Mutinelle Inscrite depuis le 16 mai 2013
Eprise
Ses derniers avis
  • Son avis sur
    Harlequin a sorti une nouvelle collection rafraîchissante. Des romans actuels avec des héroïnes qui ne s’en laisse pas compter. Comme je suis faible, j’ai succombé et j’ai voulu les découvrir.

    Lola est une jeune femme qui vit et travaille à New-York. Sa vie lui plaît et même si elle a quelques kilos en trop elle les assume voire même les revendique ! Elle suit sa petite routine jusqu’à ce que son entreprise change de patron…

    J’ai dévoré Lola ! Le livre hein, pas la demoiselle ! Non, elle et moi n’avons pas ces mœurs (enfin pour moi je suis sûre avec elle tout est possible !). Et j’ai passé un excellent moment en sa compagnie (je sais, je rajoute à votre trouble mais c’est fait exprès !).
    Lola est complètement loufoque et l’assume complètement puisque c’est sa marque de fabrique. Dans notre société où l’image fait la loi, elle tire son épingle du jeu en affichant ses rondeurs. Elle n’est pas non plus obèse hein, mais elle a des formes là où il faut. Elle adore manger, gras et sucré, et n’a pas l’intention de s’arrêter. Elle a aussi un humour et une répartie qui m’ont largement fait sourire. C’est le genre La fille avec laquelle on doit passer une excellente soirée autour d’une carafe de Mojito bien fraîche.
    Ce qui fait la force de ce livre c’est Lola et l’intrigue. Parce que ce qui commence comme une romance chick-lit classique se révèle au fil des pages un peu plus compliqué, je dirais même subtile. Je comparerai bien Lola à Stéphanie Plum. Lola est la Stéphanie Plum française et j’adore ça !
    Par contre j’ai un peu été déçue par la romance. Le « héros » Jérémy est un peu trop beau pour être vrai. Alors oui, ça fait fantasmer à mort, mais j’aurais aimé qu’il soit un peu plus « normal », pour moi il aurait encore été plus accessible et limite ça m’aurait rendu l’histoire plus réelle. C’est le seul petit reproche que j’aurai à faire, parce que le reste est déjanté à souhait comme je l’aime et c’est ce qui permet vraiment de se vider la tête et de passer un bon moment détente.

    http://mutietseslivres.com/2015/07/23/lola-petite-grosse-et-exhibitionniste-louisa-meonis/
    La note des lectrices
    Sa note
  • Son avis sur
    Ce tome est le troisième de cette trilogie et j’étais impatiente de connaître la suite et fin de l’histoire d’Allie.

    Ce tome et celui qui va nous dévoiler la fin des aventures de la petite vampire. Je ne vous fais pas de résumé perso, bein voui, ça serait dommage de vous spoiler si vous voulez lire cette série (et il faut la lire, elle est très bien).

    Mon impatience de retrouver Allie a été vite assouvie. Dès les débuts on est replongé au cœur de l’histoire qu’on a quitté à la fin du tome précédent, on repart au côté d’Allie, de son géniteur et de son frère sang à travers le pays pour réussir leur « mission ». J’ai beaucoup apprécié leur dynamique. Le duo Allie/Jackal m’a souvent fait sourire voire franchement rire. Ils ont tous les deux de la répartie et passe leur temps à se chamailler, comme de vrais frère et sœur. Leur numéro allège d’ailleurs souvent l’atmosphère de cette course contre la montre.
    Ce tome recèle plein de surprises et revirement (mais j’en avait découverte une, si si, suis pas peu fière de moi). La première révélation arrive au milieu du livre et fait prendre à l’histoire un nouveau tournant qui n’est pas inintéressant, loin La là, elle permet d’avoir une fin encore plus appréciable.
    Ce livre est aussi plein d’émotions, j’ai parfois eu la gorge serrée. L’auteure réussi à nous faire ressentir tout une palette de sentiments : espoir, colère, rire, pleur, envie de tout laisser tomber… Mais surtout on est tenu en haleine tout le temps de notre lecture. Jusque dans les dernières pages on n’est pas sur d’avoir la fin qu’on veut (faut bien se l’avouer on a tous une petite idée de la fin qu’on aimerait lire).

