Karen Ranney

Karen Ranney a commencé à écrire dès l’âge de cinq ans. Son premier manuscrit, The Maple Leaf (La feuille d’érable), a été lu publiquement dans son école alors qu’elle n’était qu’en primaire. Enfant, elle voulait devenir violoniste (quand elle avait sept ans, ses parents ont fait fabriquer un violon spécialement pour elle), avocate, professeur et, surtout, écrivain. Si le violon a rapidement été écarté, elle est toujours fascinée par le droit et enseigne bénévolement. Mais c’est l’écriture qui reste la grande passion de sa vie.

[suite]

Tous les titres de l'auteur Découvrez tous les livres de Karen Ranney

Le renard des Highlands Karen Ranney
  • EPub 5,99 €
  • Poche 7,90 €
La dame de Glengarden Karen Ranney
  • EPub 5,99 €
La quête d'une femme libre Karen Ranney
  • EPub 5,99 €
Retour à Glasgow Karen Ranney
  • EPub 5,99 €

Les avis des lectrices sur ses livres

  • A propos de La dame de Glengarden
    Posté par dalida24 le 19/01/2018 à 05:37
    [ + ]
  • A propos de La dame de Glengarden
    Posté par Adeline E le 03/09/2018 à 11:24
    [ + ]
  • A propos de La quête d'une femme libre
    Posté par dalida24 le 23/09/2018 à 15:29

    Belle histoire

    [ + ]
  • A propos de La quête d'une femme libre
    Posté par chama r le 20/08/2016 à 02:35
    [ + ]
  • A propos de La quête d'une femme libre
    Posté par Laurette B le 22/02/2019 à 09:16
    [ + ]
  • A propos de La dame de Glengarden
    Posté par everalice le 09/10/2017 à 17:54
    [ + ]
  • A propos de Retour à Glasgow
    Posté par Signorine I le 23/06/2016 à 10:42
    [ + ]
  • A propos de La dame de Glengarden
    Posté par Rami le 01/06/2018 à 08:18
    [ + ]
  • A propos de La dame de Glengarden
    Posté par MME MBOW le 01/05/2020 à 16:49
    [ + ]
  • A propos de Retour à Glasgow
    Posté par Rami le 26/02/2021 à 02:52
    Magnifique !! ♥️ [ + ]
  • A propos de Retour à Glasgow
    Posté par everalice le 09/10/2017 à 07:02
    [ + ]
  • A propos de Retour à Glasgow
    Posté par Doume le 10/08/2017 à 22:56
    [ + ]
  • A propos de Retour à Glasgow
    Posté par anne so le 19/05/2016 à 21:50
    un livre qui ne me tentait pas spécialement, mais au final, une agréable surprise, avec une bonne intrigue. [ + ]
  • A propos de La dame de Glengarden
    Posté par heidi002 le 25/05/2018 à 20:44
    [ + ]
  • A propos de Retour à Glasgow
    Posté par Melwasul (lune-et-plume.fr) le 30/05/2016 à 17:53

    *3.5/5* L'intégralité de ma chronique ici:


    Nouvelle salve de publications dans la collection Victoria de chez Harlequin. Première remarque les objets livres sont toujours aussi beaux, le travail de finition toujours aussi charmant. Trois mois après sa naissance, Victoria nous propose trois nouvelles parutions la suite de la série de Stephanie Laurens, la suite d’une série de Julia London et le roman dont je vous parle aujourd’hui, une auteure jusque-là inédite en France.


    Un roman qui nous propose un double dépaysement. D’abord nous quittons Londres (où se situent habituellement ce genre de roman) pour l’Ecosse et Glasgow. L’Ecosse ce n’est pas si rare me direz-vous en romance historique. Mais en 1862, je crois que je n’en avais jamais lu et je pense qu’ils sont en minorités. Un dépaysement plus que bienvenu. Je me suis régalée à découvrir le Glasgow de la fin du 19e siècle, à me balader dans ses rues, à voir les similitudes et les différences avec le Londres de la même époque (même si évidemment, je sais bien que tout cela est toujours romancé). [...]

    [ + ]
  • A propos de La dame de Glengarden
    Posté par LN-B le 03/07/2017 à 22:02
    [ + ]
  • A propos de Retour à Glasgow
    Posté par beny.Em le 01/05/2016 à 20:08
    [ + ]
  • A propos de Retour à Glasgow
    Posté par Mary003 le 28/04/2016 à 09:20
    [ + ]
  • A propos de Le renard des Highlands
    Posté par Mrs.Bookahontas le 31/12/2020 à 18:06
    La plume de l’auteure est riche et soignée, dans un langage soutenu, en parfaite adéquation avec l’époque. Seulement le rythme est lent, sans trop d’action, je me suis quelque peu ennuyée… Certes l’histoire de cœur de nos deux protagonistes est particulièrement touchante quoi que souvent emplie de tristesse mais était-ce suffisant ? Et les répétitions si nombreuses, freinaient de beaucoup mon rythme de lecture, elles étaient redondantes et pas toujours nécessaires. Je dois bien avouer que si l’écriture n’était pas si belle et poétique, je n’aurai peut-être pas poursuivit ma lecture… et je n’aurais pas découvert qu’elle merveilleuse histoire se cachait derrière cette magnifique couverture !
    
    Ce n’est qu’à la moitié du livre – pile à 50 % – qu’un retournement de situation inattendu à enfin retenue mon attention ! Et pas des moindre, quelle bombe ! Je n’ai rien vu venir, pas même de loin. Suite à cette révélation, l’intrigue va être conduite par bien des rebondissements et ce jusqu’à la fin du roman.
    
