MissCroqBook Inscrite depuis le 16 mars 2017
Curieuse
Badges obtenus par MissCroqBook
Derniers badges obtenus
  • Sous couverture
    Continuez à remplir votre profil pour nous aider à mieux vous connaitre !
  • Mega pipelette
    Vous êtes un vrai guide de lecture pour la communauté du Salon Harlequin !
  • Critique littéraire
    Waouh vous avez noté au moins 15 romans Harlequin, merci !
  • Super pipelette
    Ah ! de plus en plus pipelette, bravo !
  • Rédactrice en chef
    Vous devenez une professionnelle pour l’appréciation de nos romans !
  • Mini pipelette
    Merci, vous êtes pipelette et chez nous on aime ça !
  • Chroniqueuse
    Merci d’avoir noté vos romans préférés !
  • Incognito
    Continuez à remplir votre profil pour nous aider à mieux vous connaitre !
  • Coup de foudre
    D’autres comédies romantiques vous attendent dans notre catalogue !
Ses derniers avis
  • Son avis sur

    Avec ce nouveau roman, Mily Black nous offre une histoire émouvante sur la reconstruction de soi et le deuil. Deux thèmes sensibles abordés par l’autrice avec beaucoup de douceur et de sincérité. Plus je la lis et plus j’apprécie sa plume. Elle est fluide, passionnante et riche. Dès les premières lignes, j’ai eu le cœur serré et les larmes aux yeux. J’ai ressenti la détresse de l’héroïne, sa douleur, son malheur. Je me suis tout simplement projetée dans l’histoire et su que ce serait un coup de cœur. Mais au-delà des fortes émotions qui m’ont traversé, j’ai aimé la justesse et la profondeur de l’histoire ainsi que ses deux héros.

    Salomé est une jeune femme brillante et sûre d’elle. Depuis sa plus tendre enfance, elle vit une relation amicale très fusionnelle avec Auguste. Ils sont inséparables et ne passent pas une journée sans se voir ou se téléphoner. Mais cette amitié essentielle à l’équilibre de la jeune femme et a son bien-être va brutalement prendre fin. Entre colère, déni et désespoir, Salomé va devoir apprendre à vivre sans lui. Sa fragilité, son malheur mais aussi sa rancune et son incompréhension nourrissent son personnage. Ces sentiments sont aussi difficiles à affronter pour nous lecteurs que pour l’héroïne elle-même. On le sait, l’autrice aime dresser le portrait de femmes fortes et prêtes à combattre n’importe quel obstacle sur leur chemin. Et Salomé correspond tout à fait à ce genre de femme. Malgré son jeune âge et son incommensurable tristesse, elle va trouver le courage de rebondir. Et en cela, elle n’en est que plus attachante et admirable.

    Et ce courage, elle va le puiser dans l’aide que Jules va lui apporter. Jules, son collègue franco-irlandais au regard troublant. Il est prévenant, tendre, réservé et protecteur. La tristesse de Salomé va le toucher et le troubler, lui rappelant sa propre peine. Sa douceur, sa gentillesse, son implication auront à coup sûr raison de vous. En tout cas, moi ce fut mon cas.

    Malgré son absence, Auguste reste un personnage fort de ce roman. Il n’est jamais loin. A travers les souvenirs de l’héroïne, on apprend à connaitre ce jeune homme passionné d’histoire, gourmand et attentionné. Chaque souvenir nous foudroie et fait grandir notre compassion et notre peine pour Salomé.

    En plus des émotions et des personnages attachants, l’autrice nous fait voyager à travers la France et l’Irlande mais aussi découvrir une discipline peu connue, l’équithérapie. Si j’ai adoré ce nouveau roman, j’aurais toutefois bien aimé que cette pratique soit un peu plus développée et mise en avant. En résumé, cette histoire riche émotionnellement est un coup de cœur pour moi et je vous invite vivement à la découvrir vous aussi.

    La note des lectrices
    Sa note
  • Son avis sur

    Est-ce que j’ose le dire ou pas ?! Oui ?! Bon bah voilà… c’était trop court !!!! J’ai adoré cette nouvelle. Je suis prête à commettre beaucoup d’infractions si le flic qui me verbalise est de la trempe d’Hugo, je vous le dis. Non sérieusement, cette nouvelle est un pur délice. Entre les réparties de Penny, la nonchalance d’Hugo, la tension sexuelle entre eux, on passe un excellent moment. On glousse et rit aux éclats du début à la fin.

    Penny est une jeune femme au caractère affirmé, qui sait ce qu’elle veut et ne se laisse pas marcher sur les pieds. Ce qui bien sûr lui vaut toutes ces verbalisations ! Face à elle, il y a Hugo également connu sous le nom de Superman. Il est arrogant, charmant, sexy (mais ça je crois que je l’ai déjà dit), divinement énervant. Il a tout pour nous séduire. Et ses joutes verbales avec Penny sont un pur régal !

