MissCroqBook Inscrite depuis le 16 mars 2017
Eprise
Badges obtenus par MissCroqBook
Derniers badges obtenus
  • Sous couverture
    Continuez à remplir votre profil pour nous aider à mieux vous connaitre !
  • Mega pipelette
    Vous êtes un vrai guide de lecture pour la communauté du Salon Harlequin !
  • Critique littéraire
    Waouh vous avez noté au moins 15 romans Harlequin, merci !
  • Super pipelette
    Ah ! de plus en plus pipelette, bravo !
  • Rédactrice en chef
    Vous devenez une professionnelle pour l’appréciation de nos romans !
  • Mini pipelette
    Merci, vous êtes pipelette et chez nous on aime ça !
  • Chroniqueuse
    Merci d’avoir noté vos romans préférés !
  • Incognito
    Continuez à remplir votre profil pour nous aider à mieux vous connaitre !
  • Coup de foudre
    D’autres comédies romantiques vous attendent dans notre catalogue !
Ses derniers avis
  • Son avis sur

    La marque de fabrique d’Eve Borelli ? Une plume toujours drôle, folle et pétillante qui en cette période atypique fait du bien. Mais derrière cette légèreté et cette fraicheur, l’auteure sait aussi jouer avec nos autres sentiments nous tirant quelques larmes de joie et nous serrant le cœur. Malgré tout, même si j’ai globalement aimé cette histoire, je me dois d’être honnête avec vous et de vous dire que je referme ce livre avec un sentiment mitigé. J’ai trouvé que les événements s’enchainaient très vite voire trop vite. On a à peine le temps de les assimiler que d’autres surviennent. Tout se déroule en un laps de temps très court, un peu comme dans une nouvelle. J’aurais aimé que l’histoire prenne plus son temps pour vraiment l’apprécier à sa juste valeur. Ajoutez à cela l’abus de hashtags en tout genre qui n’apportent pas grand-chose à l’histoire si ce n’est un peu de lourdeur à la longue et vous obtenez une histoire qui, à mon sens, manque un peu de saveur et de profondeur.

    Pia est une jeune femme pétillante et pleine de vie. Si la plupart du temps, son comportement nous tire des sourires, son extravagance a parfois tendance à devenir énervante. On aurait envie de la secouer et de la forcer à ouvrir les yeux. Par contre, j’ai beaucoup aimé le lien fort qui l’unit à ses frère et sœur, cet amour qui les rapproche envers et contre tout. Mais le personnage que j’ai préféré dans cette histoire, c’est Victor. Les petits billets au début de chaque chapitre écrits par ses soins nous en dévoilent beaucoup sur sa personnalité. Il est doux, sensible et protecteur. A travers ses mots, il m’a touché.

    En bref, une histoire colorée et drôle mais à qui pour moi il manque quelque chose. Toutefois, vu le contexte actuel, elle est bienvenue. Elle donne le sourire et nous fait oublier le temps de quelques pages la morosité qui nous gagne avec ce second confinement et l’insécurité des semaines à venir.

    La note des lectrices
    Sa note
  • Son avis sur

    Comme à son habitude, Sarah Morgan nous délivre une histoire douce et centrée sur l’amour. Changement de saison et changement de décor mais une histoire fondamentalement très semblable à deux autres écrites par ses soins, Petites confidences et grandes confessions à Martha’s Vineyard et Les vœux secrets des sœurs Mc Bride. Une nouvelle fois, l’autrice donne la parole à plusieurs femmes d’une même famille nous faisant partager une tranche de vie autour d’un évènement particulier. Ici, on découvre donc l’histoire de Rosie, Katie et Maggie à l’occasion des préparatifs du mariage de Rosie, la cadette de la famille. Grâce à l’alternance de point de vue, on suit ses trois femmes et partage avec elles leurs doutes, leurs espérances, leurs joies… Chacune a à cœur de protéger les deux autres et d’avancer seule. Cependant, elles vont également devoir apprendre à s’ouvrir les unes aux autres, à communiquer et partager.

    Même si ce roman reste très similaire à ceux cités précédemment, on ne boude pas notre plaisir et on se laisse emporter par le scénario doux, romantique et féérique. Malgré un début un peu lent et des chapitres longs qui ralentissent le rythme de l’histoire, on se laisse rapidement emporter par son courant au point de ne plus pouvoir la lâcher.

