Lilie les miss Chocolatine Inscrite depuis le 16 mars 2016
Eprise
Ses derniers avis
  • Son avis sur

    J’avais découvert Christelle Da Cruz avec sa duologie dystopique « Matriochka » et j’avais été conquise par la vivacité de sa plume. Lorsque j’ai appris qu’elle sortait une romance, je me suis précipitée dessus, en espérant ne pas être déçue….et je ne l’ai pas été !

    Nous faisons ici connaissance avec Caroline qui vient de se faire plaquer par Thomas. Après 10 ans de vie commune, elle se retrouve seule et en rangeant ses cartons, elle retombe sur son journal intime dans lequel la Caroline adolescente s’interrogeait. Malheureusement, elle n’avait jamais pris le temps de répondre à ces questions et elle va donc se donner pour mission, avec ses amis, de trouver les réponses à ces interrogations. De pari en défi, Caroline va ouvrir une nouvelle page de sa vie totalement inattendue. Réussira-t-elle à mener à bien ces missions ? Arrivera-t-elle à se reconstruire sans Thomas?

    Caroline est la protagoniste principale de l’histoire. C’est une héroïne comme je les aime, attachante, un peu naïve et fidèle dans tous les domaines. Elle est aussi optimiste, positive, et elle essaie toujours de faire au mieux pour ne pas faire souffrir qui que ce soit. Assistante sociale à l’hôpital, on la sent impliquée auprès de ses patients et soucieuse de bien faire. Quand Thomas la quitte, elle a un temps de flottement avant de se reprendre et de repartir de l’avant. J’ai beaucoup aimé ce personnage solaire et positif. Avec ses amis Lydia, Louise et Guillaume, ils forment un groupe soudé et plein de ressources. Ils se soutiennent, s’encouragent et sont toujours là les uns pour les autres. Leur amitié fait plaisir à voir et on aimerait faire parti de ce groupe pour partager leurs fous-rires et leurs délires.

    Cette romance sentimentale est une jolie réussite. En effet, l’intrigue est originale malgré un point de départ assez banal et on est surpris jusqu’au bout. Le journal intime rythme la vie de Caroline, l’aide  à se poser et à s’interroger sur ce qu’elle veut vraiment pour le futur. Émotionnellement, la plume de l’autrice nous fait passer du rire aux larmes en l’espace de quelques pages et on s’attache rapidement aux personnages, comme s’ils faisaient partis de nos amis. Ce roman est résolument positif, même si des épreuves attendent Caroline et ses amis, et j’ai aimé être attendrie et refermer ce livre avec un grand sourire.

    Pour conclure, « Est-ce que Maxence embrasse bien? » est une romance sentimentale qui m’a conquis. Venez découvrir Caroline, jeune trentenaire fraîchement célibataire et franchement décidée à aller de l’avant. C’est joyeux, tendre et pleins de bons sentiments, c’est tout ce dont on a besoin pour passer un bon moment de lecture !

    La note des lectrices
    Sa note
  • Son avis sur

    Sensible à la plume d'Alfreda Enwy, j'attendais, avec un mélange d'excitation et d'appréhension, ce spin-off de "Ne crois pas que tu m'aimes" consacré à Avery, la petite sœur d'Autumn. Je vous rassure, les doutes se sont envolés au bout de quelques lignes et j'ai été, une fois encore, totalement conquise par cette histoire.

    Ce roman se déroule en parallèle de "Ne crois pas que tu m'aimes". Avery est entrée à la fac et fuit de plus en plus la maison familiale. Elle ne s'y sent plus à l'aise et veut tout mettre en oeuvre pour réussir ses études. En difficulté en histoire de l'art, elle décide de faire appel à un tuteur et rencontre Wade. Aussi insupportable qu'irrésistible, le jeune homme arrivera-t-il à percer la carapace de cette jeune étudiante méfiante ? Pourquoi tient-elle tant à mettre les gens à distance ? 

