Nefer M Inscrite depuis le 15 septembre 2018
Curieuse
Badges obtenus par Nefer M
Derniers badges obtenus
  • Mini pipelette
    Merci, vous êtes pipelette et chez nous on aime ça !
  • Chroniqueuse
    Merci d’avoir noté vos romans préférés !
  • Liaisons dangereuses
    Nos newsletters vous informent sur les nouveautés et promotions pour toujours plus de romance !
  • Bienvenue
    Bienvenue dans la Salon Harlequin ! Un espace privilégié pour parler d’amour et échanger entre lectrices !
  • Incognito
    Continuez à remplir votre profil pour nous aider à mieux vous connaitre !
Ses derniers avis
  • Son avis sur

    Très vite, je suis tombée sous le charme de la plume de Paul d'Hayures, totalement dans le ton du langage usité du XVIe siècle. Ce qui n'est pas toujours le cas dans certaines romances de ce genre.

    Le roman s'appuie sur des événements véridiques du règne de François 1er et de son engagement dans la bataille contre les anglais, avec un arrêt sur les terres Picardes alors que sévit une épidémie de peste. C'est en cet endroit que le chevalier d'Estries, pur produit de l'imagination de l'auteur, et Elya, gente dame, vont se rencontrer.  

    Si certains faits sont avérés, les autres servent à l’intrigue ( tout au moins n'ai-je trouvé aucune information dans ce sens) Passionnée d'histoire, j'aime prolonger le plaisir de ce genre de lecture, que je trouve très ludique et enrichissante, par quelques recherches complémentaires. 

    J'ai donc apprécié les informations historiques, la toile de fond brossée par Paul d'Hayures qui nous fait découvrir les paysages qu'il connait bien et des lieux chargés d'histoire.

    Les personnages sont parfaitement bien campés, l'immersion en pays Picard totale, et les descriptions distillées dans un parfait équilibre, en un mélange savamment dosé de décor, de batailles et de sentiments.

    Le tout se combine pour offrir au lecteur une romance crédible, que la part d'Histoire n'alourdit pas, comme l'on peut le voir dans certains romans du genre.

    La relation amoureuse entre nos deux protagonistes se construit sur des bases crédibles, dans le contexte romanesque de l'époque avec une héroïne bercée de contes d'Amour courtois.

    les conditions de la femme de l'époque sont parfaitement abordés, ainsi que les conditions de vie de la population asservie à leur seigneur. 

    Un roman très complet qui se dévore, rythmé par quelques rebondissements et scènes de combat, parfaitement décrites.

    Romance addictive, instructive qui nous fait passer un excellent moment de lecture. J'espère bientot découvrir d'autres romans de Paul d' Hayure, un auteur à suivre pour moi, qui m'a enchanté de sa plume et de sa manière de concilier l'historique à la romance, en me permettant d'enrichir ma culture de l'histoire de France.

     

     

    La note des lectrices
    Sa note
  • Son avis sur

    Léna Forestier nous entraine dans un récit savamment dosé, dans lequel le volet historique s'accorde à la romance, sans lourdeur, contrairement à certains romanciers qui nous étouffent sous une nuées de renseignements historiques qui y noient la passion amoureuse de nos protagonistes , centre d'intérêt du lecteur, tandis que d’autres les effleurent à peine et usent parfois d'un vocabulaire pas toujours adapté de l'époque choisie.

    Léna Forestier, maitrise son sujet et nous plonge, avec bonheur, dans les méandre de la Révolution française et ses fâcheuses conséquences divisant la population selon leurs idées politiques.

    Comment, dès lors, deux personnes de milieux différents peuvent s'énamourer l'un de l'autre ? 

    Le suspense est donc au rendez-vous, d'autant que les protagonistes s'opposent dans un conflit nationaliste dans lesquelles leurs convictions s'opposent. L’auteure brosse des portraits bien campés de nos personnages, et nous y attache tant ils sont nobles dans l’âme et charismatiques.

    La romance séduira les grandes rêveuses et amatrices du genre, par la personnalité marquante d’Anne qui s’affranchit de son statut de femme et s’engage dans une lutte qu’elle estime juste et nécessaire, malgré les dangers.

    Léna Forestier met en exergue l’ambivalence des sentiments et démontre que les apparences sont trompeuses, que tout n’est, ni tout blanc, ni tout noir.

    Très agréable moment de lecture, d’autant que le récit est relevé par la plume poétique et riche de l’auteure qui nous transporte en Bretagne région qu’elle nous fait découvrir à travers les descriptions détaillées du fameux Cap de Fréhel.