    Je n’ai pas été déçue de la lecture de ce dernier tome. D’ailleurs toute la série est excellente, mélange de vampires et zombies qui raviront les amateurs. Je conseille vivement de la lire. C’est la première fois que je lisais une série de cette auteure et je sens que je vais vite en découvrir d’autres. D’ailleurs le premier tome des royaumes invisibles est bientôt au programme.
    La note des lectrices
    Sa note
  • Son avis sur
    Ce livre est le dernier La la trilogie et je comptais les jours La connaître la suite des histoires d’Avry et , ainsi que le destins des 15 royaumes.

    Vous connaissez le topo, qui dit 3ème, et qui plus est dernier tome, dit pas de résumé perso, faudrait pas vous gâcher le plaisir de la découverte de la série.

    J’ai commencé ce dernier tome dévorée par la curiosité. J’avais hâte de découvrir la fin de l’histoire. Je me suis donc plongée pleine d’enthousiasme dans ma lecture. Il m’a fallut quelques pages pour me remettre totalement l’histoire en tête et tous les personnages, mais cela m’est vite revenue, il faut dire que la trilogie est éditée sur 1 an, ce qui permet de ne pas trop oublier. Par contre, j’ai vite trouvé que ça traînait en longueur. Peut-être parce que j’avais hâte de connaître la fin… J’avais oublié que l’auteure aime faire faire des aller/retour dans tous les royaumes à ses personnages avant le dénouement final. Le tout trouve sa légitimité dans l’histoire mais parfois, quand on est impatient, on se passerait bien de certains détails. Maintenant l’intrigue tient vraiment la route et l’auteur nous entraîne entre combat, magie, manigance et stratégie sans que l’on puisse vraiment deviner ou tout ça va nous mener exactement.
    Cette saga respecte les codes de la fantasy avec cette quête à travers différent royaumes pour tous les sauver. Avec une dose de magie qu’il ne faut pas oublier et la particularité des lys de la paix ou de la mort que j’ai aimé connaître. C’est très original et vraiment bien expliqué. Je pense même que je suis prête à retrouver cette fine équipe pour d’autres aventures, j’ai vraiment beaucoup aimé les personnages et ils vont me manquer.
    La note des lectrices
    Sa note
  • Son avis sur
    La collection Darkiss des éditions Harlequin est une vraie bouffée d’air pur pour moi. Entre romans contemporains légers ou sulfureux et romans fantastiques originaux. L’histoire de Bridget est contemporaine mais pas aussi légère que pourrait le laisser supposer la couverture.

    Bridget est une peste persuadée qu’elle est la fille la plus populaire et la plus aimée du lycée. Mais il n’en est rien. Et quand elle réalise qu’elle s’est trompée, il est trop tard pour réparer ses erreurs. À moins que…

    Au début Bridget est une peste adorable qui devient vite détestable. Elle est prodigieusement agaçant, comme si l’expression « tête à claques » avait été inventée pour elle. Mais elle laisse parfois percer une partie plus sensible d’elle qui donne envie d’en savoir plus, limite de la protéger. Limite une adorable peste. On devine que ses méchancetés et ses mesquineries cachent une blessure plus profonde. C’est cela qui nous titille et nous empêche de fermer le livre la laissant à sa médiocrité. Puis le livre prend une tournure un peu plus « fantastique » et on se demande alors comment cela va vraiment terminer.
    J’ai passé un agréable moment avec ce livre, c’est une lecture idéale pour l’été, fraiche, rigolote et qui fait quand même passer un joli message : « il n’est jamais trop tard pour bien faire ». Bon, j’vous l’accorde, encore faut-il vouloir bien faire ! Le sujet abordé par l’auteure n’est pas original, certains contes plus anciens l’abordent déjà, mais il est bien écrit, actualisé et il pourrait peut-être faire réfléchir certains ados (même si je vous l’accorde cela n’est pas gagné pour autant).

    Si vous recherchez une lecture légère et sympathique à lire à la plage (ou à la montagne ou près d’un lac) cet été, c’est le livre qu’il vous faut !
    La note des lectrices
    Sa note
  • Son avis sur
    Après avoir lu le tome 1 en septembre, j’avais hâte de connaître la suite des aventures d’Avry. J’avais complétement adhéré à l’histoire et au style de l’auteure, du coup je n’ai pas trop trainé à le lire.

