MissCroqBook Inscrite depuis le 16 mars 2017
Curieuse
Badges obtenus par MissCroqBook
Derniers badges obtenus
  • Sous couverture
    Continuez à remplir votre profil pour nous aider à mieux vous connaitre !
  • Mega pipelette
    Vous êtes un vrai guide de lecture pour la communauté du Salon Harlequin !
  • Critique littéraire
    Waouh vous avez noté au moins 15 romans Harlequin, merci !
  • Super pipelette
    Ah ! de plus en plus pipelette, bravo !
  • Rédactrice en chef
    Vous devenez une professionnelle pour l’appréciation de nos romans !
  • Mini pipelette
    Merci, vous êtes pipelette et chez nous on aime ça !
  • Chroniqueuse
    Merci d’avoir noté vos romans préférés !
  • Incognito
    Continuez à remplir votre profil pour nous aider à mieux vous connaitre !
  • Coup de foudre
    D’autres comédies romantiques vous attendent dans notre catalogue !
Ses derniers avis
  • Son avis sur

    J’ai découvert la plume de Julia Nole au début de cette année grâce à son roman, Ne me laisse pas t’aimer, que j’avais adoré. Cette fois, le registre est un peu moins intense avec moins de mystère et de secrets et beaucoup plus d’humour. Une véritable romance doudou qui vous met du baume au cœur, vous réchauffe et vous procure un véritable moment de détente. Son seul défaut à mon avis est d’être beaucoup trop courte. J’ai dévoré cette histoire en 24h et quand j’ai tourné la dernière page, j’ai ressenti un sentiment de trop peu. J’aurais aimé prolonger la magie de cette lecture et ne pas devoir quitter Brad et Courtney aussi vite.

    Courtney est une miss catastrophe en puissance. Elle nous offre de bons moments de rigolade mais elle nous touche aussi par sa sensibilité et son manque d’assurance. Vive et spontanée, elle a un côté madame tout le monde qui nous permet de nous sentir proche d’elle, de partager ses angoisses et de ressentir les mêmes choses qu’elle. Elle pourrait facilement devenir une bonne amie, celle avec qui on partage tout. Du genre obstinée et un peu trouillarde, elle a surtout un don pour se mettre dans des situations périlleuses. Heureusement, le temps de son séjour en Alaska, elle peut compter sur le soutien du beau Brad, un homme du genre grognon et peu bavard au premier abord mais qui se révèle extrêmement serviable, protecteur et doux. Il a beau avoir du mal à supporter les frasques de la belle, il ne peut s’empêcher de voler à son secours. On découvre son personnage et son histoire en même temps que Courtney, et en même temps qu’elle, on craque pour lui.

    Bien que l’histoire ne soit pas inédite du genre et facile à deviner dans ses grandes lignes, elle n’en est pas moins addictive et passionnante. Elle se lit d’une traite accompagnée d’un bon chocolat chaud, bien emmitouflée sous un plaid. Une lecture doudou comme j’aime à les appeler qui vous donne le sourire et vous booste en cette période de préparatifs de Noël.

    Une romance à ajouter à votre PAL ou votre liste au Père Noël et à lire sans hésitation !

    La note des lectrices
    Sa note
  • Son avis sur

    Coup de cœur pour cette nouvelle comédie romantique signée Mily Black. J’ai adoré cette histoire à la fois simple et addictive.

     

    Comme beaucoup de femmes, Mélanie est complexée et ne s’aime pas. Comment un homme pourrait-il la trouver attirante, elle qui n’a pas de poitrine et est petite ?! Impossible. Et ce ne sont pas les remarques de Gabriel et Raphaël qui l’ont pris pour un gamin lors de leur première rencontre qui vont la faire changer d’avis. Mélanie le sait, tous les hommes la voient comme une bonne copine mais pas comme une amante. Alors rien d’étonnant à ce qu’après cette soirée où elle a rencontré Gabriel, ce dernier lui demande son aide pour gagner un pari qui l’oppose à son frère, Raphaël. Ce n’est certainement pas pour ses beaux yeux que Gabriel l’a sollicitée, de ça Mélanie en est sûre. A moins que…

     

    Plus je lis et découvre la plume de Mily Black et plus je suis fan. Encore une fois j’ai adoré ce roman, son ambiance, ses personnages, son style. Je me suis laissé emporter par le scénario que j’ai eu beaucoup de mal à lâcher. Même si l’histoire n’est pas inédite dans son genre, elle nous transporte de bout en bout.

    L’auteure a pour habitude de nous proposer des personnages féminins forts et charismatiques. Mais comme chacun le sait, les habitudes sont faites pour être changées et ça l’auteure l’a bien compris. Cette fois, elle nous dresse le portrait d’une héroïne aux antipodes de celles que l’on avait découvert dans ses autres écrits. Mélanie est une jeune femme complexée par son physique qu’elle trouve trop banal et pas suffisamment pulpeux. Un complexe qui remonte à son adolescence et qui entame sa confiance en elle et la rend fragile. Pourtant Mélanie a tout pour plaire, elle est gentille, intelligente, prévenante, toujours de bon service. Des qualités dont elle n’a pas conscience. Mélanie est une jeune femme très attachante en laquelle on peut facilement se retrouver.