    Un roman vite lu, tant le style et l’intrigue sont addictifs et que je conseille au fans du genre qui apprécieront pour l’imagination de l’auteure, ses bases documentaires et sa plume. Lecture rafraichissante parmi mes dernières déceptions.

     

    La note des lectrices
    Sa note
  • Son avis sur

    C'est ma binôme qui vient de s'avaler les 3 tomes qui m'en parlé et de fait la curiosité l'a emporté.

    Dès les premiers chapitres,  je comprend pourquoi elle a laissé ses autres lectures en stand by. Parce que dès qu'on a le malheur de se plonger dans les aventures de Vicious/Baron et d' Emelia/Conchita, on ne veut en sortir que parvenu à la dernière ligne ! Eh oui, je suis tombée dans les griffes de Vic, comme Emilia. Malgré son odieux caractère, ce pervers nous attache à lui d'emblée. Et encore plus au fil des pages quand on comprend les raisons qui ont fait de lui cet être abject.

    Le récit est à 2 voix, entre présent et passé.

    La plume de l'auteure est fluide, on notera parfois des phrases simplistes semblant être traduites un peu trop littéralement qui gachent un peu l'ensemble. Mais l'histoire est tellement puissante qu'on finit par passer outre.

    Une histoire oscillant entre amour est haine, mais ne dit-on pas qu'ils sont le versant d'un même sentiment ? C'est ce  que nous offre  L. J Sheen.  Nos 2 héros s'aiment et se détestent tout à la fois. Si on comprend les raisons de ses sentiments ambivalents chez Emilia, Vicious est plus difficilement compréhensible. On ne voit chez lui que la méchanceté gratuite exacerbée par le pouvoir que lui confère sa position sociale. Il veut, il prend, il jette !

    Abject ado, retors adulte. Vicious n'est pas une personne fréquentable. Il est toxique. Et rien ne l'arrête. S'il ne peut avoir quelque chose, comme Emilia, il est hors de question que quelqu'un d'autre l'ait. C'est pourquoi la jeune fille va devenir la victime de Vic et celle qui sèmera le trouble dans l’amitié sans faille des Four Hot Héroes, nom de la petite bande constitué par Vicious, Dean, Trent et Jaime. Encore que l'on se demande comment ils peuvent prétendre à ce titre, vu le comportement qu'ils ont.

    L.J Sheen ne joue pas de rebondissements spectaculaires, cependant elle nous tient en haleine tout au long de récit particulièrement addictif. 

     Tout comme 10 ans plus tôt la tension entre les protagonistes est toujours palpable. Vicious n'a qu'un objectif faire sienne Emilia, la liant à lui, la manipulant encore et encore. Entre eux pas de sentiments. Du moins veut-il s'en persuader. Mais côtoyer la jeune femme ua quotidien va perturber l'ordre des choses. Persuadé d'avoir un caillou à la place du cœur, Vicious mettre longtemps à comprendre qu'il est amoureux de la jeune femme depuis plus de 10 ans, alors que ses acolytes en avaient conscience depuis le premier jour.

    On se demande de fait, quel jeu à voulu jouer Dean dans l'histoire. On s'interroge aussi sur les motivations  d' Emilia en fréquentant Dean.  

    Dans ce tome, l'auteure prépare l'entrée en scène de Dean/ Devious et le nom de celle qui va lui faire perdre la tête.

    Un roman qui se dévore et notre héros, malgré ses comportements odieux envers tout le monde, y compris ses amis, nous séduit d'emblée. On l'aime et on le déteste.

    Emilia est quant à elle un personnage fort de la romance. À 17/18 ou à 27/28 ans, elle ne s'en laisse pas compter. Elle connait Vicious sur le bout des doigts , n’ignore pas sa perversion. Pour autant, l'attirance physique, née 10 ans auparavant, ne   s'est pas atteinte malgré tout ce qu'il lui a fait subir. Il lui fait toujours perdre la tête. 

    L'auteure maîtrise son sujet et le rend très crédible de bout en bout. Elle nous fait vibrer, nous émeut, nous faisant découvrir à travers Black et Rose des personnalités meurtries. Elle donne de l'espoir à ses personnages.

    Un coup de cœur pour ce premier tome ! Merci ma binômette d'avoir fait remonter cette saga de ma gigantesque PAL 

    La note des lectrices
    Sa note
Sa sélection de livres
Ses derniers messages sur le forum
Derniers sujets Messages Derniers messages