    Je me suis creusée la tête un moment pour vous pondre un résumé personnel, mais j’ai vraiment trop peur de vous en dévoiler de trop sur le premier tome si vous ne l’avez pas lu. Vous devrez donc vous contenter de la 4ème de couverture.

    J’étais impatiente de me replonger dans la trilogie du pouvoir des lys et je n’ai pas été déçue ! Retrouver Avry et ses compagnons à été un pur plaisir.
    Avry évolue. Les épreuves mises sur sa route la rende plus forte et plus déterminée. Elle était déjà tête de mule et Kerrick devait penser que cela ne pouvait pas être pire, mais il était loin du compte. Elle est plus décidée que jamais de contre carrer les plans de Thonon et à vaincre son armée de morts vivants.
    Dans ce tome on suit alternativement Kerrick et Avry qui essayent chacun de leur côté de faire échouer les plans de Thonon. Rien n’est facile et ils progressent lentement, mais le livre et pourtant loin d’être long. On découvre pas mal de choses, sur les lys, sur les pouvoirs de chacun, sur l’évolution de la tactique de Thonon et on découvre aussi un nouveau personnage, le prince Rhyne. Lui aussi est un tacticien de haut niveau et lui et l’auteure nous baladent entre nouveaux plans, fausses et vraies trahisons, alliances qui se font et se défont… Bref, un vrai cocktail qui captive le lecteur. Alors oui, Avry, Kerrick et leurs compagnons sont loin d’arriver au but qu’ils se sont fixés, mais l’histoire prend une tournure tout à fait inattendue, la fin est franchement surprenante, limite sadique et je n’ai qu’une chose en tête connaître enfin la fin de cette histoire.
    La note des lectrices
    Sa note
  • Son avis sur
    J’ai découverte l’auteure il y a peu avec sa nouvelle série Le pouvoir des lys que j’ai beaucoup aimé. Lorsque sa première série « Les portes du secret » a été éditée en poche chez Darkiss, c’était l’occasion rêvée de la découvrir un peu mieux. Elena est enfermée dans un donjon pour avoir tué le fils d’un chef de district. Elle n’attend que la mort. Quand lui est imposé de devenir le gouteur officiel du commandant ou lieu de l’échafaud, et pour être sur qu’elle ne s’évade pas, on lui fait avaler un poison dont elle a besoin de l’antidote tous les jours si elle ne veut pas mourir. J’ai été de suite prise dans l’ambiance du livre. Notre premier contact avec Elena se passe dans un cachot sombre, humide et immonde. Comme elle nous sommes propulsés dans la vive lumière du monde dans lequel elle évolue et nous le découvrons progressivement. Cet univers fantasy est très bien créé et personnellement je m’y suis vraiment immergée, ce mélange de moyen âge, de pseudo modernité et de magie m’a enchantée. Le personnage d’Elena m’a aussi conquise, elle est lucide est battante et loin de s’apitoyer sur son sort. Même si elle a une vision d’elle assez négative d’elle même, elle évolue tout au long de l’histoire et c’est un véritable plaisir de la suivre pas à pas. L’intrigue est aussi très bien trouvée, j’ai beaucoup aimé la suivre et frissonner avec Elena et les amis qu’elle se fait tout au long de l’histoire. Ce que j’ai trouvé un peu dommage c’est que la trame de l’histoire est la même que celle de Précieuse, le tome 1 du pouvoir des lys. Les personnages sont différents de caractères et leur quête n’est pas la même, mais on retrouve presque les mêmes étapes et je n’ai pas pu m’empêcher de faire le parallèle tout le long de ma lecture. L’avantage c’est que les 3 tomes sont sortis en poche en même temps et je n’aurai pas trop à attendre pour lire la suite, il faudra juste que je trouve le temps de lire les 2 derniers tomes de cette trilogie.
    La note des lectrices
    Sa note
  • Son avis sur
