EXTRAIT - Le roman Nora Roberts de la semaine #2
    29 commentaires

    Dans le luxe et l'intimité des casinos se nouent des passions, se jouent des drames... Plongez avec Serena et Justin dans cette atmosphère si particulière.

    Extrait de "La fierté des MacGregor"...

    "Il s’appellait Justin Blade. Et ses ancêtres avaient foulé une terre libre sur des chevaux rapides, en chassant le gibier avec leurs arcs et leurs flèches.

    Du sang aristocratique coulait bel et bien dans ses veines, mais il comptait aussi parmi ses ascendants de simples immigrants français ainsi que des mineurs du pays de Galles.

    Mais, de coeur et de tradition, il était comanche et uniquement comanche.

    Il n’avait pas connu l’humiliation des réserves. Et même s’il avait dû affronter une phase de pauvreté lorsqu’il était jeune, il y avait des années désormais qu’il vivait dans l’opulence.

    A l’âge de quinze ans à peine, il avait empoché ses premiers gains, dans l’arrière-salle d’un tripot enfumé. Au cours des deux décennies qui s’étaient écoulées depuis, il avait su peu à peu tenter sa chance dans des lieux plus élégants, défier le hasard sous des lustres de verre de Venise, apprivoiser le destin dans les décors les plus raffinés. Il était joueur, oui. Immodérément et depuis toujours. Et il en avait fait son métier.

    Justin était entré dans le casino pour se distraire, avec pour seul projet de passer quelques heures à se détendre en ne mettant que des sommes insignifiantes en jeu. De l’argent qu’il pouvait se permettre de perdre. Son regard avait glissé par automatisme sur les femmes présentes. Mais il ne s’était arrêté sur aucune.

    Jusqu’au moment où il avait vu la fille aux cheveux d’or habillée en homme. Nul diamant n’étincelait à son doigt et aucune pierre précieuse ne pendait à ses oreilles. Mais il avait repéré le cou long, mince et élégant, dont la beauté était mise en valeur par la sévérité de la coiffure et le plissé de la chemise blanche. Elle avait l’allure, le maintien, le geste sûr des jeunes filles de la haute société élevées dans les règles de l’art. Mais ce qui avait retenu essentiellement l’attention de Justin, c’était sa sensualité. Sans qu’elle ait à prononcer un mot ni à esquisser un seul geste, il émanait d’elle quelque chose de brûlant, d’intensément sexuel, qui était contenu et non pas exhibé.

    Autrement dit, la blonde croupière rassemblait trop de qualités rares pour qu’il puisse l’ignorer."

    Découvrez dès maintenant "La fierté des MacGregor", Tome 1 de la saga incontournable sur la dynastie MacGregor ! 

    29 commentaires
    • Du plus ancien au plus récent
    • Du plus récent au plus ancien
    1-10 sur 29 commentaires
    page 1/3