Gwenlan Inscrite depuis le 25 juillet 2010
Passionnée
Badges obtenus par Gwenlan
Derniers badges obtenus
  • Hymne à l'amour
    Découvrez encore plus de romans d’amour, Harlequin c’est la romance sur tous les tons!
  • Mega pipelette
    Vous êtes un vrai guide de lecture pour la communauté du Salon Harlequin !
  • Critique littéraire
    Waouh vous avez noté au moins 15 romans Harlequin, merci !
  • Super pipelette
    Ah ! de plus en plus pipelette, bravo !
  • Rédactrice en chef
    Vous devenez une professionnelle pour l’appréciation de nos romans !
  • Boite de Pandore
    Abonnée et fière de l’être !
  • Mini pipelette
    Merci, vous êtes pipelette et chez nous on aime ça !
  • Chroniqueuse
    Merci d’avoir noté vos romans préférés !
  • Sous couverture
    Continuez à remplir votre profil pour nous aider à mieux vous connaitre !
  • A découvert
    Continuez à remplir votre profil pour nous aider à mieux vous connaitre !
  • Selfie
    Vous pouvez modifier la photo de votre profil quand vous voulez pour nous montrer tous vos selfie…
  • Incognito
    Continuez à remplir votre profil pour nous aider à mieux vous connaitre !
Ses derniers avis
  • Son avis sur

    Dans cette histoire, nous faisons la rencontre de Penny qui vit dans un immeuble plutôt tranquille même si elle côtoie très souvent un « charmant » policier qui répond au prénom de Hugo. Bon, j’avoue que Penny ne le considère pas réellement comme charmant au début du récit mais elle apprécie le comparer à toute sorte de poulet possible. Ils ont une relation plutôt étrange mais qu’on adore découvrir. Une chose en entraînant une autre, monsieur le policier devient le nouveau voisin de Penny et cette dernière ne sait pas si c’est vraiment une bonne nouvelle pour elle ou non.

    Une histoire courte mais qui m’a fait beaucoup rire et je pense que c’est une lecture idéale durant cette période de confinement. Personnellement, je sais que pendant ces semaines un peu compliquées que nous traversons, je lis pas tant que ça et d’avoir des formats courts c’est plutôt chouette. Cela nous permet d’être directement au coeur de l’action. En conséquence, impossible de s’ennuyer et on ne lâche pas l’histoire.

    Mily Black débute très forte avec une scène qui est à mourir de rire et où notre héroïne se retrouve dans une situation plutôt compromettante. Elle lance vraiment le ton du roman avec ce chapitre et on sait qu’il y aura beaucoup d’humour.  Nous sommes clairement dans une mini comédie romantique. De plus, on tombe évidemment très vite sous le charme de Hugo ( qui n’a rien à envier à Sergent sexy, héros de Sextoys et Bulles de Savon de Mily Black ). C’est un gars bien et droit dans ses bottes et j’ai adoré découvrir la relation particulière qui l’unit à Penny. D’ailleurs, je crois que je n’arrive pas à mettre les mots sur cette relation et qu’il faut la découvrir par vous même en lisant « Chez toi ou chez moi ? »  En tout cas, une chose est sûre, cela fait très vite des étincelles quand ils sont dans la même pièce.

    Il y aussi quelques petits détails que j’ai réellement apprécié. Notre héroïne a des origines chinoises et j’ai trouvé ça très chouette. Personnellement, je trouve qu’on n’a pas encore assez de mixité en ce qui concerne les héros et les héroïnes dans la romance.  De plus, Mily Black va exploiter cet élément puisque Penny aura peur de tomber amoureuse d’un homme qui n’est pas chinois et que celui-ci ne soit pas accepté par sa famille. Alors oui, nous sommes clairement dans une comédie romantique et vous allez découvrir un nombre insoupçonné de surnoms à donner à un policier mais on aborde aussi des sujets plus sérieux. Personnellement c’est quelque chose que j’apprécie beaucoup.

    Après voilà c’est un roman de Mily Black. Nous n’allons plus se mentir, j’ai chroniqué tous les romans de cette auteure donc vous êtes – normalement – au courant que j’adore sa plume et son écriture. Cette histoire n’a pas dérogé à la règle. C’est toujours bien écrit et c’est une histoire courte mais bien pensée. Personnellement, je n’ai pas souffert du fait qu’elle soit « petite »  et je ne suis pas non plus sortie frustrée de celle-ci. Le fait que Hugo et Penny se connaissent déjà permet à l’auteure d’entrer très vite dans le vif du sujet et c’est une excellente idée.