    Je connais l'auteur de nom et le résumé du livre et sa réputation m'ont donnés envie de lire Précieuse. Et comme ça faisait un tit moment que je n'avais pas lu de fantasy, je m'y suis plongée avec plaisir. Avry est une guérisseuse dans un pays où l'être est passablement dangereux. Ils sont accusés d'avoir provoqué une épidémie de peste et la plus part ont été exécutés. Avry survie cachée jusqu'au jour où elle est démasquée. Elle se résigne à mourir mais un groupe d'hommes la libère et lui propose un marché... Le livre commence presque au milieu d'une scène. Dès le début nous sommes plongé dans le dilemme qui travaille Avry depuis quelques heures visiblement. Cette présentation peu commune du personnage nous permet de suite de la cerner. Cette demoiselle m'a plu dès les premières lignes. On la sent entière et fidèle à ses valeurs, celles enseigner lors de sa formation de guérisseuse et par ses parents. J'ai aimé Avry dès le début et j'ai beaucoup aimé la suivre pendant toutes ses pages. Le style est rapide, vif, avec beaucoup de dialogues ce qui compensent avec le rythme lent du récit de fantasy, souvent ponctués de rebondissements qui nous donnent l'impression de reculer dans l'intrigue plutôt que d'avancer. Ce côté m'a parfois frustrée, mais c'était nécessaire pour que l'auteure puisse bien nous présenter toutes les ramifications de l'intrigue et tous les personnages qui vont la composer. Cette intrigue justement est vraiment riche. On a une trame principale, qu'on suit avidement, et l'auteure distyle aussi habillement des petits éléments qui nous font nous interroger tout en sachant que nous n'aurons les réponses que dans les prochains tomes. J'ai passé un excellent moment avec Avry et ses compagnons, j'ai aimé les voir évoluer, avancer, douter, être obliger de reculer pour être sûr de pouvoir continuer... Ce roman est un excellent roman de fantasy et j'ai eu beaucoup de mal à quitter les personnages et à devoir attendre la suite pour savoir s'ils vont réussir à accomplir leur mission.
    La note des lectrices
    Sa note
  • Son avis sur
    Julie Kagawa est une auteure phare dans la collection Darkiss de Harlequin. Cette série a donc été l’occasion de la découvrir et c’est donc pleine de curiosité que je me suis laissée emporter par sa plume pour ce second tome. Ce livre étant un second tome, je ne vous ferais donc pas de résumé personnel pour ne pas vous spoiler plus que ne le fait déjà la 4ème de couverture. J’ai retrouvé Allison avec énormément de plaisir. Je l’avais quitté à la fin du tome 1 sur le départ d’une nouvelle aventure et j’étais curieuse de connaître la suite de son histoire. Et je peux vous affirmer de suite que l’auteure ne m’a pas du tout déçue ! Du début à la fin j’ai palpité avec Allie. Déjà le premier tome était assez haletant mais celui là tient les promesses du premier. On est ballotés d’une révélation à une autre et on se demande à chaque page ce que l’auteure nous à concoctée d’autre et à chaque fois on est loin de ce que son imagination à réussi à trouver. Le personnage d’Allie est complexe et attachant. Elle est devenue vampire tout en gardant une partie de son caractère d’humaine donnant naissance à une héroïne haute en couleur et capable de nous étonner à chaque rebondissement. Elle n’a jamais les réactions que je lui aurais prêtée et cela m’a permis de me laisser vraiment emportée par l’histoire. Les personnages secondaire sont aussi superbement décrit et on prend plaisir à détester Jackal (ce faux méchant ou ce pseudo gentil) et on frémi d’horreur face à tout ce qu’est capable Serran. Le monde des vampires est vraiment complexe et foisonne de dégrader de gris, on est craint à un moment pour mieux les comprendre quelques pages suivantes. Le summum du livre reposant sur cette fin qui nous laisse estomaqué en se disant que vraiment, pour être auteurs il faut avoir un côté sadique très développé ! C’est ce savant mélange qui m’a permis de passe un très bon moment à dévorer ce livre et à me lamenter sur le temps qu’il me reste avant de connaître la fin.
    La note des lectrices
    Sa note
  • Son avis sur