    Avery a été traumatisée par l'épreuve subie quelques années auparavant. Elle fuit la gent masculine et ne se sent pas digne d'être aimée. Manquant totalement de confiance en elle, elle se réfugie dans la lecture et le dessin pour fuir le monde réel. Ainsi, quand Wade commence à s'intéresser à elle et lui demande de lâcher prise, elle va passer par de nombreuses phases de doute mais elle ne sera pas seule pour y faire face. Tout d'abord, sa sœur sera un soutien inconditionnel et l'aidera à ouvrir les yeux. Ensuite, Wade va se révéler être un homme sensible, à l'écoute et totalement en phase avec elle. Ils ont tous les deux les mêmes valeurs, beaucoup de centres d'intérêt commun et surtout, il saura se montrer patient. Enfin, elle peut aussi compter sur Robin, sa meilleure amie, extravagante mais aussi capable de poser les choses pour les remettre à plat. J'ai adoré tous les protagonistes de l'histoire car ils amènent tous leur pierre à l'édifice et cela permet de ne pas être tout le temps auto-centrer sur "le couple star".

    Encore une fois, cette romance d'Alfreda Enwy a fait mouche ! Sa plume addictive et visuelle m'a touchée en plein cœur. En effet, impossible de retenir quelques larmes en voyant Avery douter ou raconter le calvaire qu'elle a vécu. On rit également, on a le cœur qui se serre par moment, bref, émotionnellement parlant, ce roman est une véritable montagne russe qui vous emporte à fond la caisse. L'évolution de la relation entre les deux personnages principaux est mignonne, elle ne va ni trop vite, ni trop lentement, et leur permet de poser des bases solides pour une histoire à long terme. Je me suis laissée totalement happée par l'intrigue qui nous parle, au-delà de l'histoire d'amour, des difficultés de se reconstruire et qui interroge aussi sur les violences faites aux femmes.

     

    Pour conclure, "Not made for love" est un excellent spin-off de "Ne crois pas que tu m'aimes". Une nouvelle fois, la plume d'Alfreda Enwy m'a complètement happée et j'ai adoré découvrir la jolie histoire entre Wade et Avery, deux étudiants en arts qui se rencontrent par hasard et qui vont devoir s'apprivoiser s'ils espèrent vivre une belle histoire.

    La note des lectrices
    Sa note
  • Son avis sur

     J’ai découvert la plume de Léna Forestier récemment. Lorsque j’ai appris qu’une romance historique écrite par elle sortait, la première de la nouvelle collection « Aliénor », je me suis laissée tenter alors que je ne suis pas une grande lectrice de ce type de romance.

    L’histoire se déroule pendant la Révolution Française, dans une période d’instabilité politique et sociale. En Bretagne, les Chouans se révoltent contre la République et ne digèrent pas que les révolutionnaires aient guillotiné Louis XVI et Marie-Antoinette. Malo Jakez est envoyé par la Convention pour trouver et faire exécuter les têtes pensantes du mouvement royaliste. Mais en ce baladant près des falaises, il rencontre Anne de Keroual qui va faire vaciller son cœur et ses certitudes. Ancienne noble, Anne est-elle prête à se rapprocher d’un révolutionnaire ? Mystérieuse, est-elle celle qu’elle paraît être ? Et Malo est-il prêt à tout pour aller au bout de ses projets ?

    Anne de Keroual est une ancienne noble qui a perdu ses titres avec l’abolition des privilèges du 3 août 1789. Avec ses frères, ils ont pu conserver leur domaine et ils ont conservé une certaine aura dans la région. Anne est une femme qui ne croit plus à l’amour mais qui a des idées et qui entend bien les défendre. Même si elle ne souhaite pas un retour à l’ancien régime, elle est farouchement opposée à toute la répression violente exercée par les membres du Comité de Salut Public. Lorsqu’elle rencontre Malo, une alchimie immédiate se fait sentir. Pourtant, quand elle apprend qu’il est là pour servir le gouvernement révolutionnaire, elle veut s’éloigner… mais en sera-t-elle capable ? Malo a grandi près de Keroual et après avoir navigué pendant des années, il s’est investi dans le mouvement révolutionnaire pour défendre l’égalité et la liberté. Bercé par les philosophes des Lumières, il incarne l’idéal révolutionnaire et espère voir naître une société où tous les citoyens pourront être libres et égaux. Lorsqu’il voit Anne sur la lande, il est ébloui par cette femme qui s’habille comme un homme et qui ne ressemble à aucune autre. Entre eux, les barrières et les obstacles seront omniprésents mais l’amour sera-t-il le plus fort ? J’ai aimé les deux protagonistes car malgré leur antagonisme apparent, ce sont deux personnes qui rêvent d’une société basée sur les droits, le mérite et la liberté.