    En bref, lancez-vous dans cette lecture drôle et addictive et qui en plus est au prix modique de 0.99 €. Franchement pour moins d’un euro, ce serait dommage de ne pas se faire plaisir ni de s’offrir une bonne dose de rigolade et de sexytude !

    La note des lectrices
    Sa note
  • Son avis sur

    A l’époque où j’avais lu la série Golden Boys dans sa version originale, l’histoire de Yoan avait été ma préférée. Si toutes les histoires ont été réécrites, modifiées, améliorées, j’ai l’impression que celle-là l’a été davantage (mais je peux me tromper). A la lecture des autres tomes, certaines scènes me revenaient en tête. Là, ce fut le blackout total. Mais bon c’est pas grave car j’ai adoré et dévoré cette histoire. Encore une fois, la plume de Fleur Hana fait sensation. Elle est piquante, drôle, épicée… Elle nous fait passer par une myriade de sentiments parmi lesquelles rire et désir prennent le pas sur les autres. Même si j’aime son style pur et humoristique dans les différents genres qu’elle explore, je crois que c’est vraiment en romance que je la préfère. Peut-être parce que c’est le genre qui m’a permis de la découvrir il y a des années de cela ou simplement parce que j’aime la dynamique qu’elle insuffle à ces histoires et à ces héros.

    En parlant de héros, je suis tombée sous le charme de Yoan. Lui, que l’on suit depuis le premier tome, qui apparait toujours sérieux, bosseur voire un peu coincé et rigide se montre sous un nouveau jour. S’il n’oublie pas de se montrer exigeant et control freak, il dévoile aussi un autre aspect de sa personnalité. Un aspect plus intime. Car oui, Yoan sait aussi se montrer tendre, drôle, passionné, protecteur, charmant.

    Face à lui, j’ai beaucoup apprécié Leo, une jeune femme au caractère bien trempé, indépendante, libérée, franche, pulpeuse, sarcastique. Même si parfois elle souffre d’insécurités et de complexes physiques, elle assume totalement ses choix. C’est une jeune femme inspirante sur laquelle on devrait plus souvent prendre exemple. Si elle peut se montrer parfois exaspérante, elle est surtout très attachante.

    En bref, un quatrième tome explosif et drôle qui se dévore en un rien de temps. Si je suis triste à l’idée de quitter toute cette bande, je me console en me disant qu’une histoire sur FX va bientôt voir le jour. S’il n’est pas un Golden Boys original, il a trouvé sa place dans cette saga et j’avoue que sa discrétion éveille de nombreuses questions. J’ai quelques théories quant à la tournure que va prendre son histoire. Des théories que je garde pour moi pour l’instant. J’ai hâte de voir si elles se vérifient et de prolonger la magie Golden Boys le temps d’une histoire supplémentaire.

    La note des lectrices
    Sa note
  • Son avis sur

    Ce n’est plus un secret, je suis fan d’Alfreda Enwy. Je bénis le jour où j’ai ouvert son premier roman publié chez Harlequin par hasard. Car depuis chaque lecture est un pur moment de bonheur et de plaisir. Et ce roman-ci n’échappe bien sûr pas à la règle.

     

    A bientôt 21 ans, Avery Falls n’est pas comme toutes les jeunes femmes de son âge. Alors que les autres ne pensent qu’à faire la fête et à draguer les mecs, Avery, elle, s’épanouit grâce à ses deux passions : le dessin et la lecture. Trouver l’amour n’est pas au centre de ses préoccupations. D’ailleurs, elle doute d’être un jour capable de faire confiance à un homme ou de lui donner ce qu’il désire.

    Et ce n’est pas Wade qui la fera changer d’avis. Il a beau être charmant, sexy et déterminé à lce qu’elle craque pour lui, Avery reste insensible et sur ses gardes. Mais au fil des cours particuliers qu’il va lui donner, le regard d’Avery sur Wade va changer. Finalement peut-être qu’elle peut lui faire confiance et s’ouvrir à lui…

     

    Avant de commencer cette chronique, il me semble important de vous dire que ce roman est un spin off de Ne crois pas que tu m’aimes paru l’an dernier. Pour bien comprendre cette histoire et aussi pour éviter tout spoiler, il est à mon avis préférable d’avoir lu le roman original avant.

    Voilà, après cette petite information, je peux maintenant me lancer à vous donner mon avis. Il est simple et se résume en cette petite phrase : j’ai adoré ! Comme d’habitude, la plume d’Alfreda Enwy a opéré sa magie. C’est puissant, vivant, addictif, émotionnellement riche. Et l’alternance de point de vue ajoute à l’intensité de l’histoire.

