Isabel Inscrite depuis le 13 janvier 2015
Curieuse
Badges obtenus par Isabel
Derniers badges obtenus
  • Super pipelette
    Ah ! de plus en plus pipelette, bravo !
  • Chroniqueuse
    Merci d’avoir noté vos romans préférés !
  • Mini pipelette
    Merci, vous êtes pipelette et chez nous on aime ça !
  • Sous couverture
    Continuez à remplir votre profil pour nous aider à mieux vous connaitre !
  • Liaisons dangereuses
    Nos newsletters vous informent sur les nouveautés et promotions pour toujours plus de romance !
  • Incognito
    Continuez à remplir votre profil pour nous aider à mieux vous connaitre !
Ses derniers avis
  • Son avis sur

    Comment vous décrire le magnifique et sublime coup de coeur que j’ai eu pour Amour Amour ?

    Il faut déjà souligner cette superbe couverture qui m’a fortement tapée dans l’oeil dès que je l’ai vue. Et puis j’ai déjà eu le plaisir d’assister à un spectacle de tissu aérien que j’avais trouvé magique et sensuel, alors comment résister à ce roman avec une telle thématique que sont les arts du cirque et du spectacle ?

    D’ailleurs, cette romance n’est pas sans rappeler un certain film dans le milieu du cirque que j’avais adoré plus que tout !

    Thora James, 21 ans, est une jeune étudiante, qui pratique la gymnastique. D’ailleurs son grand rêve est de devenir artiste de cirque. Alors quand elle a l’occasion de saisir sa chance, elle quitte l’Ohio direction Las Vegas pour postuler au spectacle Amour qui se joue au Masquarade, célèbre hôtel casino de la ville.

    Arrivée à bon port, elle doit retrouver celle qui va l’héberger le temps de passer son audition, Camilla qui travaille au bar de l’hôtel.

    Cette première soirée dans la ville du péché va réserver certaines surprises et surtout devenir une soirée plus que surprenante tout autant que torride et sensuelle, tout ça à cause d’un homme, le « Dieu de la Russie ».

    Alors le lendemain quelle n’est pas sa surprise de voir apparaître à son audition le « Dieu de la Russie » qui n’est autre que Nikolaï Kotova, le célèbre trapéziste de 26 ans. 

    Issu d’une famille d’artiste célèbre dans le monde du cirque, il est extrêmement talentueux, énigmatique, intimidant et aussi sexy à souhait. Un corps parfait, façonné depuis son jeune âge au travail acharné, cet acrobate de 1,98 m fait rêver et fantasmer Thora.

    Mais Thora va vite s’apercevoir que si elle douée pour l’art du tissu aérien, elle a encore beaucoup de progrès à faire. Cette gymnaste - qui n’a pas confiance en elle - ne va pourtant pas laisser tomber si facilement son rêve. 

    Elle va s’acharner, s’entêter, hors de question de rentrer chez elle et de retourner simplement aux études. Bien qu’elle pleure assez souvent, elle a le mental qu’il faut pour aller plus loin, pour s’améliorer. 

    La passion qui unit Thora et Nikolaï va les emmener encore plus loin qu’ils ne l’avaient imaginé, mais l’acrobatie aérienne se fera-t-elle au détriment de leur passion ?

    Je ne connaissais pas les auteures, deux sœurs qui ont une plume très fluide, plus qu’addictive, entraînante et sensuelle. 

    La romance prend le temps qu’il faut sans pour autant traîner en longueur, on suit en parallèle les déboires et les progrès manifestes de Thora. 

    Nikolaï est toujours là, avec les bons mots pour l’encourager à ne pas lâcher le rêve de toute sa vie. J’ai aimé que les sentiments s’installent tout doucement, sans précipitation aucune, alors que leur rencontre que j’avais adorée aurait pu faire penser que cela allait se passer plus vite.

    Je pourrais encore vous en dire tellement plus : que Nikolaï tout aussi talentueux qu’il soit n’en reste pas moins un frère protecteur envers sa fratrie, que j’ai adoré découvrir, que bien qu’il montre peu ses sentiments, finalement c’est un homme touchant tout comme l’est Thora. 

    Je suis tombée amoureuse de ces deux êtres passionnés et passionnants, qui m’ont fait vivre un pur moment de bonheur et de sensualité.

