Tyka Inscrite depuis le 23 septembre 2017
Eprise
Ses derniers avis
  • Son avis sur

    C’est avec plaisir que j’ai retrouvé la fratrie BUCHANAN et au grand complet.

    Nous suivons l’histoire du frère ainé Aulay, héritier de BUCHANAN.

    Meurtrie suite à une blessure il ressent le besoin régulièrement de partir dans son cabanon de pêche pour s’isoler.

    Lors d’un de ces séjours avec son plus jeune frère Alick, il découvre dans l’eau une jeune femme attachée à un mat de fortune à la limite de la meurt.

    Sauvé la jeune femme se réveille sans aucun souvenir de qui elle est ; elle pense maladroitement qu’Aulay est son époux.

    Le couple en lui-même est attendrissant mais comme pour le tome précédent je n’ai pas ressenti d’étincelle avec ce couple, j’ai ressenti un besoin d’appartenance pour Jetta qui se sent perdue seule, et pour lui un besoin de trouver quelqu’un qui l’accepte après sa blessure.

    Par contre les interactions fraternelles sont complices, tendres, attentionnés, j’ai ressenti plus d’amour et d’attachement dans les couples secondaires que dans le couple principal.

    Comme à son habitude l’autrice prend son temps pour placer l’intrigue en distillant de temps en temps des éléments qui deviendront concrets au moment du dénouement.

    Bon moment de lecture.


    La note des lectrices
    Sa note
  • Son avis sur

    Encore une fois je finis une série de l’auteur avec un pincement au cœur j’adore l’univers qu’elle nous crée, elle distille des faits d’histoire de façon romancés. Ces personnages sont attachants, attendrissants, elle nous emmène dans son récit, avec simplicité. Attaché aux personnages depuis quatre tomes on connait chacun des protagonistes pourtant elle arrive encore à nous surprendre, on reprend l’histoire à cheval sur le tome précédent afin de resituer l’histoire. Dame Katel pour sauver le mariage de sa fille avait accepté de s’unir au Baron de Seton et partir en Écosse en laissant derrière elle la Bretagne. Mais elle n’avait pas anticipé que ce ne serait pas un mariage de convenance, difficile pour elle vu son passé d’accepter l’intimité d’un couple marié. Quel plaisir de la voir au fil des pages reprendre confiance en elle, s’épanouir autour des enfants de Darren et surtout de tisser un lien avec sa fille Aelig qui se retrouve elle aussi à partir pour l’Écosse avec son mari. Je regrette juste deux petites points, ne pas avoir eu l’histoire de Jacques de Montgomery et l’absence de Brune, Aziliz et Pierre. Quand au Prince Charles de Montpensier j’aurais voulu connaitre sa chute. Un vrai plaisir de lecture.

    La note des lectrices
    Sa note
  • Son avis sur

    Autant le premier tome m’avait enchanté autant celui-ci me laisse sur ma faim, l’auteur est retombée dans son classicisme habituelle, un personnage principal qui ne souhaite pas se ranger et une jeune fille qui ne rêve que du mariage. Tout le long du livre on comprend que l’auteur nous amène progressivement à une fin ou Rex va comprendre que ce qu’il rejette avec force est ce qu’il souhaite vraiment. J’ai trouvé que le journal était mis en arrière plan même s’il constitue le premier pas de Rex vers Clara. Les interactions de Rex et Clara lui permettent de prendre confiance en elle, j’ai apprécié de suivre son évolution, elle prend confiance en elle, balaie petit à petit sa timidité pour s’imposer et se révéler. Rex perd son aigreur, et ouvre les yeux sur le bonheur à deux. Malgré son besoin de ne pas s’investir dès que Clara à besoin de lui, il est présent. Malgré la trame simpliste, quelques longueurs et surement des attentes autres pour ce tome j’ai passé un moment agréable.

    La note des lectrices
    Sa note
  • Son avis sur

    Troisième tome de la série et encore une fois j'ai trouvé qu'il y avait trop de longueur.
    Anna Lyra ne m'a pas séduite avec sa trilogie sur les Vikings, dommage il y avait du potentiel.
    Le seul point intéressant pour moi, se trouve de nouveau dans la culture scandinave du Ixième siècle.
    Herluf m'a séduite j'ai aimé sa personnalité, ces doutes et ces certitudes.
    Par contre je ne me suis absolument pas attachée à son couple avec Alfie, d'une part parce que l’héroïne m'a souvent agacé, et parce que les doutes, les secrets ne font jamais bon ménage dans une romance.

    La note des lectrices
    Sa note
  • Son avis sur

    Un roman qui se lit très bien, certes sans grande intrigue, mais c’est plaisant.

    J’ai apprécié cette fratrie qui débarque au château de Drummond afin de savoir pourquoi la meilleure amie de leur sœur ne répond pas à ses messages.

    On sent l’amour fraternel de ses 4 frères pour leur sœur.

    L’histoire est bien amenée, certes il y a pas mal de personnage mais ce n’est pas dérangeant on apprend à les connaitre au fil des chapitres.

    On en vient à se demander qui cherche à se débarrasser de la famille DRUMMOND, à l’arrivée des Buchanan il ne reste de vivant qu’’Édith mais elle est mal en point… Le Laird, ses deux fils aînés sont déjà morts.

    Chacun est suspect et plus on avance et plus les potentiels coupables deviennent nombreux.