    Je ne suis pas une grande lectrice de romance historique mais je suis une passionnée d’histoire. Tout cela est bien paradoxal et cette lecture me prouve que j’ai bien tort de négliger ces romances. Ce que j’ai vraiment aimé ici, c’est l’imprégnation dans le contexte historique et les nombreuses références à tout ce qui a pu se passer pendant la Révolution Française. On est aussi plongé au cœur de la révolte Chouans et on a l’impression d’y être! La plume de l’autrice est vive, efficace et très visuelle. En effet, on est propulsé sur les côtes bretonnes, on peut voir les vagues s’écraser sur les falaises et sentir l’air iodé nous fouetter le visage. Émotionnellement, Léna Forestier ne nous ménage pas et elle nous fait trembler, sourire et même pleurer. J’ai bien eu du mal à poser ma liseuse avant d’avoir vu le point final tant l’intrigue est prenante et riche en rebondissements. L’histoire d’amour est présente mais elle n’écrase ni les intrigues familiales, ni les intrigues liées au contexte historique. En bref, j’ai été conquise !

    Pour conclure, ce premier roman de la collection Aliénor des Editions Harlequin est une belle réussite. Cette histoire d’amour entre deux protagonistes que tout semble opposer est palpitante et vous entraînera en plein cœur de la révolte Chouans. 

    La note des lectrices
    Sa note
  • Son avis sur

    Voilà une romance dont le résumé pouvait laisser penser que j’allais découvrir une histoire assez classique, déjà-vu…. Mais je vous arrête tout de suite, les aventures de Trish et Adam ne ressemblent à aucunes autres !

    Dans ce roman, nous faisons donc connaissance avec Trish, une étudiante en histoire de l’art, qui a trouvé un petit boulot dans un studio hollywoodien. Un jour, elle rencontre Adam, LA star actuelle du grand écran. Beau, séduisant, un brin arrogant, il ne reste pas insensible face à cette jeune femme têtue et nature. Comment va-t-il s’y prendre pour la séduire? Arrivera-t-il à ses fins ? Est-il sincère ? 

    Trish est certes jeune mais elle a déjà beaucoup vécu. Très tôt, elle a dû se prendre en main et elle n’a pas vécu une enfance des plus heureuses. Elle s’est donc construite avec une certaine image d’elle même et ne comprend donc pas pourquoi Adam Clyde, la coqueluche des médias et paparazzis, s’intéresse à elle. Tout au long de l’intrigue, on va la voir mûrir et j’ai trouvé son évolution intéressante et très touchante. C’est une battante, avec des valeurs, altruiste, avec une belle âme, et ce genre de personnage fait du bien. Quand à Adam, derrière sa « belle gueule », se cache un homme secret et brisé. On va aussi apprendre à le découvrir, peu à peu, et voir qu’il ne faut pas toujours se fier aux apparences. Adam est agaçant, touchant, frustrant et plein de surprises. C’est un personnage que j’ai aimé découvrir et j’ai beaucoup aimé la manière dont il a évolué tout au long du récit. Concernant les personnages secondaires, mention spéciale à Tom, le meilleur ami d’Adam, et Dan, le meilleur ami de Trish, qui sont présents et toujours là pour épauler les deux héros.