    En bref, j’ai été envoûtée, transportée dans un rêve, une histoire d’Amour pour le cirque mais aussi une histoire d’Amour entre deux personnes qui se sont trouvées.

    Coup de coeur absolu !!

    Isabel (Blog Les Reines de la Nuit)

    La note des lectrices
    Sa note
  • Son avis sur
    Retrouver la plume de N.C. Bastian est toujours un réel plaisir.
     
    Je suis cette auteure depuis ses débuts et à chaque fois, elle m’entraîne dans ses histoires qui me tiennent tellement en haleine que je ne peux reposer mon livre avant de l’avoir terminé. 
     
    Celui-ci n’a pas fait exception si ce n’est que ce n’est pas simplement une romance, il y a cette noirceur et cette violence où nos héros sont plongés malgré eux mais avec le désir évident de s’en sortir et de goûter à la liberté !
     
    Lilas est la fille du puissant et dangereux mafieux Dimitri Callini. Elle est constamment surveillée par les hommes de mains de son père et n’a aucune liberté. 
    Plus jeune, pour s’échapper de son quotidien, elle avait l’habitude de faire le mur. 
    C’est sur cette plage, à 14 ans qu’elle a rencontré un garçon. Evan - de son vrai prénom Evanilson - est un jeune garçon qui n’a pas eu la vie facile. 
    Il a connu lui aussi des moments difficiles avec une mère qui n’en avait rien à faire de lui, qui n’a eu aucun remords à ce qu’il soit placé par les services sociaux. Lui vient d’un milieu misérable alors que Lilas vit dans une prison dorée mais avec des barreaux. 
    Ils vont devenir meilleurs amis même s'il ne sait toujours pas qui elle est, et les sentiments amoureux vont apparaître en grandissant sans pour autant qu’ils se l’avouent. 
    Quelques années plus tard, ils projettent de s’enfuir ensemble pour être enfin libre et mener leur vie comme ils l’entendent. 
    Mais c’était sans compter sur le père de Lilas, qui a des yeux et des oreilles partout, qui apparaît le jour même de leur fuite pour lui annoncer que Evan est mort !! 
     
    Dévastée au possible, Lilas ne se remettra vraiment jamais de cette perte et se sentira coupable qu’Evan soit parti à cause de qui elle est !!
     
    Alors quand sept ans plus tard, en voyage à Tahiti avec sa cousine, quelle n’est pas sa surprise de tomber sur Evan !! 
    Il est bel et bien vivant ! 
    C’est autant un soulagement qu’un arrachement parce qu’il ne peut rien se passer entre eux sans qu’elle le mette de nouveau en danger. Elle va devoir lutter contre ses sentiments qui n’ont jamais disparu mais l’alchimie et l’attirance sont  tellement intenses entre eux que lutter devient trop difficile.
    Elle décide de suivre son coeur et de vivre cette relation aussi longtemps qu’elle le pourra.
     
    Que fera Evan quand il saura qui elle est réellement ?
     
    Lui aussi cache des secrets à Lilas, parviendront-ils à vivre leur amour malgré tout ?
     
    Voilà encore une belle pépite qui a ravi mon coeur ! 
     
    La plume de l’auteure est toujours aussi fluide et addictive, elle nous fait passer par tellement d’émotions comme à chaque fois. 
    Et bien plus ici, puisqu’il y a une part de noirceur et de violences. 
     
    Les personnages sont attachants malgré qu’ils affichent une certaine dureté, mais comment faire autrement pour survivre ? 
    J’ai adoré le caractère de Lilas qui, bien que prisonnière dans le cercle mafieux de son père, n’est pas du genre à pleurer sur son sort. Elle sait ce qui l’attend, elle a été élevée dans ce sens, reprendre un jour les affaires de son père. 
    Elle n’a  jamais connu l’amour et l’affection de son père mais pour autant grâce à Victoria, elle a pu  connaître le sentiment d’être aimée pour ce qu’elle est. 
    Pourtant, l’espoir que lui fait miroiter Evan, va lui donner la force nécessaire et le courage de prendre son destin en main. 
    Quant au jeune homme, bien qu’il côtoie la violence tout comme Lilas, c’est quelqu’un de réfléchi qui ne donne pas des poings toutes les cinq minutes. Et bien qu’il lui cache des choses, même sa peur, en aucun cas il n’hésite à montrer ses sentiments à Lilas. 
    J’ai adoré lire leur passé, qui est bien intégré dans le récit, sans que l’on s’y perde. 
     