    Trois femmes dans ce roman donc et trois femmes très différentes. Hormis leur lien de parenté et l’amour qui les unit, un seul autre point commun prédomine : le doute qui les assaille depuis quelques temps, qu’il concerne leur choix de carrière, leur couple ou les deux. Au fil des chapitres, on s’attache fortement à chacune d’entre elles.

    Ajoutez à tout cela un décor de rêve au milieu des montagnes enneigées du Colorado et des chalets en bois tout confort et vous n’aurez plus envie de quitter cette famille et surtout d’aller vous aussi passer les fêtes à Snowfall Lodge.

    En bref, une lecture pleine de magie et de volupté à côté de laquelle vous ne pouvez pas passer surtout avec les fêtes qui approchent à grand pas !

    La note des lectrices
    Sa note
  • Son avis sur

    Une place au coin du feu, un plaid moelleux, un bon chocolat chaud : voilà le combo idéal pour vous plonger dans cette nouvelle romance de Noel signée Emily Blaine. Une lecture qui vous donnera le sourire et vous fera oublier le temps de quelques heures l’hiver qui s’installe à petits pas et la situation actuelle.

     

     

    A quelques semaines de Noel, Juliette est impatiente de retrouver Simon, son amoureux qu’elle n’a pas vu depuis deux mois et de partir avec lui à La Barbade. Ses amis en sont sûrs, ces vacances romantiques vont marquer un tournant dans sa relation avec Simon. Et ils ne se sont pas trompés…enfin pas tant que ça ! Le hic c’est que les fiançailles imaginées se sont transformées en une rupture la veille du départ ! Et ça Juliette était bien loin de l’avoir deviner. Mais plutôt que de se noyer dans son chagrin, elle décide de se plonger dans le travail en reprenant le dossier d’organisation du gala de charité d’une fondation.

    Musicien célèbre, Evan a perdu goût à tout depuis le décès brutal de son frère et de sa belle-sœur quelques mois plus tôt. Son seul rayon de soleil, c’est sa nièce de huit mois, Gloria, qu’il élève désormais. Quand Juliette va débarquer dans sa vie, Evan voit tout de suite qu’elle aussi traverse une période difficile. Mais avec elle, pour la première fois depuis des mois, il se sent bien. Alors quand Juliette évoque un concours de baisers auquel ses amis l‘ont inscrites, Evan n’hésite pas à se porter volontaire pour être son partenaire.

    Qui sait peut-être que deux cœurs brisés peuvent se réparer au contact l’un de l’autre ?

     

     

    Déjà le treizième roman pour la reine de la romance française et c’est toujours aussi addictif ! Quelques pages suffisent pour nous transporter dans cette nouvelle histoire. Des personnages cabossés et attachants, une ambiance chaleureuse, des émotions en pagaille…Emily Blaine a trouvé la recette pour nous faire succomber. Il fallait oser l’idée du concours de baiser entre deux inconnus mais elle l’a fait et ce pour notre plus grand plaisir. Mais Emily Blaine ne s’est pas contentée de la légèreté qui accompagne ce concours inhabituel non, elle y aborde aussi des thèmes difficiles tels que le deuil, la remise en question, la peur de l’engagement… Des thèmes forts mais traités avec douceur et justesse. Elle joue avec nos émotions et notre sensibilité pour nous faire craquer un peu plus pour le duo Evan/Juliette à chaque page.

    Grâce à la narration à double point de vue, on prend plaisir à découvrir chacun d’eux individuellement. On apprend à découvrir leurs forces et leurs faiblesses, leurs doutes, leurs peurs, leurs envies… J’ai aimé la dynamique qui s’établit entre eux, leur symbiose, leur relation unique et naturelle. L’alchimie entre eux est évidente dès leurs premiers échanges. Ils sont comme poussés par une force invisible qui va les aider à se remettre sur pied l’un l’autre, l’un avec l’autre.