    Cette lecture était l’occasion pour moi de découvrir Julie Perry. Pour une première, j’ai été séduite par sa plume vive et entraînante. En effet, l’écriture est visuelle et dynamique et on vit intensément aux côtés des deux protagonistes. Émotionnellement, soyez prêt car cette histoire ne pourra pas vous laisser de marbre. Les rebondissements sont nombreux et maintiennent ainsi l’intérêt et la curiosité du lecteur. Quelques scènes de sexes font monter la température mais elles sont toujours là pour servir l’intrigue. Enfin, l’écriture des deux points de vue est un vrai plus car cela nous permet de connaître les pensées d’Adam et Trish et d’en apprendre plus sur eux.

    Pour conclure, je recommande chaudement la lecture de « Someone like you » à tous les amateurs de romance contemporaine. C’est une jolie histoire d’amour qui vous réservera un bon nombre de surprises et qui vous bousculera sur le plan émotionnel.

    La note des lectrices
    Sa note
  • Son avis sur

    Une romance dans le milieu de la musique ? Voilà un petit moment que je ne m’étais pas plongée dans cet univers là. Tentée par un résumé efficace, je me suis plongée avec joie dans ce roman qui m’a procurée des émotions incroyables !

    Nous faisons d’abord connaissance avec Roméo. Leader du groupe les Nyx, il a fuit New-York suite à la mort de sa petite amie et cherche désormais du réconfort en se droguant. Lors de son retour, il fait la connaissance de Juliet, une artiste torturée, qui cherche juste à s’amuser. Mais seront-ils capables de seulement s’amuser ? Roméo est-il prêt à tourner la page ? Et Juliet, que cache-t-elle derrière ses pinceaux et son sourire ?

    Juliet est une étudiante en arts. Elle a fuit Londres et s’est installée dans la grosse pomme pour prendre un nouveau départ. Grâce à sa coloc Nikka, elle a trouvé un petit boulot au Roxy pour arrondir les fins de mois. Juliet est une femme forte, mais fragile aussi, et qui a de belles valeurs.  Quand elle croise Roméo, elle pense d’abord à s’amuser mais essaie ensuite de l’aider, du mieux qu’elle peut. La tâche va s’annoncer difficile car Roméo est un homme brisé, qui a perdu toutes ses certitudes et qui a bien du mal à croire en l’avenir. Il se réfugie dans la drogue pour fuir ses pensées noires et il ne veut plus s’attacher. Pourtant, Juliet va avoir un effet inattendu sur lui mais osera-t-il reprendre le risque de s’attacher ? 

    Tous les deux, ils vont jouer au chat et à la souris pendant une bonne partie de l’intrigue. Néanmoins, je ne me suis pas lassée et j’ai vécu de véritables montagnes russes émotionnelles lors de cette lecture. En effet, on passe du sourire à la colère en l’espace de quelques lignes et certaines scènes font même monter les larmes aux yeux tant l’autrice nous embarque totalement dans cette histoire. Sa plume est visuelle, addictive et il est difficile de lâcher ce roman une fois que vous l’avez commencé. Autour du couple « vedette », il y a de nombreux autres protagonistes qui ont tous un caractère bien affirmé et qui seront là pour les épauler. Les autres membres des Nyx et Nikka sont des personnages qui ont encore beaucoup à nous révéler et j’espère les retrouver ultérieurement, pourquoi pas dans des spin-offs ? Le seul bémol que je mettrais est sur la fin, que je trouve un peu rapide et aussi car j’en aurais voulu encore plus !!

    Pour conclure, « My bad Roméo » est une belle romance contemporaine où se côtoient drogue, sexe et rock. Juliet et Roméo sont deux personnages complexes, avec des fêlures et vous verrez que leur histoire n’est pas forcément ce qu’on appelle un conte de fées. Néanmoins, ils sauront vous rendre accro à eux et vous aurez bien du mal à les quitter, une fois cette histoire terminée.

    La note des lectrices
    Sa note
  • Son avis sur

    J’avais eu l’occasion de découvrir la plume d’Alana Scott avec son premier roman édité aux éditions Harlequin qui s’intitulait « Good girls love bad boys » et que j’avais beaucoup aimé. Ainsi, lorsque j’ai appris qu’elle sortait un nouveau livre, je me suis laissée tenter car il s’annonçait prometteur et avait pour cadre le pays basque, une région chère à mon cœur.

