La rivière des disparus

Rita Herron

0 avis Donner votre avis

Chaque année, à Noël, Sage dispose au pied du sapin des cadeaux que son petit garçon n’ouvrira peut-être jamais. Car Benji, deux ans plus tôt, a eu un accident de voiture avec Ron, l’homme qui partageait alors la vie de sa mère. Après quelques vaines recherches, la police a conclu que les corps avaient été emportés par la rivière. Mais, pour Sage, pas question de perdre espoir. D’autant qu’un homme, Dugan, détective farouche et déterminé, la soutient et refuse de clore l’enquête. Comme elle, il est persuadé que Benji est toujours vivant. D’ailleurs, il le lui a promis : il le lui ramènera avant Noël…

Votre rendez-vous lecture en ligne du JEUDI : chaque JEUDI, un nouveau chapitre gratuit !

Livre disponible en lecture jusqu'au 18/10/2019

Chapitre 1

Chapitre 1

Sage Freeport s’était juré de ne plus jamais accorder sa confiance à aucun homme.

Et cela, à cause de la façon dont Trace Lanier l’avait traitée. Il lui avait fait des promesses d’amour et de bonheur éternels… Et le jour où elle lui avait appris sa grossesse, ses promesses s’étaient évaporées, et lui avec.

Benji, leur fils de trois ans, ne connaissait donc pas son père. L’absence de figure masculine dans la vie du petit garçon avait inquiété Sage, et elle s’était efforcée de combler elle-même ce manque. Elle n’avait cependant pas assez de force dans les bras pour lancer une balle de softball à plus de deux mètres, et la seule idée d’accrocher un ver au bout d’un hameçon lui donnait la nausée.

Et puis Ron Lewis était arrivé. Entré dans sa vie quelques mois plus tôt, il l’avait très vite conquise par sa gentillesse, son intelligence et une attitude quasi paternelle envers Benji.

Le regard de la jeune femme s’arrêta sur le sapin de Noël miniature posé sur le comptoir qui séparait la cuisine de la salle à manger. Elle l’avait décoré la veille avec son fils et, une fois ce dernier couché, elle avait empaqueté son cadeau. Il serait aux anges, le matin de Noël, en découvrant la balle de softball et le gant qu’il avait demandés.

Sage sortit du four les petits pains à la cannelle qu’elle avait confectionnés pour les clients de sa maison d’hôtes, les mit à refroidir sur une grille, puis elle monta dans la chambre de Benji.

D’habitude, à cette heure, il était déjà dans la cuisine : en pyjama et pieds nus, il babillait pendant qu’elle préparait le petit déjeuner, il lui posait mille questions, chipait une ou deux tranches de bacon dès qu’elle les avait retirées de la poêle…

Mais aujourd’hui, il n’était pas encore descendu et, quand Sage entra dans sa chambre, elle trouva le lit vide. Où pouvait‑il bien être ? Les figurines éparpillées sur le sol lui apprirent seulement qu’il s’était relevé pour jouer, la veille au soir.

Pensant qu’il s’amusait à se cacher, elle alla dans la salle de bains, mais il n’y était pas non plus. De retour dans la chambre, elle regarda sous le lit, dans le placard…

Personne.

— Benji ? Où es-tu, mon chéri ?

Pas de réponse.

Les battements de son cœur se précipitèrent, mais elle se raisonna. La maison était grande : outre les pièces communes et la partie à usage privé, elle comptait huit chambres d’hôtes — presque toutes inoccupées en ce moment. Les fêtes de fin d’année approchant, la plupart des gens restaient chez eux, rendaient visite à leur famille ou partaient en vacances dans des endroits plus excitants qu’une petite ville texane comme Cobra Creek.

Soudain, Sage remarqua que le tiroir de la commode était ouvert et que les vêtements qu’il contenait étaient en désordre. Benji avait dû vouloir s’habiller tout seul. A trois ans, il commençait à revendiquer son indépendance, et c’était très bien. Il lui fallait juste apprendre à assortir les couleurs.

Sage remarqua ensuite que le sac à dos de son fils avait disparu, et là, elle eut beau s’exhorter au calme, son pouls s’emballa.

Pour ne rien arranger, une inspection plus attentive de la chambre lui révéla d’autres absences : celles de l’ours en peluche avec lequel Benji dormait normalement, d’un sifflet qu’il adorait, et de sa casquette de base-ball rouge — sa préférée.

Et le fait que son doudou soit là, lui, augmenta encore l’inquiétude de Sage, car Benji ne se séparait jamais de cette couverture bleue.

  • Du même auteur
  • Dans la collection
  • Du même genre
Menaces à Camden Crossing / Une troublante suspecte Rita Herron
  • EPub 5,49 € 2,99 €
L'enfant disparue / Une innocente à protéger Rita Herron
  • EPub 5,99 € 2,99 €
Présumé innocent / Et si c'était toi? Rita Herron
  • EPub 4,99 € 2,99 €
11 romans Black Rose (N° 537 à 540 - Juin 2019) Rita Herron
  • EPub 20,99 €
Retrouvailles sous tension / L'enfant disparue / Dangereux secre Rita Herron
  • EPub 5,49 € 2,99 €
Intégrale ''Les secrets de Crystal Bay'' Rita Herron
  • EPub 6,99 €
Le meilleur de la romance suspense Rita Herron
  • EPub 5,99 € 3,99 €
10 romans Black Rose (n° 458 à 462 - janvier 2018) Rita Herron
  • EPub 20,99 €
La peur dans ton regard / Le mystère de Tumbleweed Rita Herron
  • EPub 2,99 €
Jusqu'au dernier souffle Rita Herron
  • EPub 5,99 €
Un accusé trop séduisant / Hanté par le doute Rita Herron
  • EPub 5,99 € 2,99 €
8 romans Black Rose (n°414 à  417) - Janvier 2017 Rita Herron
  • EPub 19,99 €
Le voile des souvenirs / Une femme sous surveillance Rita Herron
  • EPub 5,49 € 2,99 €
10 romans Black Rose + 1 gratuit (N°532 à 536 - Mai 2019) Rita Herron
  • EPub 20,99 €
L'enfant kidnappée / Les mystères du bayou Rita Herron
  • EPub 5,49 € 2,99 €
10 romans Black Rose + 1 gratuit (n°467 à 471 - Mars 2018) Rita Herron
  • EPub 20,99 €
Soupçons sur une innocente / La mémoire révélée Rita Herron
  • EPub 5,99 € 2,99 €
Une nuit de mystère / Sous le charme de mon ennemi Rita Herron
  • EPub 4,99 € 2,99 €
9 romans Black Rose (n°447 à 449 - Octobre 2017) Rita Herron
  • EPub 19,99 €