    Personnellement, j’ai été très sensible au personnage d’Evan. Son histoire personnelle et sa relation avec son frère disparu m’ont énormément touchées. A chaque évocation de souvenirs j’ai eu les larmes aux yeux. Mais ce que j’ai préféré chez lui c’est sa douceur envers Gloria, son rayon de soleil. Ces moments m’ont tiré plusieurs sourires. Ces moments tendres qu’ils partagent viennent apporter une touche de douceur bienvenue, une source de lumière dans ce monde de ténèbres qui est le sien depuis la tragédie. Mais j’ai aussi apprécié sa relation avec Juliette, la façon dont il s’ouvre à elle notamment. Juliette, elle aussi est une jeune femme que j’ai appréciée. Même si son chagrin semble moins profond que celui d’Evan, la fragilité qui en découle la rend touchante.

    Mais même si la romance entre Evan et Juliette est belle, l’histoire n’aurait probablement pas eu la même saveur sans l’entourage des deux héros. Que ce soit la bande d’amis proches de Juliette ou celle d’Evan, chacun vient apporter un petit quelque chose en plus.

    En bref, je vous invite à découvrir sans hésiter ce nouveau roman de l’autrice. Il vous fera passer un agréable moment plein de charme, d’émotions et de douceur bienvenu en cette période toujours compliquée.

    La note des lectrices
    Sa note
  • Son avis sur

    Trois ans après sa saga Sinners of Saint, L.J. Shen revient avec une nouvelle série intitulée All Saints High et qui tourne autour de la progéniture des Four Hot Heroes.

     

     

    Daria Followhill est la reine du lycée. Elève brillante, capitaine des pom-pom girls, elle est la fille que tous admirent autant qu’ils redoutent. Daria ne craint rien, sauf peut-être Penn, le capitaine de l’équipe de foot du lycée ennemi d’All Saints High.

    Même s’ils ne sont pas du même milieu, Daria et Penn se connaissent bien. Ensemble, ils partagent un lourd secret. Quatre ans plus tôt, ils ont fait quelque chose dont ils ne sont pas fiers et qui les hantent encore aujourd’hui. Rancunier, Penn prépare sa vengeance envers Daria depuis ce jour-là. Alors quand il se retrouve hébergé par la famille Followhill, il a tout le loisir de mettre cette dernière à exécution.

    Mais attention, la frontière entre haine et désir peut parfois se révéler très mince…

     

     

    Presque vingt ans se sont écoulés depuis les derniers événements de la série Sinners of Saint et nous retrouvons cette fois les enfants des Hot Heroes. Dans ce premier tome de cette nouvelle saga, nous faisons la connaissance de Daria Followhill, fille de Jaime et Melody, héros du roman Sulfurous. Daria est la fille la plus populaire de son lycée, reine des pestes adulée et crainte de tous. Elle n’a aucun scrupule et n’hésite pas à rabaisser ses camarades. Du moins, tel est son comportement en public. Car une fois dans la sphère privée, on découvre une jeune fille bien différente : une adolescente mal dans sa peau qui a du mal à accepter de ne pas être au centre de l’attention et qui se sent délaissée par son entourage. Si au départ on la déteste, on apprend vite à l’apprécier ou tout du moins à voir derrière son visage de chipie. Elle est courageuse, craintive et surtout blessée. Daria est un personnage très complexe qu’il faut apprendre à connaitre et que je vous laisse découvrir plus amplement par vous-même.

    Mais tout le sel de cette histoire revient sans conteste au personnage de Penn. Si on finit par apprécier la figure féminine qu’est Daria, Penn lui nous chamboule dès le départ. Sombre, secret et dangereux, il se rapproche très fortement du caractère des Hot Heroes. Issu d’une famille pauvre qui évolue dans un climat de violence et de drogue, Penn s’est forgé un caractère dominant, rancunier, manipulateur et perfide. Mais ne vous fiez pas à ce portrait peu flatteur car Penn est bien plus que ça. Au fur et à mesure de notre lecture, on découvre un jeune homme fiable et protecteur. Et ces qualités prennent vite le dessus sur le reste pour mieux nous faire craquer.