    Nous faisons ici connaissance avec Robin qui revient chez lui, à Bidart, après 6 ans d’absence. Il retrouve avec joie sa maman et sa soeur Naia, qui lui en veut d’être parti. Dans les allées du camping, il rencontre, par hasard, Pauline, une jeune étudiante venue passer quelques jours avec ses amis. Entre réparties cinglantes et taquineries, ces deux-là ne sont-ils pas fait pour s’entendre ? Pourront-ils se contenter d’une aventure de vacances ? 

    Robin a quitté Bidart suite à un drame familial. Il revient, rongé par son passé, mais aussi avec l’envie de retrouver ses racines et rattraper le temps perdu. Surfeur professionnel, il a tout pour plaire : gentil, beau, serviable et avec beaucoup de principes. Pourtant, il a beaucoup de mal à faire la paix avec son passé et, du coup, à avancer. Heureusement, il va pouvoir compter sur son meilleur ami, Greg, et sa sœur Naia. Ils seront tous les deux très présents pour soutenir notre héros et aussi, parfois, pour l’aider à forcer le destin. Concernant Pauline, c’est une étudiante parisienne qui, une fois le bac en poche, est venu se ressourcer au Pays Basque avant d’entamer un job d’été dans la boite de son père. Elle est naturelle, pleine de vie et n’aime pas se laisser marcher sur les pieds. Lorsqu’elle rencontre Robin, les premiers échanges sont houleux ! Pourtant, rapidement et naturellement, ils vont passer du temps ensemble et s’apprivoiser. Ils forment un beau couple et leur alchimie fait plaisir à voir. Rien ne leur sera épargné mais cela rend l’histoire d’autant plus intéressante !

    Cette romance est une belle réussite. Tout d’abord, la plume de l’autrice est efficace et addictive. En effet, on rentre très vite dans le vif du sujet et les rebondissements sont nombreux. L’intrigue est cohérente et très prenante. On s’attache rapidement à tous les protagonistes et on vibre à leurs côtés tout au long de la lecture. Émotionnellement, j’ai ressenti de l’amour, de la jalousie, de l’envie mais aussi beaucoup de tristesse. En effet, il est impossible de rester de marbre en lisant ce roman qui prend littéralement aux tripes. La narration à double voix permet d’être au plus près des deux protagonistes et de les accompagner tout au long de cette aventure. Enfin, mention spéciale pour le cadre principal de l’histoire. En effet, pour une fois, l’intrigue ne se déroule pas dans une grande métropole mais dans le sud-ouest de la France, dans une petite commune typique, assez peu connue, et j’ai pris plaisir à redécouvrir Bidart et sa région, qui ont été les lieux de mes vacances pendant de très nombreuses années.

    Pour conclure, j’ai passé un excellent moment de lecture avec le nouveau roman d’Alana Scott. Les amateurs de romance y trouveront leur compte. En effet, les personnages sont attachants, l’intrigue prenante et les émotions ressenties, au fil des pages, vous feront alternativement sourire et verser quelques larmes. Néanmoins, on termine le roman le cœur léger et avec l’impression d’avoir pris un bol d’air frais.

    La note des lectrices
    Sa note
  • Son avis sur

    J’ai découvert Caro M.Leene et sa plume l’an dernier et le moins que je puisse dire, c’est que j’étais tombée à la renverse! En effet, « tu es mon horizon » fait parti de mes gros coups de cœur de l’année 2018 et j’avais donc hâte de la découvrir dans une comédie de noël. Autant le dire de suite, la magie de noël a opéré sur moi et j’ai été totalement conquise par cette histoire !

