elle prête à quitter son petit ami pour un homme qu’elle connaît à peine ? Et lui, qui est-il vraiment ? Une histoire serait-elle possible entre eux ?

    Camille est une jeune femme qui, de l’extérieur, a tout pour être heureuse : le boulot dont elle rêvait, le petit ami parfait, une vie de couple idéale. Néanmoins, elle ne se sent pas vraiment épanouie car délaissée par Benoît, qui passe beaucoup de temps au travail, et elle ne ressent plus les palpitations du début à son contact. Un peu complexée par son physique, elle doute d’elle-même et de sa capacité à plaire. La rencontre avec Léo va lui faire prendre conscience que la flamme est peut-être éteinte mais est-elle prête à fermer ce chapitre de sa vie ? Concernant Léo, c’est un homme qui, ayant connu des remous dans sa vie, a choisi de devenir escort afin d’aider des femmes à se sentir mieux et valoriser. Pour lui, c’est un travail comme un autre même s’il reconnaît que ce n’est pas un métier facile à faire accepter. Attentionné, fougueux, taquin, il est aussi très beau et essaie toujours de faire au mieux pour ceux qu’il aime. C’est un héros gentil comme on les aime et il m’a beaucoup plu.

    Cette romance m’a fait passer un bon moment. La plume de l’autrice est fluide et l’alternance de narration entre Camille et Léo permet de les suivre leurs pensées. L’intrigue tient le lecteur en haleine jusqu’au bout car il y a de nombreux rebondissements et retournements de situation. L’autrice fait le choix de parler du poids et de l’impact du regard que la famille porte sur nous. En effet, inconsciemment ou pas, nos parents, nos oncles et tantes ou même nos frères et sœurs peuvent avoir des paroles qui blessent ou qui mettent « la pression », dès l’instant que l’on ne rentre pas dans les cases. C’est un thème d’actualité car malgré l’évolution de la société, la pression familiale existe toujours et peut, dans certains cas, mettre mal à l’aise la personne concernée. Le petit bémol dans cette histoire est dans la fulgurance des sentiments entre les deux héros. Certes, le coup de foudre existe mais même s’ils mettent du temps à se trouver, après, ça va très vite entre eux et cela m’a semblé un poil trop lisse.

    Pour conclure, « I will be your Romeo » est une jolie romance entre deux personnages qui sont à un tournant de leurs vies. Encore une fois, Alana Scott m’a fait passer un excellent moment de lecture et si vous ne connaissez pas sa plume, je ne peux que vous recommander de foncer !!

    La note des lectrices
    Sa note
Sa sélection de livres
Ses derniers messages sur le forum
Derniers sujets Messages Derniers messages