    Dans ce roman, on a aussi le plaisir de retrouver (même brièvement) les Hot Heroes et plus précisément les parents de Daria, Jaime et Melody. Melody, personnage que j’ai détesté dans ce roman alors que je l’avais trouvé touchante dans Sulfurous. Je n’ai pas aimé son comportement envers Daria, la facilité avec laquelle elle baisse les bras face au comportement inacceptable de sa fille, qui au final cherche juste à se faire remarquer et aimer. En revanche, je suis toujours sous le charme de Jaime, toujours aussi attirant et protecteur.

    Malgré mon amour pour les personnages, j’ai quand même trouvé ce premier tome un peu fade. Je n’ai pas ressenti ici autant d’émotions que dans les romans originels. Des rebondissements, des secrets, des révélations viennent apporter un peu de piment à cette histoire mais il m’a tout de même manqué quelque chose pour atteindre le coup de cœur. Je n’ai pas été submergée d’émotions au cours de ma lecture. Je ne dis pas ne pas en avoir eu mais celles présentes n’avaient rien d’intenses ou d’exceptionnelles. J’ai en revanche aimé l’utilisation du double point de vue avec une nette préférence pour les chapitres vus par Penn.

    En bref, un premier tome à découvrir malgré quelques imperfections. Je suis curieuse de lire le prochain tome autour de Luna, la fille de Trent Rexroth et Knight, le fils de Dean Cole. A suivre…

    La note des lectrices
    Sa note
  • Son avis sur

    Avec ce nouveau roman, Mily Black nous offre une histoire émouvante sur la reconstruction de soi et le deuil. Deux thèmes sensibles abordés par l’autrice avec beaucoup de douceur et de sincérité. Plus je la lis et plus j’apprécie sa plume. Elle est fluide, passionnante et riche. Dès les premières lignes, j’ai eu le cœur serré et les larmes aux yeux. J’ai ressenti la détresse de l’héroïne, sa douleur, son malheur. Je me suis tout simplement projetée dans l’histoire et su que ce serait un coup de cœur. Mais au-delà des fortes émotions qui m’ont traversé, j’ai aimé la justesse et la profondeur de l’histoire ainsi que ses deux héros.

    Salomé est une jeune femme brillante et sûre d’elle. Depuis sa plus tendre enfance, elle vit une relation amicale très fusionnelle avec Auguste. Ils sont inséparables et ne passent pas une journée sans se voir ou se téléphoner. Mais cette amitié essentielle à l’équilibre de la jeune femme et a son bien-être va brutalement prendre fin. Entre colère, déni et désespoir, Salomé va devoir apprendre à vivre sans lui. Sa fragilité, son malheur mais aussi sa rancune et son incompréhension nourrissent son personnage. Ces sentiments sont aussi difficiles à affronter pour nous lecteurs que pour l’héroïne elle-même. On le sait, l’autrice aime dresser le portrait de femmes fortes et prêtes à combattre n’importe quel obstacle sur leur chemin. Et Salomé correspond tout à fait à ce genre de femme. Malgré son jeune âge et son incommensurable tristesse, elle va trouver le courage de rebondir. Et en cela, elle n’en est que plus attachante et admirable.

    Et ce courage, elle va le puiser dans l’aide que Jules va lui apporter. Jules, son collègue franco-irlandais au regard troublant. Il est prévenant, tendre, réservé et protecteur. La tristesse de Salomé va le toucher et le troubler, lui rappelant sa propre peine. Sa douceur, sa gentillesse, son implication auront à coup sûr raison de vous. En tout cas, moi ce fut mon cas.

    Malgré son absence, Auguste reste un personnage fort de ce roman. Il n’est jamais loin. A travers les souvenirs de l’héroïne, on apprend à connaitre ce jeune homme passionné d’histoire, gourmand et attentionné. Chaque souvenir nous foudroie et fait grandir notre compassion et notre peine pour Salomé.

    En plus des émotions et des personnages attachants, l’autrice nous fait voyager à travers la France et l’Irlande mais aussi découvrir une discipline peu connue, l’équithérapie. Si j’ai adoré ce nouveau roman, j’aurais toutefois bien aimé que cette pratique soit un peu plus développée et mise en avant. En résumé, cette histoire riche émotionnellement est un coup de cœur pour moi et je vous invite vivement à la découvrir vous aussi.

    La note des lectrices
    Sa note
Sa sélection de livres
Ses derniers messages sur le forum
Derniers sujets Messages Derniers messages