    A travers ce texte, l’auteure aborde des thèmes douloureux et sensibilise à sa façon à la cause féminine. Mais la justesse de ses mots et la finesse de sa plume font que malgré la dureté de certains passages ou moments, cette histoire qui nous touche profondément se veut avant tout dotée d’une aura lumineuse et heureuse.

    Côté personnages, Wade a tout du mec parfait. Il est beau, intelligent, talentueux, drôle, sûr de lui, protecteur, bienveillant, doux et attentionné. Difficile voire impossible de ne pas craquer pour ce beau gosse. Mais derrière cette façade qui peut paraitre superficielle au premier regard, Wade est bien plus que ça. Comme tout à chacun, il a ses failles. Des faiblesses qui lui donnent de la profondeur et font de lui un personnage original, différent des autres et attachant.

    Si Wade fait battre notre cœur, Avery, elle, le meurtrit. Non pas parce que c’est une garce insensible, énervante ou simplement une personne détestable, non. Elle est même tout le contraire. Elle est douce, sensible, gentille. Non si elle meurtrit notre cœur, c’est à cause de son histoire personnelle. Si vous avez lu Ne crois pas que tu m’aimes, vous connaissez son histoire et comprenez pourquoi on souffre pour elle. Dans le cas contraire, vous découvrirez bien assez tôt pourquoi. Mais heureusement, elle n’est pas qu’un personnage que l’on plaint, elle est aussi et avant tout, une jeune femme forte, déterminée, courageuse. La dualité entre cette force de caractère et sa sensibilité attendrit autant qu’elle force l’admiration. Avery est un personnage qu’il vous faut absolument découvrir.

    J’ai aussi adoré retrouver Autumn, Mao et Dustin même si on les voit trop peu à mon goût. J’ai aimé aussi le personnage de Robin, la meilleure amie d’Avery. Si elle est un peu folle, elle est aussi très protectrice et ne veut que le bien de sa meilleure amie. Elle m’a franchement plu.

    En résumé, Alfreda Enwy nous offre avec ce spin off une histoire enivrante, pleine de sensibilité et intense. Une histoire à découvrir pour toutes les amoureuses de romance passionnée où tout n’est pas rose et avec des personnages sensibles et brisés.

    La note des lectrices
    Sa note
  • Son avis sur

    Ce roman signe pour moi la découverte d'une nouvelle auteure, Lina Hope. Pour être franche, n'étant pas sur Wattpad, avant la parution de ce roman chez Harlequin, je ne connaissais absolument pas son nom ni sa réputation. C'est donc à l'aveugle que je me suis lancée dans cette lecture, seulement attirée par le titre, le résumé et surtout intriguée par les prénoms des héros. Car qui de nos jours ne connait pas Roméo et Juliet, couple mythique maudit créé par W.Shakespeare, et leur tragique histoire ?! Une histoire emblématique. Alors forcément quand, à la lecture du résumé, j'ai vu que les héros portaient les mêmes prénoms, ma curiosité s'est réveillée. Allais-je lire une parodie de l'oeuvre Shakespearienne ou quelque chose d'inédit ? Et la réponse est un mix des deux. Car à l'instar des personnages originaux, nos Romeo et Juliet modernes vivent une passion dévorante, déchirante et intense. Mais pour autant leur histoire reste singulière et différente.
    Percutante, cinglante, acérée, tantôt violente et tantôt douce, la plume de Lina Hope nous transporte tout au long de cette histoire. Malgré quelques incohérences, des passages répétitifs et une fin trop rapide, je suis plutôt convaincue par ma lecture. Emotionnellement, j'ai été bousculée dans tous les sens, passant de moments intenses et durs à d'autres plus légers et lumineux, faisant dans tous les cas palpiter mon coeur.
    Romeo et Juliet sont deux personnages torturés qui au premier abord semblent différents et incompatibles mais qui se complètent. Elle est enjouée, lumineuse, brillante. Lui, est taciturne, troublé, perdu. du moins, ils nous apparaissent ainsi quand on les rencontre. Car tout au long de l'histoire, ils vont évaluer et nous révéler leurs véritables personnalités. Et surtout nous surprendre.
    Au-delà de l'intensité des personnages, j'ai aimé les moments d'accalmie imposés par le texte, notamment grâce aux personnages secondaires. Que ce soient les amis de Juliet ou les membres du groupe de Romeo, chacun apporte une petite touche de légèreté parfois bienvenue dans un contexte sombre et oppressant.
    En bref, une histoire qui ne relève pas de la dark romance à proprement parler mais qui en utilise les codes. Un roman à lire sans hésiter pour comme moi découvrir une nouvelle autrice Harlequin ou juste pour le plaisir d'une histoire passionnée.

    La note des lectrices
    Sa note
Sa sélection de livres
Ses derniers messages sur le forum
Derniers sujets Messages Derniers messages