    Finalement, j’ai été agréablement surprise par cette lecture : un roman qui se lit comme on regarde un bon feuilleton.
    
    J’ai appris le décès de l’auteure, Madame Karen Ranney, ça m’a beaucoup touchée même si c’était le premier roman que je lisais d’elle : le monde de la littérature perd l’une de ces plus belle plume à n’en point douter. Une chose est sûre, je vais m’attarder sur ses autres romans.
    [ + ]
  • A propos de Retour à Glasgow
    Posté par carole b le 22/05/2016 à 14:46
    La première partie du livre est un peu longue ! Bonne intrigue tout de même !!! [ + ]
  • A propos de La quête d'une femme libre
    Posté par MME MBOW le 01/05/2020 à 16:41
    [ + ]
  • A propos de Retour à Glasgow
    Posté par RoSelLe le 23/04/2016 à 21:25
    [ + ]
  • A propos de La quête d'une femme libre
    Posté par everalice le 09/10/2017 à 07:02
    [ + ]
  • A propos de La dame de Glengarden
    Posté par Doume le 10/08/2017 à 22:56
    [ + ]
  • A propos de Retour à Glasgow
    Posté par Miss Hadie le 31/12/2018 à 09:41
    [ + ]
  • A propos de La quête d'une femme libre
    Posté par llyza le 14/10/2016 à 19:18

    Je commence la saga par le tome 2 un peu par hasard car le début de l'extrait m'a convaincue et que je voulais absolument continuer. Je n'avais encore pas eu l'occasion de tester cette auteure, elle a su me convaincre avec sa plume entrainante.


    J'ai beaucoup aimé, ce qui s'en dégage est pétillant et donne le sourire grâce aux échanges entre Minerva et Dalton. Il n'est plus que l'ombre de lui même depuis son retour des Etats Unis, après avoir perdu la vue et être sacrément défiguré. Et Minerva ? Elle souhaite retrouver son frère parti avec ce fameux débauché. Elle ne le lâche pas, elle compte bien le faire craquer jusqu'à ce qu'il lui dise où il se trouve. Elle ne le ménage pas et lui parle sans aucune réserve, c'est peut-être ça en fin de compte qui rendra un peu de sa superbe. 


    C'est un duo bien huilée avec une dynamique qui rythme le livre sans nous laisser de temps mort. On est là sourire aux lèvres à les “entendre” tout en essayant de voir où tout ça va les mener. Ce que je regretterai est là fin un peu bâclé pour moi, la résolution finale tombe un peu à plat. Elle manque de développement ou tout simplement, aurait pu apporter un fil rouge pour la suite de la saga. 


    Je n'ai plus qu'à sortir de ma PAL le tome 1!

    [ + ]
  • A propos de Retour à Glasgow
    Posté par Delphynn le 11/06/2018 à 18:56

    Bon livresmile

    [ + ]
  • A propos de La dame de Glengarden
    Posté par Valerie R le 29/04/2019 à 16:06
    [ + ]
  • A propos de Retour à Glasgow
    Posté par MME MBOW le 01/05/2020 à 16:36
    [ + ]
  • A propos de Retour à Glasgow
    Posté par clemence s le 10/05/2016 à 10:55
    bien ce livre [ + ]
  • A propos de Retour à Glasgow
    Posté par Colette D le 26/06/2016 à 13:01
    J'ai beaucoup aimé....Y aura-t-il une suite ? [ + ]
  • A propos de La quête d'une femme libre
    Posté par Pauline G le 18/10/2019 à 00:36
    [ + ]
  • A propos de La dame de Glengarden
    Posté par Amandine lecture & compagnie le 08/08/2017 à 09:43

    Rose quitte l'Amérique en pleine guerre civile pour aller en Ecosse chez les Maclain. Elle veut sauver la filature familiale, pour cela elle doit vendre sa production de coton à Ducan, le cousin de son cruel beau frère disparu au combat.

    Ducan ainsi que sa famille, prend Rose pour une veuve éplorée, car Rose tout de noire vêtue donne cette impression. Elle ne dément pas auprès d'eux ce mensonge, elle veut néanmoins rétablir la vérité à plusieurs reprises mais à peur des conséquences, puisque Ducan décide de l'aider.

     

    C'est une histoire qui se déroule en 1863, le contexte est bien décrit par l'auteure, la guerre civile ainsi que sur l'esclavagisme qui se joue sur l'exploitation de coton et dont Rose est contre.

    Au niveau de la romance, je l'ai trouvé fade, aucune étincelle entre les deux protagonistes. Elle arrive tardivement dans l'histoire, c'est dû au fait que Ducan prenne Rose pour la veuve de son cousin et ne veut donc rien entreprendre.

     

    Les personnages ne m'ont pas marqué, c'est Rose qui se démarque du roman avec son côté rébellion et altruiste à vouloir aider tous les esclaves.

    Un côté historique très bien mené mais une romance peu passionnante.

    [ + ]
  • A propos de Retour à Glasgow
    Posté par Lina le 28/11/2020 à 00:29

    L'histoire se perd en longueur sur les dix-sept premier chapitres mais finit par démarrer et captiver son lecteur. ce roman vaut quand même le détour.

    [ + ]
  • A propos de Retour à Glasgow
    Posté par celine b le 08/07/2016 à 11:55
    [ + ]
  • A propos de Le renard des Highlands
    Posté par mamisan le 25/02/2021 à 17:33
    [ + ]