    Pour résumer et conclure ma chronique sur «  Chez toi ou chez moi ? » de Mily Black, chez moi cette histoire m’a totalement séduite, elle m’a fait beaucoup rire et je ne suis pas restée insensible face au policier Hugo et j’ai adoré découvrir Penny qui n’en fait qu’à sa tête et qui n’a pas peur du ridicule. Une lecture idéale durant ce confinement. Cela vous permettra de vous détendre, de relâcher la pression et pourquoi pas de fantasmer sur un charmant policier.

     

    La note des lectrices
    Sa note
  • Son avis sur

    Dans cette histoire, nous faisons la rencontre d’Inès qui vient d’emménager dans un nouvel appartement avec ses deux enfants. Elle est heureuse de ce nouveau cocon surtout que c’est dans un quartier calme et que son voisin est un pédiatre veuf. Il ne devrait pas la déranger… Mais elle est choquée quand dès le premier soir, elle surprend que cet homme est pas si vieux qu’elle imaginait et surtout qu’il a une vie sexuelle plutôt « bruyante » et cela même dans les espaces communs. Bien décidée à mettre les choses au claires, elle va lui expliquer sa façon de voir les choses… Mais ce voisin n’est pas si désagréable que ça et puis même son chat semble avoir pris ses quartiers chez lui…

    Autant vous le dire immédiatement et sans attendre, j’ai adoré cette nouvelle. Je l’ai dévoré en très peu de temps un soir avant d’aller au lit. C’est tout ce que j’aime dans la plume de Louisa Méonis. Il y a de l’humour mais aussi des choses plus sérieuses avec un héros qui n’a pas encore totalement fait le deuil de sa femme. Nous avons Inès qui est une femme indépendante et qui ferait tout pour ses enfants. J’ai adoré le chat Lucifer qui n’hésite pas à prendre une résidence secondaire sans l’autorisation de sa maîtresse ou du voisin. J’ai adoré les deux enfants d’Inès…. Enfin bref, je trouve que c’est parfait.

    De plus, l’histoire se déroule sur une longue période et nous faisons plusieurs sauts dans le temps. Cela nous permet d’ajouter du réalisme à l’histoire. On se rend rapidement compte qu’Inès ne s’engagerait pas dans une histoire pas sérieuse avec quelqu’un. Elle vient de se séparer de son ex ( qui est une enflure ) et elle ne souhaite pas vivre une aventure ou même retourner avec un homme semblable au père de ses enfants. On sait qu’entre Grégoire, le voisin pédiatre, et Inès cela ne peut être qu’une histoire sérieuse mais encore faut-il qu’ils soient prêts tout les deux.  Nous n’allons pas nous mentir, Grégoire ne donne pas une excellente première impression quand on le rencontre la première fois. Pourtant, c’est un gars vraiment adorable et il m’a vraiment touché ce personnage.

    Vous l’aurez compris, j’ai adoré cette histoire. J’ai évidemment aimé retrouver la plume unique de Louisa Méonis et elle a su autant me faire rire que me toucher avec cette petite histoire. Elle est courte mais il s’y passe quand même pas mal de choses et on ne s’ennuie pas un seul instant. J’ai adore Inès, ses enfants, Grégoire et même le chat Lucifer. Bref, tout est vraiment réuni pour passer un excellent moment de lecture.  Il me manque juste le mode d’emploi pour trouver un voisin comme ça.

    La note des lectrices
    Sa note
  • Son avis sur

    Dans ce roman, nous faisons la rencontre de Meg qui doit épouser un anglais alors qu’elle les déteste. C’est son oncle qui a choisi son futur époux car ses parents ne sont plus de ce monde. Elle se dit qu’elle doit être loyale à sa famille et donc accepter ce mariage. Cependant, les choses ne se passent pas comme prévu et le château dans lequel elle vient d’arriver – et qui est celui qu’elle va offrir en dot à son mari – se retrouve attaqué et c’est le loup des highands,Alex MacDonald, qui mène cette armée. Il gagne rapidement cette bataille et s’empare du château et de la demoiselle mais il ne se montre pas aussi « méchant » qu’elle ne le pensait et surtout il la respecte.  A partir de ce moment là, notre héroïne ne va plus savoir quoi penser et surtout elle s’attache et s’inquiète pour ce loup qu’elle devrait le détester de tout son être.