    Tout cela est parfaitement bien mené, les rebondissements et l’intrigue m’ont fait stresser plus d’une fois, et j’avais peur à chaque fois qu’il n’arrive malheur. J’ai beaucoup aimé Théo, qui derrière son travail cache un mec super, car c’est grâce à lui et plus d’une fois qu’ils pourront se retrouver sans qu’il n’y ait du grabuge. 
    Quant au cher papa, Dimitri, cet immonde personnage, je l’ai détesté d’emblée ! Il a bien donné le sentiment qu’il ne considérait pas sa fille et qu’il l’aimait encore moins, ce n’est pas sa fille qu’il aime mais le pouvoir et l’argent qu’elle peut lui rapporter au final, comme un objet que l’on vend le plus cher possible, un homme vraiment détestable !!
     
    C’est un méga coup de coeur !! Tout est parfait dans ce roman, la part sombre ne prend pas le pas sur la romance, elle s’y intègre parfaitement. C’est un peu un Roméo et Juliette des temps modernes, ils se battront jusqu’à la mort pour vivre leur relation et gagner leur liberté !

    Isabel (blog Les Reines de la Nuit)

    La note des lectrices
    Sa note
  • Son avis sur

    Le résumé m’avait tellement plu et s’agissant de la plume d’Alfreda Enwy, j’y suis allée sans me poser de questions. 

    Mais ça ... c’était avant de commencer à lire et de me rendre compte qu’il s’agissait du spin-off de la duologie Ne crois pas que tu m’aimes qui nous relatait l’histoire entre Autumn et Mao, histoire que j’ai lue bien évidemment et que j’avais adorée.

    Not made for love peut se lire indépendamment, car l’auteure distille quelques éléments de la duologie, mais à mon sens je vous conseillerai quand même de la lire avant de suivre les aventures de Avery. 

    Bon, après cette petite explication, il est temps de raconter l’histoire d’Avery et Wade.

    Avery, la petite dernière de la fratrie Falls, est une jeune étudiante en art. Cinq ans plus tôt, elle a vécu un fort traumatisme et depuis ce jour elle essaie tant bien que mal de le surmonter. 

    Et si pour elle, seule compte sa sœur et son frère, il lui est toujours dur et éprouvant de rentrer chez elle. 

    Mais elle peut compter sur sa meilleure amie Robin, un brin fofolle et drôle. Solitaire, elle partage son temps entre ses cours, ses lectures et son bénévolat dans un centre pour femmes. Jusqu’à ce qu’un jour, où lisant en marchant, son front est heurté par une main qui la sauve d’une rencontre qui lui aurait fait une grosse bosse. Cette main appartient à Wade, un jeune homme, étudiant l’art lui aussi.

    Avery ne pense jamais le revoir, Wade a été charmé dès leur rencontre fortuite.

    Mais contre toute attente, il va s’avérer que la jeune femme a besoin d’un tuteur, ayant malheureusement quelques mauvaises notes à ses derniers contrôles. Et ce tuteur n’est autre que Wade, le sauveur. 

    Si pour elle tout est clair : elle a juste besoin d’aide afin d’améliorer ses notes, lui la trouve différente des autres femmes et forcément elle suscite son intérêt. 

    Mais sous cette façade d’indifférence, Avery ne peut cacher qu’elle le trouve très beau et très intéressant, cette relation va évoluer au gré de la confiance et de l’intérêt grandissant d’Avery envers Wade qui va faire preuve d’une patience exemplaire.

    Alors que dire ? Que j’ai adoré ? 

     C’est trop léger pour exprimer ce que j’ai ressenti pour cette lecture.

    Alfreda Enwy jongle avec les mots, nous faisant ressentir tellement d’émotions. 

    Parlons des personnages principaux que j’ai particulièrement adoré : Avery est une survivante et fait preuve d’une grande force de caractère. Bien sûr, elle n’oubliera jamais ce qui lui est arrivé, mais le fait d’en avoir parlé à son groupe de soutien pour ensuite devenir bénévole, lui a permis de reprendre sa vie en main même si elle n’est pas parfaite. En effet, les séquelles sont là, elle ne ressent plus rien, aucun désir ni envie. Elle est persuadée d’être cassée, abîmée et même si elle voulait d’une relation avec un homme, elle pense que personne ne voudrait d’elle. 