    Gabriel, lui, est un héros comme je les aime. Un puissant ego, un charme ravageur, une prévenance irrésistible… Difficile pour moi de ne pas craquer pour ce beau gosse aux allures d’homme idéal. D’ailleurs je n’ai pas réussi. Je vous rassure tout de même, il ne fait pas partie de ces héros sans défaut. Il fait parfois preuve de maladresse à l’égard de Mélanie et peut aussi se montrer énervant voire désobligeant. Mais cela ne m’a pas empêché de craquer pour lui.

    Je ne sais pas quels sont les projets de l’auteure pour ce qui concerne les personnages secondaires de cette histoire, mais je dois dire qu’elle a su éveiller ma curiosité quant au grand-frère de Mélanie, Maxime. Cet homme ultra-protecteur envers sa petite sœur m’intrigue au plus haut point. J’aimerais bien avoir l’occasion d’en apprendre plus sur lui et lire un roman autour de son histoire. Mily, si tu m’entends ?!

    En bref, je ne saurai que trop vous conseiller la lecture de cette histoire. Elle nous réconforte autant qu’elle nous fait rêver et promet surtout un agréable moment d’évasion et de lecture.

    La note des lectrices
    Sa note
  • Son avis sur

    A l’instar de son précédent roman, Petites confidences et grandes confessions à Martha’s Vineyard, celui-ci s’inscrit plus dans le registre du roman feel good/sentimental que dans celui de la romance à proprement parler. Pourtant, même s’il ne s’agit pas d’une romance, l’amour est omniprésent, il est même le mot clé et se présente sous toutes ses formes : maternel, fraternel, sensuel, complice…

    Ce roman s’articule autour des quatre personnages féminins de l’histoire. Chacune a tour de rôle prend la parole et nous livre ses secrets, ses doutes, ses rêves, ses espoirs, ses peines… A chaque chapitre, la narratrice change et on découvre un peu plus leurs histoires respectives.

    Mère adoptive d’Hannah, Beth et Pozy, Suzanne est une sexagénaire pimpante, pleine de vie et aimante. Elle est prête à tout pour ces trois filles adoptives. D’ailleurs, elle nous émeut aux larmes plus d’une fois quand on découvre son passé à travers ses cauchemars d’abord puis ses confidences. On admire sa force et son dévouement.

    Hannah est ce que l’on pourrait qualifier de working girl. Toujours à voyager aux quatre coins du pays pour le boulot, jamais sans son téléphone portable ou son ordinateur. Pour elle, la famille ne semble pas revêtir une grande importance. Et pourtant, au fur et à mesure qu’elle se dévoile, on se rend compte que c’est on ne peut plus faux. La jeune femme froide et distante du départ laisse place à une personne chaleureuse, amicale et aimante. Elle ne sait juste pas comment exprimer ses sentiments.

    Beth, elle, est à l’opposé de son ainée. Mère de deux petites filles, elle est une maniaque du contrôle et a toujours peur de ne pas y arriver. Elle vit dans l’angoisse qu’il arrive malheur à ses deux petites filles et d’être une mauvaise mère. Elle est hyper protectrice.

    La benjamine de la fratrie, Posy, est une jeune femme vive, enjouée et courageuse. Elle vit sa vie comme elle vient sans faire de vrais projets d’avenir. Mais pour autant, elle n’ose pas réaliser ses rêves les plus fous et faire ce qui lui tient vraiment à cœur. Pour elle, sa famille et le bien être de cette dernière passe avant ses propres désirs.

    Quatre femmes, quatre caractères très différents et pourtant un passé commun qui les a forgé. Chacune a réagi différemment, que ce soit en voulant éviter toute implication émotionnelle, en surprotégeant les siens ou en vivant dans un monde d’angoisse et de peur.

    Ce roman nous donne le sourire et la pêche. Car même si certains passages sont douloureux et tristes, au final l’amour sort vainqueur. Sarah Morgan nous offre une jolie romance de Noël, une histoire belle et émouvante que je vous conseille à 200%

    La note des lectrices
    Sa note
  • Son avis sur

    Découverte avec sa première romance, Mon ex, sa copine, mon faux mec et moi, j’ai toujours pris beaucoup de plaisir à lire la plume de Juliette Bonte. Chaque nouveau roman se révèle meilleur que le précédent. Au fil des écrits, sa plume prend de l’assurance et se bonifie. Et cette nouvelle histoire n’échappe pas à la règle. Entre amour, humour et amitié, elle nous offre une comédie romantique, certes pas inédite du genre et plutôt prévisible dans ses grandes lignes, mais terriblement addictive avec des personnages attachants que l’on a bien du mal à quitter au moment de refermer le livre.