    Clairement c’est une excellente romance historique que nous offre ici la collection Victoria. Je ne crois pas qu’on nous précise que les hommes portent le kilt mais ce n’est pas dérangeant du tout même si j’aime ça. En effet, ici, on retrouve vraiment tous les éléments que j’adore dans une romance avec des highlanders sauf le vêtement. Je ne me suis pas ennuyée un seul instant et je n’avais pas envie d’abandonner ma lecture.

    L’histoire débute rapidement avec Meg qui arrive dans le château qui était jadis celui de sa mère et celui qu’elle va offrir à son futur mari. Très vite, ce dernier est attaqué par Alexander et nous avons donc une rencontre entre nos deux héros. On se rend compte que même si Meg n’a que 17 ans, elle fait preuve d’énormément de courage pour une jeune femme. Elle n’hésitera pas à tenir tête à Alexander alors qu’il a l’air vraiment effrayant. Je l’ai admiré pour cela. En ce qui concerne Alexander, c’est clairement un personnage que j’ai adoré car il n’est pas si méchant qu’on ne peut l’imaginer surtout quand il s’agit de Meg. Après, avant tout, il est guerrier et il le dit lui même.

    Nous avons évidemment de la Romance dans cette histoire mais celle-ci prend du temps pour s’installer et je trouve que c’est une très bonne chose. Nos deux protagonistes ne tombent pas immédiatement dans les bras l’un de l’autre surtout parce que Meg s’y refuse et cela apporte du réalisme à l’histoire. De plus, ils sont assez souvent séparés par de nombreux péripéties et ça apporte un vrai rythme au récit.Dans cette lecture, j’ai beaucoup aimé l’aspect politique et notamment la guerre entre le roi d’Angleterre et le roi d’Ecosse. L’auteure a pris soin de nous offrir un vrai contexte historique et cela rend l’histoire encore plus puissante et captivante. C’est vraiment quelque chose que j’ai apprécié et même adoré.

    Personnellement j’ai trouvé que c’était vraiment très bien écrit. La plume de cette auteure est vraiment très agréable. Le roman est assez narratif mais il y a quand même pas mal de dialogues et j’ai vraiment enchaîné les chapitres. Si je devais critiquer une seule chose dans ce roman, c’est peut-être que je trouve que les choses s’accélèrent un peu trop vite à la fois. Pendant un moment, je me suis demandée si nous n’allions pas avoir un second tome… Et puis les faits se sont enchaînés trop vite pour moi comme si l’auteure devait boucler son intrigue en un certain nombre de pages. C’est un petit peu dommage car je suis certaine que les héros avaient encore pas mal de choses à nous raconter et qu’on ne se serait pas ennuyé.

    Pour résumer et conclure ma chronique sur « Le loup des highlands », cette romance historique est une belle surprise même si j’aurais apprécié un second tome pour terminer l’intrigue. J’ai adoré les personnages et le courage de Meg qui m’a évidemment fait penser à Aliénor dans « Combat d’Amour » de Loraline Bradern. Je suis tombée sous le charme d’Alexander. J’ai adoré le contexte historique très riche et la plume de Brenda Joyce.

     

    La note des lectrices
    Sa note
  • Son avis sur

    Dans ce roman, nous faisons la rencontre de Amy, 32 ans, qui est en couple avec Jamie depuis plus de deux ans. Au lieu de partir en vacances avec son amoureux, elle se retrouve à être une des héroïnes d’une toute nouvelle télé-réalité où elle doit devenir la « femme idéale » pour les hommes.  Filmée 24h/24h, elle va devoir relever un certain nombre de défi pour montrer sa « valeur » et elle va devoir cohabiter avec d’autres femmes qui se retrouvent dans la même situation qu’elle.

    Honnêtement, je ne suis pas fan du tout de télé-réalité et c’est vrai qu’au début j’ai eu peut-être un peu de mal avec les premiers chapitres. En effet, il faut que les choses se lancent et nous voyons l’arrière du décor. Amy se retrouve être candidate malgré elle de cette émission qui  s’appelle « Les oubliées de l’amour ». Elle s’est fait quitter en direct par son petit ami alors qu’elle pensait qu’il allait la demander en mariage. En même temps, on se rend compte que tout n’était pas rose dans leur couple et qu’Amy donnait beaucoup plus que Jamie dans cette relation.