    Nous faisons ici connaissance avec Andie, une jeune londonienne qui a monté une entreprise de service un peu particulière : en effet, son travail consiste à faire les achats pour ses clients, voir même de trouver des idées cadeaux pour eux ! Un jour, elle reçoit une demande de la part de M.Sullivan : insuffler l’esprit de noël dans sa famille et l’aider, avec son épouse, à organiser noël dans leur grande demeure. Cette incroyable mission va s’accompagner d’un obstacle de taille : le fils Joshua, dit Josh, qui ne compte pas faciliter la tâche à notre « personnal shoppeuse ». Mais que pense-t-il réellement ? Andie va-t-elle réussir à lui faire aimer noël ? 

    Andie est une jeune femme pétillante, moderne, qui profite de la vie même si son entreprise a une activité fluctuante. Néanmoins, elle prend très à cœur les missions qui lui sont confiées, quitte, parfois, à connaitre quelques déceptions. C’est une héroïne comme je les aime car on sent qu’elle a un grand cœur et que ce qu’elle veut avant tout, c’est faire plaisir à tout le monde, ne décevoir personne… même si parfois, elle souffre en silence. Narratrice de l’histoire, on la suit dans sa mission, ses pensées et tout ce qu’elle peut ressentir. Joshua est beaucoup plus mystérieux, ambivalent dans son attitude envers Andie. En effet, il souffle le chaud et le froid et, par moment, il est un peu difficile de le suivre. Récemment séparé de sa fiancée, on comprend rapidement qu’il a souffert mais son attitude un peu macho est, par moment, un peu exaspérante. Néanmoins, c’est un tonton complètement « gâteau » de sa nièce Colleen et un grand sensible qui se cache. Enfin, je voudrais parler de la famille Sullivan, dont les autres membres sont tous très touchants et vont accueillir chaleureusement notre héroïne au sein du clan. Mention spéciale à Colleen, la petite dernière de la famille, tellement touchante et pleine de vie.

    J’ai dévoré cette romance de noël car tous les ingrédients pour passer un bon moment sont réunis : l’ambiance de noël, des personnages attachants, une histoire qui met des papillons dans le ventre. En effet, au cours de cette lecture addictive, que j’ai eu du mal à lâcher, j’ai prolongé la magie de noël et j’ai, une nouvelle fois, était victime de la plume de Caro M.Leene. Dynamique, visuelle et efficace, elle nous entraine dans cette jolie histoire qui ravira tous les amoureux du genre. Elle est également l’occasion de mettre en lumière le business qui existe autour de cette fête populaire mais aussi de rappeler l’importance de la famille dans ces moments qui sont, souvent, l’occasion de se retrouver et de partager.

    Pour conclure, vous l’aurez compris, j’ai adoré « Je te ferai aimer Noël ». C’est une romance tendre, efficace et pleine de bons sentiments. Je dois avouer que ce type de livre fait du bien dans le climat morose actuel car là, non seulement la magie de noël opère mais en plus, vous passez un moment dans une bulle remplie de bonheur et d’amour. A dévorer sans modération !

    La note des lectrices
    Sa note
  • Son avis sur

    Grande amatrice de la plume de Juliette Bonte, je n’ai pas hésité une minute lorsque j’ai appris la parution de sa nouvelle comédie romantique. A l’issue de cette lecture, je suis conquise! En effet, la magie a opéré et j’ai voyagé en compagnie de Blade et Charlie.

    Nous faisons ici connaissance avec une bande de copains qui se retrouvent tous les vendredis soirs au Misc. Il y a Sally, Grayson, James, Blade, Savannah et Charlie. Ces deux dernières viennent d’intégrer la bande et dès le départ, entre Charlie et Blade, ça a fait des étincelles ! C’est bien simple, ils se détestent et font de grands efforts pour se le prouver ! En effet, n’est-ce pas Blade qui propose d’aller fêter Noël en Laponie alors que Charlie a une sainte horreur de cette période de l’année ? Pourquoi se détestent-ils autant ? De la haine à l’amour, il parait qu’il n’y a qu’un pas mais le franchiront-ils ?