    Qui a besoin d’une femme cassée et de son passif ? Personne selon elle. 

    J’ai adoré son caractère, sa pertinence et ses réparties bien senties et drôles.

    Et puis Wade débarque avec son humour, son charme, sa patience, sa douceur. C’est un homme en or, vraiment, il est beau mais n’en joue pas. C’est vraiment le petit ami idéal et parfait pour Avery. Mais Wade cache aussi au fond de lui une souffrance, la peur de l’abandon et c’est certainement à cause de ça qu’il n’a jamais voulu avoir de relation durable et stable. Mais face à la petite Avery,il se pourrait qu’il ne puisse résister, il est attiré comme un papillon vers la lumière.

    J’ai adoré que l’histoire prenne le temps de se mettre en place, déjà cela paraît logique au vue de l’histoire personnelle d’Avery. Ils prennent le temps de se connaître, de s’apprivoiser mutuellement, de se faire confiance. C’est une relation qui est tout en tendresse, c’est doux et sincère. L’alchimie est présente dès le départ entre eux et va monter crescendo comme les sentiments qu’ils ressentent.

    Je n’oublie pas de parler des thèmes qu’Alfreda Enwy traite ici et qui sont toujours autant d’actualité. Les sujets sont difficiles mais parfaitement bien décrits, avec justesse sans tomber dans le mélodrame larmoyant. 

    Il y a tellement à dire sur cette romance, que je pourrais continuer encore sur quelques pages.

    En bref, Alfreda Enwy m’a encore charmée avec cette romance profonde et touchante. Les émotions sont bien présentes, et les personnages super attachants. C’est addictif, intense, bouleversant de réalité et finalement très positif. 

    C’est bien sûr un coup de coeur !!

    Isabel (Blog Les Reines de la Nuit)

    La note des lectrices
    Sa note
  • Son avis sur

     

    Bien que j’avais trouvé le tome 1 assez long, il me tardait de poursuivre les aventures de Bex et Aidann, à savoir s'ils allaient se retrouver et surtout avoir leur happy end.
     
    Quatre ans se sont écoulés depuis le jour où Aidann a décidé de rompre avec Bex pour la préserver et la protéger. Il était parti au Japon où il faisait des courses, pendant que Rebecca était à New York. Elle avait gagné le Fame avec son crew et avait pu réaliser son rêve en intégrant la Juilliard School, la danse, sa passion.
     
    Pourtant, malgré toutes ces années, la jeune femme n’a jamais réussi à oublier Aidann. Bien que leur relation fut brève, elle a été très intense et passionnelle. 
    De son côté, Aidann a compris qu’il n’avait servi à rien de rompre avec elle puisque lui aussi n’arrive pas à l’oublier. 
    Mais au bout de tellement de temps, il ne sait pas comment revenir vers elle, et surtout il ne sait pas si elle partage encore ses sentiments. 
     
    Oui, Aidann est amoureux fou de Bex. 
      
    Il est resté très proche de Red, qui lui donne des nouvelles de Bex et c’est comme cela qu’il apprend que la jeune femme a un petit ami. La désillusion est grande mais il tentera le tout pour le tout afin de récupérer la femme de sa vie !!
     
    Rebecca a vécu un drame quelques années après son arrivée à New York, et c’est grâce à Tom son ancien professeur, qu’elle a pu aller de l’avant. Ils sont devenus amants, se cachant du monde, le temps que Tom était encore son professeur. Depuis, ils ont une relation stable, sécurisante pour Bex mais bien loin de la passion qu’elle éprouvait pour Aidann.
     
    Elle sait qu’elle va le revoir bientôt pour le mariage de sa cousine mais elle va s’assurer qu’il ne brise pas son bonheur, car même si elle éprouve de forts sentiments pour Aidann, il est hors de question qu’elle retombe dans ses bras.
     