    D’ailleurs, je pense que c’est ça qui m’a un peu gêné au début de ma lecture. Nous découvrons une héroïne qui s’écrase toujours face à son petit ami et ce dernier se révèle souvent être méchant avec des propos dégradants pour elle. Cette dernière encaisse sans rien dire et s’imagine se marier et fonder une famille avec lui. La féministe a fulminé à plusieurs reprises durant ces premiers chapitres. De plus, j’avais vraiment envie de secouer Amy et de lui dire de se réveiller et de quitter ce mec…

    Heureusement Jamie est rapidement retiré de l’équation et on se retrouve avec Amy et ses colocataires dans cette maison. Et notre héroïne va évidemment changer au fil du temps en côtoyant d’autres personnes et elle va apprendre beaucoup sur elle-même pour mon plus grand plaisir.

    A partir de ce moment là, j’ai vraiment eu du mal à lâcher le roman. En effet, on se retrouve dans un récit avec un rythme un peu plus soutenu. On alterne les épreuves, les défis mais aussi les confessions ainsi que les départs des colocataires. Les participantes à cette émission sont très différentes et elles vont s’apporter tous quelque chose. Elles vont énormément évoluer et Amy la première.

    C’est vraiment ça que j’ai aimé dans ce roman. Elles vont se rendre compte qu’elles n’ont pas besoin d’un homme pour être heureuse et elles ne vont pas hésiter à prendre le contrepied de ce qu’on leur demande. Il y a énormément d’humour et nous sommes donc clairement dans une comédie. On dévore le livre sans réellement s’en rendre compte et on se demande ce qui va se passer par la suite.

    Alors nous ne sommes pas dans une comédie romantique, je me permets de le préciser quand même. Vous ne trouverez pas de prince charmant dans cette lecture mais c’est pas dérangeant du tout. D’ailleurs, je crois que ça m’aurait gêné si ça avait été le cas. Le but de se roman est de démontrer qu’on doit être heureux avec soi même avant de l’être avec quelqu’un d’autre. Amy nous le démontrera dans « L’académie des femmes parfaites ».

    Avant de conclure, je voudrais dire quelques mots sur l’écriture. Personnellement, j’ai trouvé que c’était bien écrit même si j’aurais voulu que l’histoire débute un peu plus rapidement. Les choses mettent un peu trop de temps, à mon goût, pour se mettre en place. En même temps, je comprends aussi l’importance de soigner la situation initiale surtout dans ce genre de roman. C’est écrit à la troisième personne du singulier et c’est une histoire vraiment centrée sur Amy même si on va réellement s’attacher à toutes les femmes qui l’entourent. C’est un roman qui fera probablement bondir bon nombre de féministe mais au final le message qui ressort de cette histoire est totalement féministe.

    Pour résumer et conclure ma chronique sur « L’académie des femmes parfaites », je dirais que ce roman est totalement atypique mais dans le bon sens du terme. Il n’était pas du tout ce à quoi je m’attendais mais j’ai réellement passé un très bon moment de lecture. Au final, je l’ai dévoré en moins de 24 heures donc c’est signe qu’il a piqué ma curiosité et que j’avais vraiment toujours envie d’en savoir plus. De plus, je suis vraiment satisfaite de la fin que je trouve juste parfaite et qui rend ce roman encore bien meilleur pour moi.

     

    La note des lectrices
    Sa note
  • Son avis sur

    Dans ce roman, nous faisons la rencontre d’Anne qui est jeune femme de 27 ans qui vit dans le manoir familial de Keroual en Bretagne avec ses deux frères. Nous pouvons dire qu’elle fait partie de la « noblesse » même si après la révolution française « être noble » ne veut plus dire grand chose et que cette classe sociale est détestée par pratiquement tout le monde. Elle va faire la connaissance de Malo qui est un enfant du pays et qui revient sur ses terres natales où il vient d’être affecté. Il tombe rapidement sous le charme d’Anne mais il sait qu’une histoire entre elle et lui… est impossible car il est tout ce qu’elle déteste.

    Tout d’abord, je ne pense pas dire de bêtises en pensant que c’est un premier tome et qu’il y aura au moins un second tome à cette histoire mais sur des personnages différents. En effet, le titre de la saga c’est « Les demoiselles du Cap Frehel » et ici, nous avons fait la rencontre de Anne. De plus, nous avons un sous titre qui dit « Indomptable Anne » donc je pense que nous aurons une seconde héroïne et j’espère qu’il s’agirait de la soeur de lait d’Anne. Je me dis qu’elle a beaucoup à nous raconter et à vivre aussi.