    Charlie est une jeune femme moderne, avec un caractère bien trempé mais également des failles et des blessures qu’elle tente de cacher derrière des réparties bien choisies. Elle n’a pas eu une enfance facile, ayant passé son enfance dans un orphelinat avec Savannah. C’est là-bas qu’elles sont devenues si proches et que leur lien si particulier s’est crée. Rapidement, on se rend compte que Charlie a besoin d’être rassurée et qu’elle n’accorde pas sa confiance facilement. De son côté, Blade est un beau jeune homme, nonchalant, conscient de ses atouts physiques et un peu arrogant. Pour lui aussi, on comprend rapidement que derrière l’apparence séduisante se cache des fêlures protégées par une épaisse carapace. Entre les deux protagonistes, les vacheries sont de mises et leur relation si particulière m’a beaucoup plu. En  effet, ils ont une imagination débordante et mettent tout en œuvre pour essayer de se gâcher la vie. Pourtant, un évènement inattendu va tout faire basculer et va modifier à tout jamais la perception qu’ils ont l’un de l’autre. L’évolution de la relation est progressive et on distingue bien les changements d’état d’esprit grâce à la narration alternée,

    Une nouvelle fois, j’ai été piégée par la plume de Juliette Bonte. Vive, directe et dynamique, elle vous embarque dans cette comédie de noël qui nous emporte de Chicago au fin fond de Laponie. Pour cette partie, on est d’ailleurs totalement immergé dans l’atmosphère du pays du père noël et cela m’a donné envie d’y aller ! En effet, sa plume visuelle nous fait ressentir l’ambiance de noël et les merveilles de ce pays. Comme toujours, l’autrice profite de son roman pour nous parler de thèmes de société, comme le poids des douleurs de l’enfance dans la construction de l’adulte. Au fil des pages, on prend conscience que des douleurs nées dans l’enfance ont bel et bien un impact sur l’adulte que nous devenons. Néanmoins, cela ne prend pas le pas sur l’intrigue de l’histoire et cette lecture reste un moyen de s’évader et de se détendre.

    Pour conclure, je me suis régalée lors de la lecture du dernier roman de Juliette Bonte. Préparez-vous un chocolat chaud, des sablés et un plaid, vous êtes prêt pour cette lecture de saison qui nous met dans l’ambiance des fêtes, qui nous procure des étoiles dans les yeux et des papillons dans le ventre.

    La note des lectrices
    Sa note
  • Son avis sur

    Voilà un roman qui s’annonçait prometteur, une romance comme je les aime : deux personnages avec des personnalités qui, a priori, n’ont pas grand chose en commun, et qui sont voués à se rapprocher. Alléchée par ce résumé, je me suis lancée dans ce roman avec grand enthousiasme.

    Nous faisons ici connaissance avec Louise, une doctorante en neuroscience, sérieuse mais en proie à des difficultés financières pour boucler les fins de mois. Lorsqu’une de ses anciennes amies lui propose un job de caissière dans une piscine à deux pas de chez elle, elle n’hésite pas longtemps…d’autant plus, qu’elle se rend rapidement compte que son travail consiste à ouvrir la piscine pour l’équipe de Hockey des Rangers de New-York. Le deuxième employé, Blake, est un nageur universitaire sans entraineur mais aussi un petit génie des maths. Comme il vient d’un quartier défavorisé, il a du mal à se situer entre ses capacités et son « héritage social ». Alors que rien ne semble lier Louise et Blake, pourquoi ressentent-ils un trouble en présence l’un de l’autre ? Les apparences ne sont-elles pas parfois trompeuses ?

    Tout au long de cette histoire, l’auteur joue sur les oppositions entre nos deux protagonistes : elle, étudiante un peu naïve, qui fait les yeux doux aux hockeyeurs; lui, le bad boy qui ne supporte pas le manège des sportifs; elle, sociable, souriante, avenante; lui, tellement mystérieux, renfermé, parfois agressif…. A chaque chapitre, l’un ou l’autre prend la parole et nous entraine dans son univers, ce qui est un gros point positif de ce roman, selon moi. Mais, j’ai un goût d’inachevé en refermant ce livre car de nombreuses intrigues sont ouvertes dans cette histoire et au final, peu sont résolues, que ce soit le passé de Blake, le manège « Louise et les hockeyeurs » et même la relation entre les deux protagonistes. En effet, la relation évolue très vite et les interactions entre eux sont limitées et du coup, la fin est un peu rapide pour moi. J’ai un sentiment de trop peu et j’aurais aimé en avoir plus à lire car la plume de l’auteur est très agréable à lire et elle nous embarque rapidement de la piscine de Buschwick aux rues de la grande pomme.