    Autour de cet évènement une attirance se crée entre Neil Buchanan et Édith, on ne ressent pas vraiment les sentiments de ces deux personnages au premier abord, ils arrivent au fur & à mesure, j’ai eu la sensation qu’ils se rapprochaient plus par opportunité que par de sincères sentiments…

    Édith ne se laisse pas abattre, elle a dû caractère, du répondant, elle est loyale et ne se voit pas spécialement finir dans un couvent au retour de son dernier frère vivant qui a préféré fuir plutôt que de rester.

    Quand à Neil il a tout du guerrier highlander, le personnage masculin qu’on apprécie généralement.

    Là ou l’auteure a su me séduire c’est qu’elle n’a pas mis l’accent sur la romance et qu’elle nous l’a distillé jusqu’au dernier chapitre, nous rendant finalement crédible ce couple.

    Un tit moment de lecture sympathique.

    La note des lectrices
    Sa note
  • Son avis sur

    Une nouvelle quadrilogie pour Laura Lee GUHRKE, et le premier tome est très plaisant, la rencontre de deux classes sociales qui se heurtent mais qui finissent pas se rejoindre dans l’amour. La rencontre d’un bas bleu et d’un aristocrate. Chacun campent sur ces positions, ces aprioris et pourtant l’attirance les rapprochent. J’ai beaucoup aimé Irène qui n’hésite pas à s’imposer pour le bien de sa famille afin d’éviter la banqueroute. Féministe, décidée, elle ne baisse pas les bras, et ose gagner sa vie en travaillant. Quand au Duc auréolé de son titre, Henry s’est construit une personnalité froide et distante et pourtant ce n’est pas lui, au fils des pages sa carapace s’effrite, tendresse, affection, ouverture d’esprit le définisse réellement. Les échanges entre les deux personnages principaux sont justes provocants, émoustillants. Les personnages secondaires apportent parfois des échanges savoureux et c’est avec plaisir que je lirai le livre consacré à Clara la jeune sœur d’Irène et je suis bien curieuse de lire le 3e tome qui sera consacré à James le beau frère d’henry. Bon moment de lecture.

    La note des lectrices
    Sa note
  • Son avis sur

    Un véritable plaisir, l’auteure a su me faire ressentir les sentiments des deux personnages principaux avec brio. J’ai été à la fois touché, émue, enjoué tout au long de l’histoire. Ici le sujet n’est pas souvent traité dans la romance historique le divorce était synonyme de paria à l’époque. Toujours à charge pour la femme, qui ne trouvait plus sa place dans la société par la suite. Ici c’est amené avec sobriété mais avec réalisme, Tillie subit mais ne regrette pas sa décision même si elle aurait peut être fait autrement. C’est une jeune femme qui se veut forte, mais au fond d’elle, la blessure est touchante. Elle aurait pu repartir pour New-York mais a décidé de rester pour sa sœur. Rexton, que dire de lui à part « qui cru prendre fut pris », Un personnage masculin comme on les aime, sure de lui, confiant, droit, décidé et pas si scandaleux que ça. Une romance qui se construit au fil des pages.

    La note des lectrices
    Sa note
  • Son avis sur

    Un véritable plaisir, une leçon d’histoire, l’auteur nous narre son récit avec fort détail du conflit franco italien de l’époque. Pas de temps mort, des chapitres qui défilent et qui m’ont gardés captivés jusqu’ au dernier. Nous retrouvons ici Aelig et le plus jeune frère de Brune. Wandrille est fait chevalier et doit partir en croisade pour le roi en Italie avant de partir il demande à Aelig la demie sœur de Conan de l’attendre. Malheureusement les ainés ne sont pas de cet avis. J’ai trouvé que Conan était très dure avec Aelig, elle est pourtant attachante, tendre, et ne cherche qu’à trouver sa place après toutes les révélations qu’elle a du encaisser dans le tome précédent. Quand à Wandrille fidèle à son serment il essaie de garder ses distances. Tous les personnages des tomes précédent sont présents ce qui apportent une continuité dans le récit. Bon moment de lecture.

    La note des lectrices
    Sa note
  • Son avis sur

    petite lecture éphémère ayant pour thème les fêtes de Noël, sympathique à lire, les romances sont mignonnes. J’ai souvent tendance à lire des auteurs anglo-saxon et rarement des auteurs français pourtant les petites histoires de ce recueil sont plaisante j’ai bien aimé l’écriture de certains auteurs. Je ne m’attarderais pas sur les histoires, elles sont courtes, touchantes et certaines attendrissantes. Par curiosité je lirai surement un roman intégral de leur plume.

    La note des lectrices
    Sa note
  • Son avis sur

    c’est toujours un plaisir de lire un livre de Sarah Morgan, c’est sans prise de tête et ça vous laisse un petit sourire aux lèvres même après avoir refermé le livre. L’histoire cette fois ci se concentre sur Harriet la dernière de la fratrie Knight encore célibataire et surtout la plus réservée, timide et absolue pas sûre d’elle qui au fil du roman se prend en main et se lance des défis afin de s’affirmer et se découvrir elle-même. Elle a le cœur sur la main. Suite justement au défi qu’elle se donne elle fait la rencontre par pure hasard d’Ethan, et tout débute, comme souvent les héros de Sarah Morgan ont tout ce qu’il faut pour qu’on tombe amoureuse de lui et ici Ethan ne déroge pas à la règle. C’est bourré de guimauve, d’amour, de lieu et de situation qui nous font fondre mais avec Sarah Morgan on en redemande.

    La note des lectrices
    Sa note