    Mais le destin va en décider autrement, ils vont se revoir plus vite que prévu, à la grande surprise de Bex. Et les choses entre eux n’ont pas changé, cette alchimie, cette attraction, ces sentiments sont bien présents. 
    A partir de cet instant, Aidann va s’assurer d’être présent pour la jeune femme, et Bex voit ses murs de protection tomber l’un après l’autre face à sa présence.
     
    Ce tome est de loin celui que je préfère. 
     
    Car si Aidann m’avait énervée dans le précédent tome, je l’ai trouvé ici beaucoup plus touchant, attendrissant et en grande peine d’amour. Car si on se doutait de ses sentiments pour Bex, on était loin de penser qu’il l’aimait à ce point.
    Bex, quand à elle, est toujours prise dans sa passion qu’est la danse, a réussi à avancer sentimentalement même si ce n’est pas l’amour fou.
    Ici, les courses de voitures sont assez nombreuses et détaillées vu qu’Aidann en a fait son métier. Repéré au Japon, il est devenu pilote de Nascar et est devenu célèbre par son talent. 
    Bien que Bex certifie à ses meilleures amies qu’elle n’éprouve plus rien pour Aidann, elle n’hésite pas à aller voir ses courses sur internet, ne pouvant s’en empêcher.
     
    Et comme si leurs soucis ne suffisaient pas, quelqu’un dans l’ombre cherche à leur faire du mal. Et même si je me suis doutée assez rapidement de qui cela pouvait être, j’ai été assez stressée. 
     
    Leur bonheur retrouvé va peut-être les mener à leur perte…
     
    L’intrigue est bien menée, aucun temps mort, on avance bien avec des rebondissements que l’on ne s’imagine même pas.
    Aidann et Bex ont mûri chacun de leur côté, avançant dans leur vie comme ils le pouvaient avec leurs failles. Retrouver toute la bande était franchement sympa, cela a ajouté de la légèreté quand il le fallait.
     
    En bref, une suite bien sympathique que j’ai préférée au premier tome. Je suis ravie d’avoir lu ce deuxième tome qui m’a réconciliée avec les personnages principaux. Des sentiments, une suite haletante et sensuelle qui vous charmera j’en suis sûre.
    Isabel (Blog Les Reines de la Nuit)
    La note des lectrices
    Sa note
  • Son avis sur

    Quelques années plus tôt, Carolina Santos devait se marier avec Andrew, mais celui-ci l’a abandonnée, laissant à son petit frère Max le soin d’annoncer à Lina qu’il n’y aurait pas de mariage. Depuis, cette jolie brésilienne perfectionniste, se dévoue à son métier qui n’est autre que wedding-planner. 

    Lors d’un mariage qu’elle a organisé, elle rencontre Rebecca, P.D.G. de la société Cartwright. 

    Celle-ci lui propose une collaboration dans son hôtel, ce qui permettrait à Lina d’envisager un avenir serein. Mais derrière cette proposition en or, le passé ressurgit sous ses yeux. 

    En effet, ceux qui sont chargés de promouvoir la société Cartwright ne sont autres que son ex fiancé Andrew et son frère Max. 

    Quel coup du sort vraiment ! Si elle est choquée de les retrouver là en face d’elle, bien vite elle se reprend et fait comme si elle ne les connaissait pas. 

    Et quand Rebecca lui propose de travailler en binôme, elle se dit que le meilleur choix reste bien sûr Max, elle ne tient pas du tout à côtoyer pendant des heures et des semaines son ex fiancé. 

    Cela promet de beaux moments entre ces deux là !

    C'est une lecture légère et pleine d’humour que nous propose l’auteure. L’écriture est fluide et le roman se lit facilement et très rapidement. J’ai apprécié l’alternance des points de vue de Lina et Max, cependant, je n’ai pas réussi à apprécier Lina plus que ça. 

    Je comprends bien que, suite à la déception qu’elle a eue de s’être faite abandonner le jour de son mariage, elle se protège, mais cela la rend vraiment froide et très extrême dans ses actes, je n’ai pas pu m’y attacher un minimum. Max, lui est attachant dans l’ensemble ce qui sauve un peu la romance.

    Je reste donc un peu déçue de ma lecture, malgré la plume addictive et l’humour qui règne dans cette romance.

    Isabel (Blog Les Reines de la Nuit)

    La note des lectrices
    Sa note
Sa sélection de livres
Ses derniers messages sur le forum
Derniers sujets Messages Derniers messages