    Je découvre depuis peu le Steampunk et j’avais beaucoup aimé le premier tome de Steampunk chronicles, j’étais donc très curieuse de découvrir ce second tome dont la couverture est tout aussi belle que celle du premier. A la fin du premier tome, un des amis de la troupe de Finley, Griffin, Sam et Emily était emmené entre des chasseurs de prime vers son pays d’origine les États-Unis, pour être jugé pour meurtre. Prêt à tout pour découvrir si Jasper est coupable ou non, voici nos 4 amis partis de l’autre côté de l’atlantique pour vivre de nouvelles aventures. J’aime beaucoup l’univers créé par Kady Cross. Ce monde de fin 19ème agrémenté d’inventions issues de la révolution industrielle. Une partie de moi est d’ailleurs curieuse de savoir à quoi ressemblerait notre monde aujourd’hui si celles-ci avaient vraiment existé. Bon, je trouve parfois ces inventions un peu faciles et rapides (fabriquées en quelques jours à peine), mon côté trop cartésien sans doute, mais c’est aussi elles qui donnent ce côté si palpitant à l’intrigue, qui permettent qu’elle prenne cette tournure et surtout que nos héros finissent toujours (ou presque) vainqueurs. Les personnages sont aussi attachants. Avec leurs doutes et leurs défauts l’auteur les rend très humains, accessibles. Mais leur interrogations sont pour moi un peu trop pesante. J’ai bien conscience que la société de fin du 19ème siècle est différente de la notre mais je trouve que leurs questionnements intérieure ralenti pas mal l’histoire. Ce qui est dommage à mon sens parce que j’ai vraiment aimé l’intrigue, la façon dont elle est menée et où l’auteure nous emmène brouillant habilement les pistes. Elle mêle subtilement, mensonges, trahisons, échafaudages de plan, échec des dits plans, coups et blessures, rebondissements, alliances… Bref tout ce que j’aime dans un roman. J’ai passé un extrêmement bon moment même si j’ai parfois été déçue par certaines facilités auxquelles fait appel l’auteur.
    La note des lectrices
    Sa note
  • Son avis sur
    Emballée par mon premier livre de l’auteure (Alice au pays des zombies) j’ai voulu la découvrir un peu plus. Cette trilogie était sortie il y a quelques temps chez Darkiss et ils ont eu la très bonne idée de la rééditer en poche. Je n’ai donc pas résisté et puisqu’en plus on me l’a offerte, j’ai décidé de lire très vite le tome 1. Aden est un ado pas comme les autres. Il entend des voix. Plus précisément 4 personnes « vivent » dans sa tête. Et chacune a un pouvoir particulier qu’il peut lui même utiliser. Mais un jour il découvre qu’une jeune fille arrive à neutraliser ses pouvoirs, depuis des années qu’Aden cherche le silence, il est enfin à sa portée. Il faut absolument qu’il retrouve cette fille. C’est à ce moment que le monde tel qu’il le connait va basculer… L’idée d’origine m’a séduite et on m’avait dit beaucoup de bien de ce livre, je l’ai donc commencé très enthousiaste. J’ai de suis adhéré aux personnages Aden qu’on prend pour fou et qui fait tout pour passer « normal » et Mary Ann l’ado douce et gentille qu’on a envie d’avoir pour amie. L’auteure réussi à les rendre accessible en quelques lignes. Le livre commence doucement, présentation des personnages, de leur vie, de leurs problématiques et de suite des questions, des mystères sont posés. On se doute très vite quel sera le but du livre. Sauf que rien ne se passe comme le début du livre le laissait supposer. Plus on avance dans le livre et plus le mystère s’épaissit. Des choses viennent s’ajouter qu’on n’aurait pas pu deviner au début du livre. L’auteure use de tous les éléments dont dispose l’urban fantasy et la fantasy pour faire évoluer son livre. Ce qui au départ aurait pu être un livre paranormal devient alors de l’urban fantasy. J’ai beaucoup aimé avancer à tâtons et me laisser mener par l’auteure. Un petit bémol toutefois, à trop en ajouter, je me suis parfois perdue et j’ai trouvé tout ça un peu foutoir. J’ai même eu l’impression que perdue au milieu de tous ses éléments l’auteure avait du mal à trouver la suite et cédait à la facilité, gâchant un peu mon plaisir de lecture. Je suis tout de même curieuse de lire la suite, les questions initialement posées n’étant pas réglées dans ce premier tome. Et ça tombe plutôt bien, puisque je l’ai déjà.
    La note des lectrices
    Sa note