    Pour conclure, je ressors mitigée de cette lecture qui s’annonçait tellement prometteuse mais dont toutes les intrigues n’ont pas été, pour moi, poussées jusqu’au bout. Je garde, néanmoins, en mémoire le nom de l’auteur car sa plume est très prometteuse et je lirai, avec joie, ses autres romans.

    La note des lectrices
    Sa note
  • Son avis sur

    Voilà un petit moment que je ne m’étais pas lancée dans une histoire de la collection Magnetic. L’été étant l’occasion de lire sans prise de tête, je me suis tournée vers ce roman, en ne sachant pas que certains protagonistes avaient déjà eu leurs histoires… ce n’est pas grave, chaque tome peut se lire indépendamment et je me suis donc lancée avec enthousiasme dans cette nouvelle lecture.

    Nous faisons ici connaissance avec Charlotte, une jeune femme sérieuse, impliquée dans son travail et qui a déjà un plan de vie bien établi dans sa tête. Un après-midi, alors qu’elle dépanne sa tante, en rangeant ses stocks de sex-toys et lingerie fine, elle décide de se laisser aller et d’essayer un ensemble osé. Quand un beau jeune homme entre, tout va très vite et Charlotte se sent libérée. Malheureusement pour elle, le lendemain, elle découvre que son bel amant n’est autre que son nouveau patron, arrivé en ville pour restructurer la boite et faire connaissance avec le personnel. Cet instant d’égarement portera-t-il préjudice à Charlotte ? Les deux amants pourront-ils faire comme si rien ne s’était passé ?

    J’ai bien aimé le personnage de Charlotte car elle représente une jeune femme moderne, avec ses doutes, ses fêlures et aussi ses rêves de grand amour. Quand à Alexander, il reste mystérieux pendant une bonne partie de l’histoire : sans attache, il aime voyager de ville en ville, de boite en boite au gré des rachats qu’il effectue. Il cache lui aussi des blessures d’enfance au creux de lui mais je n’ai pas trop adhéré avec sa personnalité, sa maladresse face à Charlotte et ses changements incessants d’avis. En effet, il joue au mec détaché, puis se montre jaloux… néanmoins, il ne veut pas se fixer, mais perdre Charlotte lui semble compliqué… Bref, Alexander ne sera pas mon book-boyfriend de l’été.

    J’ai apprécié ma lecture car la plume de l’autrice est efficace et comme tous les romans Magnetic, c’est un livre qui se lit bien et rapidement. J’ai trouvé l’intrigue originale, même si le thème de l’employée et de son patron a déjà été vu à de nombreuses reprises. Comme souvent dans cette collection, le personnage féminin a du tempérament et il est intéressant de la voir évoluer, prendre confiance en elle et tenter de s’assumer. Les scènes de sexe sont présentes dans de nombreux chapitres mais j’ai trouvé positif qu’elles ne prennent pas le dessus sur l’intrigue et l’histoire en elle-même. La relation n’évolue pas de manière linéaire et de nombreux rebondissements ponctuent son évolution. Néanmoins, je suis mitigée sur la fin qui, pour moi, est trop rapide et m’a un peu déçue.

    Pour conclure, je recommande la lecture d’«un séduisant imprévu » à tous les amateurs de romances Magnetic ou à ceux qui connaitraient déjà la plume de Nicola Marsh. Si vous cherchez une histoire d’amour entre une jeune femme manquant de confiance en elle et un patron sans attache, ce roman est fait pour vous.

    La note des lectrices
    Sa note