    Parmi ces personnages, il y a bien sûr, Charlie et Blade, deux ennemis jurés qui ne se supportent pas et qui passent leur temps à se jouer des mauvais tours. A priori, rien ne saurait les rapprocher et leur faire oublier leurs griefs. Pourtant quand on y regarde de plus près ils ne sont pas si différents l’un de l’autre que ça. Ils n’ont certes pas de passé commun et des expériences de vie différentes mais ils se ressemblent sur de nombreux points. Et c’est bien pour ça qu’entre eux, il y a des étincelles qui se sont  peu à peu transformées en haine. Mais c’est bien connu, entre haine et amour, la frontière est mince.

    Abandonnée à la naissance, Charlie a grandi en foyer avec Savannah, devenue sa meilleure amie, sa sœur de cœur. C’est une jeune femme blessée et apeurée qui ne réussit pas à surmonter les traumatismes liés à son enfance. Et comme tout être fragile, sa meilleure défense, c’est l’attaque. Et c’est ce cher Blade qui en fait les frais. Partagée entre le besoin d’être entourée et aimée et sa peur de l’abandon, elle est très touchante.

    A l’instar de Charlie, Blade est un héros auquel on s’attache. Si au début j’ai eu du mal à accepter son comportement parfois injuste, j’ai complètement craqué sur lui pendant l’épisode du kota. A partir de ce moment, je l’ai vu d’un œil nouveau. J’ai pu déceler ce qui se cachait sous son côté froid et asocial et j’ai craqué. Je ne vous en dis pas plus pour ne pas vous spoiler l’histoire mais pour moi cette scène est probablement la scène clé du récit. Celle grâce à laquelle l’histoire prend une toute autre dimension et devient plus intense.

    J’ai également adoré les autres membres du groupe : Sally, James, Savannah et Grayson. Ils apportent une touche de fraîcheur à l’histoire et de sérénité dans les conflits qui opposent nos deux ennemis préférés.

    Et n’oublions pas les décors du roman qui sont aussi époustouflants : de Chicago en hiver à la Laponie, on voyage. Paysages magnifiques, activités typiques, cultures locales… en plus de nous faire passer un agréable moment de lecture, ce roman nous dépayse complètement.

    Bref, ne passez pas à coté de cette lecture doudou qui vous plonge en avant-première dans l’esprit de Noel et vous apporte une bonne dose de rêve et de bien-être.

    La note des lectrices
    Sa note
  • Son avis sur

    Jay Crownover est l’une des auteures de romance que je suis de près et dont j’ai lu tous les romans traduits en français. J’ai parfois aimé ses écrits, parfois non mais je reste fidèle à sa plume. Alors quand ce nouveau roman a été annoncé, c’est tout naturellement que je me le suis procuré pour le lire dès ma lecture en cours achevée. Mais au final je n’ai pas lu ce roman. Non, je l’ai dévoré. Il y a bien longtemps que je n’avais pas eu une telle frénésie de lecture avec un des romans de l’auteure et un tel coup de cœur.

    La plume de Jay Crownover est un pur délice. Elle est vivante, vibrante, passionnée. On se laisse prendre progressivement par l’histoire pour ne plus avoir envie de la lâcher. Pour ma part, j’ai adoré retrouver l’univers sombre et angoissant de The Point et, même s’ils ne sont pas expressément nommés, recroisé la route de Bax, de Titus et de Nassir. Mais ce que j’ai encore plus apprécié c’est découvrir l’histoire de Solo et Orley, deux êtres que tout oppose.

    Impossible pour moi de ne pas craquer pour le personnage de Solo. Son côté brut combiné à la tendresse de son cœur a eu raison de moi. Cette double personnalité lui confère le côté humain et attachant qui m’avait parfois fait défaut chez d’autres héros imaginés par l’auteure. Derrière sa montagne de muscles et de tatouages, se cache un homme protecteur, doux, complice, engagé, attentionné. Des qualités qui ne sautent pas aux yeux au premier abord mais qui vous font fondre dès qu’elles entrent en scène. A l’instar d’Orley, je n’ai pas résisté à ce gros dur au cœur tendre.

    Si la force de Solo est surtout physique et visible au premier coup d’œil, chez Orley, elle est plus difficile à détecter. Mais elle est bien là. Chez elle, c’est par le mental qu’elle se matérialise. Malgré son (très) jeune âge, elle assume ses responsabilités et fait preuve de beaucoup de caractère. Toute sa vie se résume à sa petite princesse, Noble, une gamine attachante et rigolote qui vient apporter une touche de douceur à l’histoire. Surtout quand elle va réussir à attendrir Solo. Je ne vous en dis pas plus pour pas gâcher votre plaisir de lecture. Pour revenir à Orley, j’ai apprécié sa force mentale, son envie de s’en sortir et surtout son évolution. De jeune fille apeurée et hors de son monde, elle va devenir une jeune femme confiante et qui a trouvé sa place.

    Passionnant et passionné, ce roman est l’un de ceux que j’ai préféré de l’auteure. Il évolue dans un contexte difficile et noir mais montre aussi que derrière la pire des situations, il y a toujours une lueur d’espoir et de beauté cachée. Un roman que je vous invite vivement à découvrir même si vous n’avez pas lu la série Bad puisque ce dernier se suffit à lui-même.

    La note des lectrices
    Sa note
Sa sélection de livres
Ses derniers messages sur le forum
Derniers sujets Messages Derniers messages