    J’étais réellement impatiente de découvrir cette histoire parce que j’étais curieuse de découvrir la collection Aliénor mais aussi parce que j’étais intriguée par cette idée de se faire dérouler une romance historique à cette période. Honnêtement, jusque là, je n’ai jamais vu une romance se déroulant peu après la révolution française et encore moine une histoire d’amour entre un républicain et une noble. C’est un peu une sorte de Roméo et Juliette de la révolution Française. Pour ma part, j’adhère totalement à l’idée et en plus je trouve que Léna Forestier a exploité son idée avec brio.

    J’ai vraiment dévoré ce roman en peu de temps. Il fait un peu plus de 300 pages et c’est vrai que c’est compliqué de s’arrêter quand on a débuté sa lecture. On veut connaitre la suite. De plus, j’ai vraiment beaucoup aimé l’univers de la plume de cette auteure. Je suis évidemment totalement tombée sous le charme de Malo. Les mots me manquent pour décrire ce personnage mais il dégage vraiment quelque chose et c’est un homme plutôt surprenant. En ce qui concerne Anne, c’est une jeune femme très moderne pour son époque et plutôt débrouillarde. Je me suis très vite attachée à elle et j’ai été admirative de son courage. J’ai aussi beaucoup aimé ses deux frères Yaël et Ronan. D’ailleurs, j’aimerai beaucoup en savoir plus sur un certain Ronan dans un prochain titre….

    L’histoire se déroule en Bretagne et je ne suis probablement pas objective parce que c’est une partie de mes origines et que je connais très bien la région… Mais j’ai adoré que ça se déroule là bas. C’est toujours un endroit qui me fait rêver et qui me rappelle des souvenirs. De plus, j’ai trouvé que Léna Forestier avait très bien dosé le contexte historique. Elle ne nous noie pas dans les informations mais elle nous fait des rappels fréquents pour qu’on se rend compte de la situation, le monde dans lequel nos héros évoluent.

    De plus, j’ai vraiment adoré qu’il y ait un peu d’action et une petite dose de danger. C’est léger mais pour ma part ça fait aussi toute la différence. J’aime vraiment quand ça bouge dans une romance historique et ici c’est le cas. Nous avons tout d’abord nos héros qu’il est difficile de voir ensemble dans le « futur » du fait de leurs convictions et de leur naissance mais il y aussi ce petit « danger » présent par Anne qui n’est pas toujours dans les clous lorsqu’elle fait certaines choses.

    Pour résumer et conclure ma chronique sur « Les demoiselles du cap Fréhel », j’ai été totalement séduite par ce premier livre de la collection Aliénor. Pour moi, il rempli clairement le pari de la collection Aliénor avec une romance historique se déroulant en France et écrite par une auteure française mais surtout une chouette histoire dans un contexte historique plutôt inédit dans ce genre de littérature.

    La note des lectrices
    Sa note
Sa sélection de livres
Ses derniers messages sur le forum
Derniers sujets Messages Derniers messages
Règles du forum Vous êtes seul responsable de ce que vous postez sur le forum.En postant un message sur l’espace personnel  Forum Le Salon vous vous engagez à respecter les règles suivantes:La politesse et la courtoisie sont de rigueur.N'oubliez pas, dans vos messages, les règles élémentaires de politesse (Bonjour, merci ...). Ca fait toujours plaisir :)Les messages doivent être composés dans un français intelligible. Pas de rédaction style "SMS", un minimum de correction au niveau de l'orthographe, de la grammaire et de la ponctuation est demandé.Pas de message intégralement écrit en majuscule.Au cas où vous rencontreriez un message impoli, injurieux ou incompréhensible, vous pouvez toujours le signaler en abus (en dessus du message en question)Respect d'autrui:Pas d'injures, pas d'insultes, pas de propos à caractère raciste, pédophile ou violent.Respect de la loi:Ne donnez pas de lien vers des sites de cracks ou de téléchargements illégaux de fichiers (livres, musique, vidéo). Les messages portant sur des sujets illégaux seront systématiquement modérés. Respect de la vie privée:Pour votre sécurité, ne dévoilez pas d'informations à caractère trop personnel.Pas de publicité.Les messages à caractère publicitaire seront purement et simplement supprimés.Merci de votre compréhension et bonne visite. :-) 189 messages 189 Dernier message par Par Cordelia002 Le 23/04/20 11:55